PLAYLIST://10/05/2012

Dubai, Wreck & Reference, Lunatic Toys, Nice Face, Vulture Shit, Burning Love, Tragedy, Don Nino, Calva, Wamü, Child Bite, A Place To Bury Strangers, Wilco & Billy Bragg, The Magnetic North, Holograms, K-Holes, Hawks, Sore Saints, Brazilian Money

 

 

01 : Dubai : Thieves “demo” 2012

 Premiers pas pour le nouveau projet d’Anna Barie, l’ancienne chanteuse des These Are Powers. Accompagnée dans sa nouvelle aventure par les nappes synthétiques de Johannas Buff (alias Knell), Dubai nous propulse dans une Front Wave synthétique, glaçante et assez inquiétante. Pour l’instant, le chainon manquant entre The Soft Moon et Tristesse Contemporaine.

 02 : Wreck & Reference :  inverted soul « No Youth »  Flenser 2012

 Un véritable hymne industriel ce morceau !!! Nous suivions ce groupe de Los Angeles depuis la parution de leur K7 l’année dernière mais nous nous étions gardés de diffuser leur musique car on était persuadé qu’ils pouvaient faire mieux. Pour une fois, cette stratégie de diffusion s’est avérée payante et c’est avec un énorme plaisir que nous diffusons un premier extrait de cet énorme album. Relecture brillante d’une musique jouée par Fœtus dans les années 80. Le groupe oscille entre noise, drone et indus, n’hésitant pas à développer des ambiances sourdes à la Neurosis. Sublime, un voyage électrique grisant et éreintant dont on ne revient pas indemne.

 03 : Lunatic Toys : all in “Briciola” Carton Records 2012

 J’ai mis un peu de temps pour véritablement apprécier le deuxième album de ce trio d’obédience lyonnaise. Le groupe oscille toujours entre un post punk décousu et un jazz not so cool. Le groupe a su densifier son propos et personnaliser sa musique d’où peut-être ce manque de repères véritables lors des premières écoutes. A qui ou à quoi raccrocher cette musique ? Je peux y entendre une multitude d’influences sans réussir à en distinguer une en particulier. Un somptueux voyage expressif qui dessine une carte sonore imaginaire et unique. Un des rares disques de cette année que j’écouterai encore avec passion dans les prochaines décennies.

 04 : Nice Face : liaison « Horizon Fires « Hozac Records 2012

 Ah les Nice Face !!! Un groupe américain terrible en format courts, responsable de deux premiers singles terribles entre Devo et Future of The Left. Sur album, le groupe n’y arrive pas tout simplement et ce nouvel album ne fait pas exception. Quelques titres surnagent et l’on découvre d’ailleurs un certain virage post punk dans leur approche. Total Control, Cheveu semblent avoir laissé des traces. De toute manière, les formations sur Hozac, en général sont bien plus intéressantes en singles que sur albums. Ce titre est néanmoins un petit régal de Front Wave Foutraque.

 05 : Vulture Shit : tube tester « I Love The Way He Touches His Computer” Autoprod 2012

Il y en a 300 exemplaires. On vous avait parlé de leur démo en décembre. Le maxi vient de sortir. Le groupe nous vient de Brooklyn et réussit l’exploit de mettre un peu de soul et de groove dans une noise proche de Glazed Baby ou d Arab On Radar. Vulture Shit a délimité pour l’instant son champ d’expression entre les Make Up et Death From Above 1979 et le résultat est hallucinant. Des compositions affolantes, un chant irrésistible et une folie ambiante totalement renversante. Ce maxi est un must absolu et je peux déjà vous affirmer qu’il va rester dans l’histoire celui là et que l’on est en train d’assister à la naissance d’une formation qui sera l’une des références de demain.

 06 : Burning Love : Karla « Black Widow ep » No Idea 2012

 SebHache : « Ce groupe de Toronto, revient avec un nouvel ep en attendant l’album en juin. Ici point de crust emométal pour ces ex Cursed/Swarm/Coutdown To Oblivion mais du hardcore mélangé à du rock ‘n ‘roll qui tache c’est pour vous. Sur bandes, ça sonne un peu comme du Coliseum en plus dur, sur scène c’est du Cursed en version Mothoread (suffit d’écouter le split Coliseum/Burning Love ). C’est dans mon top 5 depuis 5 ans … à oui et au revoir Carla »

 07 : Tragedy : no cemeteries here « Darker Days Ahead » Tragedy Records 2012

 SebHache : « Deuxième  extrait de la bête. Plus je l’écoute et plus j’aime ce quatrième album des ex HisHeroIsGone. Tragedy c’est HHIG + From Ashes Is Rise (les deux groupe ouvrent le bal au Hellfest cette année). Ici on fait pas dans la dentelle, on parle Crust, Hardcore avec quelques passage plus calmes . Combien de groupes vont suivre cette fois ci? En tout ils tiennent leurs place de sAigneurs ».

08 : Don Nino : she’s resisting « In The backyard of your mind » In Finé 2012

Nouvel album très agréable. Don Nino continue de délimiter son propre univers sonore, balisé par Robert Wyatt, The Sea & Cake et Nick Drake. L’instrumentation est très étoffée sur ce disque, soulignant très justement ces cartes postales imaginaires.

 09 : Calva : rosemary « Sacrifice » A Tant Rêver du Roi 2012

Lester Brome : « Le trio Palois Calva vient de sortir un nouvel album et le moins que l’on puisse dire est que ce dernier décoiffe sévère. Mélangeant post-punk,noise, psyché ou électro, ce « Sacrifice » est d’une puissance à décorner les boeufs. Deuxième diffusion consécutive pour cet énorme titre aux relents swamp porté par la voix de la chanteuse des Choo Choo Shoe Shoot.  On a d’ailleurs pu se rendre compte de la qualité du groupe en live le 11 mai dernier à La Bascule en compagnie des brestois de Savate ».

 10 : Wamü : pushed a man into the water « Viafuckt » Talking Helps 2012

Wamü est une formation de Seattle qui ravive le foyer de l’expérimentation foutraque, joyeuse et bordélique, reprenant à son compte les délires exprimés par des groupes iconoclastes comme les Raincoats, God Is My Copilot, Thinking Fellers Union Local 282…. Sun Ra en filigrane et l’approximation en règle d’or. Un disque très frais et charmant qui transpire l’imposture !!!

 

11 : Child Bite : the nab munch is on « Monomania » Joyful Noise 2012

Quelle très bonne surprise de voir Child Bite sortir son meilleur disque à ce jour, 7 ans après ses débuts dans la banlieue de Detroit.  Je m’étais peu à peu désintéressé du groupe après leur chouette premier album « Wild Feast ». Le groupe n’arrivait pas à retrouver cette harmonie entre noise rock à la Skin Graft et rock progressif. Le chant de Shawn Knight, l’une des grandes forces du combo, ne parvenait pas à masquer les défauts d’une musique trop alambiquée et démonstrative pour être pertinente. Une poignée de singles plus loin, un line-up modifié et revoici Child Bite sur le devant de la scène avec à la clé un mini album oscillant entre Père Ubu, Arab on Radar et Us Maple, ni plus ni moins. Les compositions sont terribles et ce chant tout en exclamation refait merveille. Le disque est un condensé de cassures à la Beefheart et d’envolées post punk, première époque, le tout revisité en mode noise rock. Excellent !!!

12 : A Place To Bury Strangers : you Are the one : “Worship” : Dead Oceans 2012

SebHache : « premier extrait du future album des Newyorkais. …. Ce titre commence comme du New Order avant de s’achever sous un déluge de distorsion. Pas de doute on attend la suite… »

13 : Wilco & Billy Bragg : when the roses bloom again “ The complete Mermaid Avenue Sessions” NoneSuch 2012

 SebHache : « Pour le centenaire  de la naissance de Woody Guthrie, on ressort les deux « Mermaid Avenue » et on rajoute un troisième disque d’inédits et le dvd « Man in the Sand » sur l’enregistrement des Mermaid Avenue. Parole de Woody Guthrie, musique de Wilco en version classique (on dirait une ballade australienne) et Billy Bragg. Pour ceux qui le savent pas Woody Guthrie était un folk singer qui écrivit un bon millier de chansons (la folksong racontant la grande dépression, on découvre plein de chansons pour enfants ou simplement pastoral ) et qui influença tout ce que l’Amérique enfanta de folkeux ( Hein Bob? ). A voir aussi le film : En route pour la gloire » .  .

14 : The Magnetic North : bay of skaill “Orkney Symphony of The Magnetic North” Full Time Hobby 2012

Superbe premier album pop pour cette formation emmenée par Gawain Erlan Cooper, également leader des redoutables Erland & The Carnival ( The Coral, Pale Fountains). Entre Arcade Fire, Belle & Sebastian et Scott Walker, The Magnetic North a su composer de superbes chansons, mélodiquement redoutables et mélancoliquement parlantes. Ce disque est très réussi, donnant vie aux îles Orcades, participant ainsi à l’écriture de leurs légendes et donnant naissance à une œuvre intemporelle.

 15 : Holograms : hidden structures « ABC City ep » Captured Tracks 2012

Chouette single post punk pour ce groupe suédois qui oscille entre Franz Ferdinand, les Undertones et les dissonances d’Ice Age ou de Cheveu. Le groupe n’a pas encore choisi son camp entre classicisme pop et déviance rock. La sortie imminente de leur premier album devrait nous permettre de savoir si Holograms reste sur la brêche ou s’il a choisit son camp.

 16 : K-Holes : rats « dismanai » Hardly Art 2012

Retour fracassant pour ce groupe New Yorkais. On les avait quittés avec un premier album sympathique, bordélique mais très mal enregistré. Ce nouvel album marque un véritable tournant dans leur discographie. D’un garage noise, K-Holes est passé à une Front Wave classieuse, référencée et brillante. Entre les Pain Teens, Birthday Party, X-Ray Spex ou les Banshees, K-Holes a su trouver son identité, nous proposant une ballade nocturne dans des cercles enfumés en fin de soirée. Cette fois-ci la production est à la hauteur de leurs ambitions et  leur humeur swamp éclaire d’un jour nouveau ce post punk un tantinet épileptique.

 

17 : Hawks : white crosses « Pushover » Learning Curves/Rejuvenation 2012

Une année seulement après la sortie de leur précédent album, revoici le groupe d’Atlanta avec son troisième long format. J’avais beaucoup apprécié leur tout premier album « Barnburner ». J’avais été très séduit au début par le suivant « Rub » avant de m’en détacher et d’éprouver beaucoup de difficultés à l’écouter. Je trouvais que le groupe surjouait et que leur coté Big’N vs AC/DC manquait d’inspiration. Cette fois-ci le disque est tout à fait  réussi et les aspects heavy de leur noise rock Made in Chicago sont parfaits et irrésistibles. Le groupe sera en concert à Rennes le vendredi 7 Septembre

18 : Sore Saints : timewaster « démo » Autoprod 2012

Ce nouveau combo américain originaire de Philadelphie ne devrait pas rester inconnu très longtemps. Ce deux titres est tout simplement énorme, dans un registre noise rock classique mais très classieux. Kim Phuc, Buildings, Tar, Blunderbuss me viennent à l’esprit mais les deux compositions sont tout simplement terribles, tubesques, bien produites et le chant est à la hauteur de ces riffs entêtants. Un must et je peux sereinement affirmer que ce titre en particulier est un hymne noise rock en puissance.

19 : Brazilian Money : can’t make up your mind « Doug Nasty » Autoprod 2012

Une petite surprise indie rock dont on a le secret. Ce groupe d’Edmonton propose un brillant exercice de style quelque part entre  Talking Heads et les Country Teasers. Inclassable, allumé mais tellement indie. Un régal !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>