PLAYLIST://07/11/2013

Goddard, Pigs, Carne, Ulan Bator, Sister Iodine, Hand Of Dust, Cold Cave, Sweet Tooth, Savage Republic, MIR, Sleaford Mods, Vice Device, American Cream, Primitive Calculators, Dreadlords, Dragline Speedway, Goddard

01 : Goddard : midwest 95 « Split ep w Giraffes ?Giraffes ? » Boiler Room Recording 2013

Deuxième diffusion pour ce  titre parfait qui oscille entre Uzeda, Polvo et les Shipping News. Je ne sais pas pourquoi mais cette fois-ci, Steve Albini a enfin fini par refaire du bon boulot. On dirait qu’il a vraiment aimé ce quatuor anglais, réussissant à capter la dynamique du groupe et à mettre en évidence leur force mélodique. Goddard n’en n’est pas à son coup d’essai mais ce split ep est ce qu’ils ont sorti de mieux pour l’instant. Ce morceau est vraiment obsédant, avec une mélodie imparable et un final le poing levé. Le chant féminin très indie passe très bien après deux, trois écoutes.

02 : Pigs : gaffe « Gaffe ep » Solar Flare 2013

En attendant la publication imminente de leur deuxième album, le groupe emmené par Dave Curran (bassiste d’Unsane faut-il encore le rappeler) nous offre un bien beau single  avec deux inédits et une reprise de Cheap Trick. Trois excellents morceaux qui oscillent entre noise rock et stoner sans jamais tomber dans la facilité. La production est terrible une nouvelle fois pour Pigs. Vivement l’album.

03 : Carne : we are the romanoes « Ville Morgue » Solar Flare/Trendkill/No Way/Noiirax 2013

Après un mini lp prometteur, ce duo de Lyon vient de sortir un premier album ravageur. Unsane, Godflesh et Neurosis parrainent leur univers musical. Le son est immense et leur maelstrom sonore est très impressionnant. Le bruit et la fureur !!!. Les compositions alternent entre déflagrations soniques et accalmies latentes. Carne sait écrire des morceaux accrocheurs et possède un sens du riff au-dessus de la moyenne. Certes leur musique est référencée mais elle n’est en aucun cas révérencieuse et tutoie dans les yeux celles de ses illustres aînés. Une déflagration salvatrice !!!

04 :  Ulan Bator : bugurach « En France En Trance » Acid Cobra 2013

Après avoir adoré et soutenu les deux premiers enregistrements de cette formation parisienne formée sur les cendres de Miss Marvel « Ulan Bator » et « 2 Degrees »sortis respectivement en 1995 et 1996, j’avais peu à peu arrêté d’écouter les récentes sorties. Le groupe avait fait évoluer sa musique et elle ne me touchait plus du tout. Après des débuts Noise, No Wave, Ulan Bator s’était aventuré sur des sentiers plus classiques oscillant entre kraut rock et chanson française à la Bashung, Noir Désir. De la formation initiale, il ne reste plus qu’Amaury Cambuzat. Entouré de nouveaux musiciens, il a décidé de se confronter cette fois-ci à des sonorités plus dissonantes. Ce nouvel opus est vraiment réussi, puisant sa source dans le kraut rock mais en le revisitant à la manière de This Heat ou des Liars. Les morceaux sont répétitifs, intrigants et assez tribaux. Les compositions m’accrochent de nouveau et c’est avec un réel plaisir que je pose cet album sur ma platine.

05 : Sister Iodine : cuntre  « Blame » Premier Sang 2013

Cinquième album pour cette formation hexagonale qui a d’ailleurs régulièrement partagé l’affiche avec Ulan Bator aux débuts des années 90. Sur ce disque, le groupe parisien en renoue pas avec les influences de ses débuts (This Heat, Mars, DNA) mais continue d’explorer les méandres de la dissonance, à coups de larsen et de guitares préparées. Le disque est d’ailleurs assez réussi et nettement plus intéressant que ses prédécesseurs. Les gimmicks répétitifs et stridents sont très bien sentis et cette plongée dans les affres du bruit blanc est assez passionnante à défaut d’être totalement renversante.

06 : Hand Of Dust : without grace or glory « ep » Blind Prophet Rcds 2013

SebHache : « Un groupe danois, proche d’Ice Age et de Lower. Du Post Punk à la sauce swamp. Ce titre annonce un nouvel ep pour la fin d’année. Ils avaient déjà sorti une chouette K7 malheureusement déjà épuisée. Tout est en écoute ici ».

07 : Cold Cave : beaten 1979 « Nausea, The Earth and Me  » Autoprod 2013

SebHache : « Bon je ne sais pas trop toujours quoi penser de ce one man band électro. La musique me fait bien marrer, c’est déjà pas mal et ça emprunte à Xiu Xiu, New Order, Depeche Mode. Un nouvel album avec une pléthore d’invités va bientôt voir le jour. Du Buzz du Buzz ».

08 : Sweet Tooth : must eat tv « St » Splattercat Records 2013

Premier album à ma connaissance pour cette formation hip hop basée à Detroit. Un flow qui sent bon la chambre et l’ironie. J’ai plus d’une fois songé à l’écoute de ces huit titres au premier enregistrement de Michael Franty après la fin des Disposable Heroes Of Hiphoprisy. Un hip hop légèrement funky, organique, désabusé mais mélodiquement assez accrocheur. Très très prometteur.

09 : Savage Republic : the arab spring « Aegean » Mobilization Rcrds 2013

Monstrueux extrait du nouvel album de cette formation mythique de Los Angeles qui a publié de formidables albums dans les années 80 quelque part entre Sonic Youth, Test Dept et Zoviet France. Le groupe s’est plus d’une fois séparé mais il s’est reformé de manière assez stable depuis 2002. Il a d’ailleurs sorti deux derniers albums un peu décevants au regard de sa production passée mais on ne pouvait pas non plus parler de naufrage artistique. Ce morceau qui évoque les récents travaux de L’Enfance Rouge est fabuleux, combinant la rage de la No Wave avec des éléments arabisants et notamment la présence de l’oud d’Emad Gabra. La montée toute en intensité est tout simplement hallucinante. Un des grands titres de cette année. Si le autres titres de l’album parus sur le net semblent indiquer que le reste du disque est plus orienté post punk, on attendra l’écoute intégrale de l’album pour oser émettre un jugement définitif mais quelle classe folle ce « Arab Spring ».

10 : Mir : living on fire « Shack Your Moneymaker » A Tree In A Flat Field 2013

Merci à Perte et Fracas pour la découverte de ce groupe suisse qui vient de sortir son deuxième album. Le fil rouge du disque est le rythme et leur musique n’est pas sans me rappeler les explorations sonores d’African Head Charge et de leur label On U Sound au début des années 80. Tribalisme, minimalisme, tropicalisme, dub, tout se télescope dans un déluge de percussions, le tout traversé par des sonorités grinçantes. Comme souvent dans ce genre de projet, Mir a tendance à en faire trop car le disque aurait été presque parfait s’il s’était arrêté aux alentours de la trentaine de minutes. 1h pour 11 morceaux, ç’est un peu beaucoup et l’album perd en intérêt mais le groupe dévoile un univers sonore néanmoins assez captivant.

11 : Sleaford Mods : Jolly Fucker « ep » Fourth Dimension 2013

Il n’est jamais trop tard pour découvrir un groupe !!! Ce duo de Nottingham a déjà publié six albums dont l’excellent « Austerity Dogs » sorti cette année mais j’ai préféré diffuser ce soir un extrait de leur nouveau single. Musicalement, un chant très lads et revendicatif, une basse et quelques samples, boîte à rythme. On peut songer à du The Fall ou The Streets orchestré par Martin Rev. Le groupe réussit l’exploit de composer des titres rageurs et intenses qui renvoient la soit disante puissance du post hardcore aux oubliettes. Les samples sont très judicieux et le flow de Jason Williamson totalement jouissif et assez addictif. Ce morceau est terrible, tout en tension et scansion. La découverte de la semaine !!!

12 : Vice Device : symmetry « Split ep w Void Vision » Accident Prone 2013

Nous vous avions déjà diffusé un extrait de ce split single mais nous ne l’avions pas encore écouté dans sin intégralité. Ce groupe est originaire de Portland et propose une Front Wave assez classieuse avec quelques jolis clins d’œil aux Banshees. Ce titre est très fort mélodiquement, tout en latence et mélancolie.

13 : American Cream : don’t buy it « Nathan » Old Blackberry Way 2013

Premier album pour ce groupe américain qui n’a pas fait les choses à moitié puisqu’il publie directement un double album. American Cream évolue aux frontières du Post Punk, du Kraut Rock et de la No Wave. L’improvisation joue un rôle important dans l’élaboration des compositions et les ombres de Neu, Bardo Pond, Live Skull accompagnent leurs digressions sonores. Le disque est très réussi, proposant une fresque musicale assez envoutante. L’onirisme rythmique reprend ses droits et cette invitation au voyage ne se refuse point.

14 : Primitive Calculators : why « The World Is Fucked » Chapter Music 2013

Peut-être le titre le plus rock’n roll de 2013 !!! A la fin des années 70, quatre jeunes gens de Melbourne, passionnés par les Stooges et le MC5 décident de fonder un groupe punk, profitant de l’énergie initiée par radio Birdman et les Saints. Sans avoir jamais entendu une seule note de Suicide ou de Cabaret Voltaire et encore moins des Screamers, ils décident pour se démarquer des autres formations de l’époque, de trafiquer des synthétiseurs et de désaccorder leurs guitares. Honni par le public mais adulé par une poignée de musiciens dont Nick Cave et Foetus, le groupe se sépare aux débuts des années 80 après avoir publié un seul single au cours de sa brève existence. Depuis un album posthume était sorti en 1983 et qui malgré une production ultra Lo-Fi révélait une formation passionnante et en avance sur son temps. Depuis les Primitive Calculators sont devenus un groupe culte, peu écouté mais souvent cité en référence. En 2009, Nick Cave s’est occupé de la programmation artistique de la branche australienne du festival « All Tomorrow’s Parties » et a réussit à les faire revenir sur scène. De fil en aiguille, les groupe reprend le chemin des répétitions et retrouve le plaisir de composer. Et ce qui est totalement dingue dans cette histoire, c’est que 35 ans après, Primitive Calculators a réussit à publier un nouvel album tout simplement incroyable. J’ai beau bien aimé Cheveu, le groupe australien ridiculise artistiquement toutes les sorties (compilations comprises) du label Born Bad à ce jour et met une distance considérable avec tous les groupes qui se revendiquent de Suicide, de la No Wave ou de DAF…… « The World Is Fucked » est le disque le plus corrosif, le plus subversif, le plus abrasif et le plus rock’n roll entendu depuis des lustres. Un synthé trafiqué, des guitares en espadrille,  un chant rageur et fiévreux et surtout des gimmicks mélodiques et rythmiques imparables. J’entends déjà les critiques : atroce le chant, quel minimalisme de merde, déjà entendu… Bref les remarques habituelles pour une œuvre immense qui devrait laisser des traces…

15 : Dreadlords : take my soul « Démo » Autoprod 2013

SebHache : « Un chant parfois black métal, des compositions très Bad Seeds, une réverb à la King Dude, tel est le cocktail étonnant servi par ce groupe de Baltimore. Du swamp gothique de toute beauté et cette première maquette impressionne par sa qualité sonore. Un groupe à surveiller de très près. »

16 : Dragline Speedway : owner’s laments « Black Thunder » Gibbon Envy 2013

Une reprise du tube des Scratch Acid  chantée par l’ancien leader des Killdozer, Michael Gerald, le tout orchestré par Gouédé Oussou. Ce dernier avait précédemment monté un projet appelé Distorminal Headwax autour de Distorted Pony. Cette fois-ci, c’est plus le répertoire des Killdozer, un seul inédit au compteur et des cover de groupes plus ou moins obscurs comme les Bastards (rien à voir avec le groupe français), Slab, Unholy Swill.. Les cover n’apportent pas grand-chose mais c’est un tel plaisir de réentendre le timbre de Killdozer que l’écoute de l’album est vraiment très agréable.

17 : Goddard : trushes « Split ep w Giraffes ?Giraffes ? » Boiler Room Recording 2013

On termine cette émission avec le groupe qui l’avait commencée puisque cette fois-ci j’ai retrouvé le morceau qui était prévu initialement et qui n’avait pas encore été diffusé !!.

 

2 commentaires pour “PLAYLIST://07/11/2013
  1. 2Balls dit :

    Super playlist mais il y a un problème sur le morceau de Carne qui est complètement saturé!

  2. gwenk dit :

    oui je sais, il y a des pb avec la bécane qui enregistre l’émission actuellement..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>