PLAYLIST://28/10/2010

Junip, Ntwin, Kitchen Tool Set, Metz, Foetus,  Shannon Wright, Stereolab, White Drugs, Daniel Stripped Tiger, Royal Baths, Agnes Obel, Shipping News, Flight, Cola Freaks, The Conformists, Blac Blocs, The Dictaphone, Bertrand Belin, Suuns, SZ, Zëro

Thierry, dit Capitaine Fracasse ou le druide, grand manitou de tdtb est venu nous rendre une petite visite amicale afin de prêcher la bonne parole au monde entier

01 : Junip : Always « Fields » City Slang 2010

Vraiment un des plus beaux disques pop de cette année. En fait Junip est un des projets de José Gonzales qu’il avait monté au début des années 90 et qui n’avait pour l’instant quasi rien sorti. Bien leur en ont pris car ce premier album est tout simplement splendide dans un registre folk rock seventies, quelque part entre Nick Drake et Kings of Convenience. Le son du disque est absolument scotchant. Le travail sur la sonorisation des guitares est éblouissant. La chaleur de ces accords judicieux imprègne votre quotidien d’alizées du plus bel effet.

Ou nous apprenons par notre guide suprême que plus Greg est dur et plus Marvin est gai !!!!

02 : Ntwin : Boy “st” Boom Boom Rikordz 2010

C’est pour ce genre de découverte que l’on continue de puis 15 ans cette émission de radio. On a défendu récemment ce groupe  marseillais qui nous évoquait  Joy Division, Distorted Pony et Rapeman, sur la fois de bonnes chroniques chez Nextclues, STNT et Perte et Fracas via trois titres en streaming sur le site du label. Nous avons rapidement commandé le vinyle et dès la première écoute, ce morceau nous a impressionné. Le chant est un des points forts d’Ntwin mais sur ce titre, ils ont invité un de leurs amis (un dénommé Julien) pour apporter une autre couleur harmonique à leur palette sonore. 150 écoutes plus loin, je ne me suis toujours pas lassé de ce putain de titre, à mettre tout à côté du « Elegy » de Jesus Lizard. Cette voix enfiévrée illumine une plage balayée par Shellac, Jeff Buckley et Pil. Sublimissime et génial !! Titre noise de l’année sans aucun problème.

03 : Kitchen Tool Set : bakelite « st » Autoprod 2010

Il était temps que l’on se bouge un peu pour vous parler ce très bon album d’indie rock qui avec le dernier Thinking Machines dépoussière habilement le genre. Des plages instrumentales douces amères s’estompent devant des lignes de chant insidieuses et entêtantes. Chris Brokaw es-tu là ? Les thématiques véhiculées naguère par Polvo, Pavement, Trumans WXater sont revisitées avec brio et personnalité.

Ou nous apprenons tout de la cuisine arabe

04 : Metz : Automat « Negative Space ep » We Are Busy Records 2010

3ème coup de maître d’affilée pour cette formation canadienne de haut vol en matière de rock noise. En digne héritier de Table,, Swob, Rapeman, Metz continue d’affoler les compteurs au travers de compositions tortueuses et torturées. La rythmique est hachurée à souhait et les gimmicks de guitares  se greffent à votre ADN. A posséder de toute urgence.

05 : Fœtus : Stood up « Hide » Ectopic 2010

Arghh, quelle daube, quelle soupe. Je me posais des questions en surfant 1 à deux fois sur le nouvel album de Fœtus mais le passage radio a été implacable. « Hide » est très mauvais, tout comme les derniers Grinderman, Blonde Redhead, Pissed Jeans. Bien que je sois très fan des diverses productions de Jim Thirwell, cette fois-ci le charme n’opère pas et les ricanements sont de sortis à l’écoute de mélopées grandiloquentes manucurées à coups de synthés de seconde zone. Ce faux pas n’enlève en rien mon admiration envers l’œuvre de Fœtus mais je préfère oublier très vite cet enregistrement.

Ou nous apprenons plus encore sur le sens premier du terme « Décevant »

06 : Shanonn Wright : fractured “Secret Blood” Viciuis Circle 2010

Ce nouvel album marque le retour au premier plan de Shannon Wright. Ave le recul, ses précédents enregistrements marquaient le pas vis à vis de ses premières sorties. Son univers écorché scintille de nouveau sous des orages électriques et mélancoliques. Ce titre est assez proche du dernier disque des Shipping News.

07 : Stereolab : everybody’s weird except me « Not Music » Drag City 2010

Une petite sucrerie acidulée qui renvoie aux atmosphères de leur premier album “Peng” sorti en 1991. Ce nouvel enregistrement est issu des mêmes sessions que leur dernier disque en date « Chemical Chord » paru l’année dernière. Comme tout album de chutes de studio, celui-ci est inégal, maladroit mais il recèle quelques petits bijoux dont le groupe a lui seul le secret.

Ou nous apprenons le véritable nom des héroïnes des séries télé des années 70

08 : White Drugs : unmaker “Gold Magic” Amphetamine Reptile Records / Kunstwaffe 2010

A toutes celles et ceux qui ont trouvé le dernier Pissed Jean très décevant, je ne saurais trop vous recommander de jeter au plus vite une oreille sur le deuxième album de cette formation texane. Entre les Cows, Part Chimp et les Stooges, White Drugs a su trouver un chemin périlleux pour accéder au comptoir des rares groupes à jouer du putain de rock’n roll en mode noise. Tom Hazelmeyer, le boss d’Amphetamine Reptile a bien fait de signer ce redoutable enregistrement.

09 : Daniel Stripped Tiger : was it « Splip ep w Teenage Cool Kids » Clean Plate 2010

Toujours au top de la forme ce quatuor américain qui s’inspire depuis 2004 de formations comme Yage, Shotmaker, Young Widow. Ces deux nouveaux titres sont du niveau de leurs derniers enregistrements et on ne peut bouder notre plaisir à diffuser ce noise rock mâtiné d’émo.

Ou nous apprenons en direct le maniement du lancer de tigre

10 : Royal Baths : after death « Litanies » Woodsist  2010

Très bonne surprise avec cette formation originaire de San Fransico versée dans l’expertise velvetienne. Le groupe fait preuve d’un ton singulier et attachant qui les démarque des nombreux groupes influencés par Lou Reed et ses paires. On croirait presque écouter le cousin américain de Yussuf Jerusalem.

11 : Agnes Obel : riverside “Philarmonics” PIAS 2010

Lester Brome est tombé sous le charme d’Agnes (ce n’est pas la première fois, me semble-t-il). Folk intimiste tendance gothique entre Kate Bush et Elysian Fields.

Ou nous apprenons que le batteur d’Agnes se transforme la nuit en hibou et que Mimi Mathy voyage en colissimo

12 : Shipping News : delicare « One Less Heartless to Fear » Karate Body Record 2010

Le retour aux affaires de Jason Noble et de Jeff Mueller, fondateurs de Rodan,  formation Slintienne de premier plan. Le groupe avait mis fin à ses activités en 2005, après le très réussi « Flies the Flies » en raison des problèmes physiques rencontrés par Jason Noble. Ce dernier semble avoir bien récupéré de tous ses déboires puisque ce cinquième album de Shipping News, enregistré en live (7 nouvelles compositions sur 9) est tout simplement éblouissant. Ces années d’attente et d’inquiétudes ont transformé leur post rock élégant et classieux en un slow core dissident et enfiévré. C’est véritablement l’album de Shipping News le plus proche de Rodan dans l’intensité et dans la mise en musique de tensions insidieuses. Je n’attendais pas grand-chose personnellement de ce disque et pourtant je dois bien admettre qu’il ma complètement bouleversé. Un précieux fragment d’éternité

13 : Flight : real estate « The Lead Rippers ep » Zoo Music 2010

Flight est un duo américain qui ne cesse d’affoler nos playlists avec son décorum barré et haut en couleurs. A chaque semaine son nouveau single ou presque. Le petit dernier est une véritable bombe qui marrie les Godheadsilo, Rpxy Music et The Cure sur un seul et même Dancefloor. Ce groupe a tout pour devenir la plus grosse hype (et ce sera fort mérité) de cette fin d’année.

Ou nous apprenons que Robert Smith n’a jamais chanté dans The Cure

14 : Cola Freaks : mig mig mig « ep » Rob’s House Records 2010

Terrible face b du single des danois de Cola Freaks nous régalant une nouvelle fois avec leur savant mélange Modern Lovers-Hot Snakes.

15 : The Conformists : Jesus was a shitty carpenter “None Hundred” Sickroom 2010

Ce groupe américain auteur de très bons albums sortis dans une relative indifférence devrait récolter cette année les fruits d’un travail de l’ombre entrepris dès 2005. The Conformists a choisi la rupture comme mode d’action et à l’instar de Pere Ubu ou d’ Us Maple, il n’a de cesse de fragmenter son propos. Faux départ, brisure, interlude, trompe l’œil sont au programme. On y croise du Chevreuil en lisant les théories de Möller. Ce troisième essai, produit comme son prédécesseur par Steve Albini, se joue des règles d’attraction  pour se fixer de manière indéfinie sur votre platine.*

Ou nous apprenons que le confort n’est rien sans une bonne bière.

16: Black Blocs : Young « ep » Autoprod 2010

Ce groupe australien nous rappelle au bon souvenir du premier ep de Bloc Party, l’intensité noise en plus.

17 : The Dictaphone : Rebel teeh « st » Kill Shaman 2010

Après un excellent single, ce one man band hexagonal sort sur l’excellent label Kill Shaman, son tout premier album. A chaque écoute de ce très bon disque, je songe à une rencontre hybride entre Pussy Galore et This Heat, soit une musique autant influencée par le garage rock déjanté que par la No Wave et le Post Punk. Les morceaux très inspirés et se conjuguent idéalement le temps d’écoutes répétées.

Ou nous apprenons qu’il ne sert à rien de bricoler inutilement dans son garage et quels sont les gâteaux apéro préférés du Couvent Alternatif

18 : Bertrand Belin : La Chaleur « Hypernuit » Wagram 2010

Un gros coup de cœur pour le deuxième album de Bertrand Belin qui malgré ses langueurs dévoile un univers balayé par Johnny Cash, Alain Bashung et Wilco. Ambiances feutrées et refrains indécents sont au service d’une mélancolie de bord de mer.

19 : Suuns : Arms for peace “Zeroes QC” Secretly Canadian 2010

Ouhlala l’instant “Supercopter” le plus putassier depuis fort longtemps avec ce groupe canadien qui combine avec malice Dälek et Primal Scream

Ou nous apprenons que le terme « Putassier » ne figure dans aucun dictionnaire digne de ce nom et que les cinés concerts sont inadaptés dans une crêperie

20 : SZ : Introalitta “ BO de Baby Boy Frankie” Drunk Dog 2010

Ces anciens Natsat continuent d’explorer avec élégance les sentiers ouverts naguère par Gastr Del Sol et autres Cheval de Frise au travers de la BO d’un film projeté lors de leurs cinés concerts.

21 : Zëro : I am Damo Suzuki « Minor Pieces » Narcophony 2010

Zëro continue de sortir sa série de cd-r comprenant reprises et démo de morceaux testés en concert ou en répétition. On y voit un groupe en recherche sonore comme avec cette reprise de The Fall, assez sommaire mais qui révèle une influence marquante tout en dévoilant les touts débuts de Zëro puisque cette cover a été enregistrée en 2006.

Ou nous souhaitons bien du courage à celles et ceux qui suivent le druide dans sa vie de tous les jours

2 commentaires pour “PLAYLIST://28/10/2010
  1. Haz dit :

    salut

    bien d’accord à propos de Ntwin

    par contre en total désaccord sur le Foetus (ok, tout le monde s’en fout)

    bonne journée

  2. Bil dit :

    et pour ceux qui n’ont pas trouvé le dernier Pissed Jeans décevant… merde, j’ai toujours pas commandé cet lp de White Drugs, quel gros loser ! certainement parce que je préfère la brown.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>