PLAYLIST://02/09/2010

Interpol, Electricity in Our Homes, Extra Life, Heliogabale, The Fatalists, The Intelligence,  Lucertulas, Three Mile Pilot, Sons of Frida, ARE WEAPONS, Menfolk, Apollo Brown, Rifoki, The Swans, The Good Damn , All Leather

01 : Interpol : always malaise “st” Matador”

Qu’il semble lointain le temps ou l’on découvrait ce groupe via deux très bons singles sur Chemical Underground. Ce quatrième album est tout aussi ennuyeux que ses prédécesseurs. Pas facile de vieillir. Pourtant le groupe New Yorkais aurait les moyens de changer la donne mais bon, faut bien payer le loyer et donc servir la même soupe fadasse à des fans insipides.

02 : Electricity in Our Homes : you’re doing so well « ep » Autoprod 2010

Enorme nouveau single pour ce groupe londonien. Sans doute leur meilleur morceau à ce jour qui se joue d’ESG au travers de The Fall. Super gimmick de grattes, rythmique entraînante et final endiablé. Un must de Front Wave et l’un des meilleurs singles de l’année.

03 : Extra Life : made flesh « Made Flesh » Loaf 2010

Il était plus que temps d’écouter avec attention cette formation de Brooklyn. Merci STNT sur ce coup là. Extra Life propose un univers musical intriguant et atypique puisant son influence chez The Ex, Moonshake (le chant évoque pas mal la voix de Dave Callahan), This Heat, Can. Cet album distille des myriades d’inventivité et bouscule les fondamentaux pop. A ne manquer sous aucun prétexte !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

04 : Heliogabale : providence process « Blood » A Tant Rêver du Roi 2010

Le malaise. Comme à l’époque de « Mobile Home », le groupe s’est éloigné des terres Swamp No Wave qu’il irrigue habituellement pour lorgner sur une pop rock froide et insidieuse. Les premières écoutes s’avèrent assez douloureuses. On va donner un peu de temps à cet album pour avoir un avis définitif.

05 : The Fatalists : staring into the distance for Jesus “Between the Aisles” Gamma Proforma 2010

On part en Angleterre avec le premier album de cette formation noise rock des plus prometteuses. Le groupe oscille entre The Chinese Stars, Silverfish et Polvo pour le bonheur de nos oreilles averties. Les titres sont variés sans pour autant tomber dans la diversité mal famée. Très bonne découverte.

06 : The Intelligence : sailor itch « Males » In The Red 2010

A chaque année son album de The Intelligence. 2010 ne fait pas exception à la règle et cette nouvelle livraison de la formation menée par Lars Finberg est au moins aussi bonne que celle délivrée l’année dernière sur In the Red, l’inusable « Fake Sufers ». En fait, je crois même pouvoir avancer qu’il lui est supérieur. The Intelligence a tombé le voile, ce qu’ils veulent désormais, c’est faire du Mods en mode Front Wave. Conjuger les Jams avec l’orthographe de Sonic Youth. Et ils y réussissent à merveille.

07 : Lucertulas : an old man « The Brawl » Robot Radio 2010

L’ami Xavier du webzine Perte et Fracas nous l’avait présenté cet été et il est vrai que ce nouvel effort du groupe italien est des plus réjouissants. Lucertulas danse allègrement sur les tombes de Craw, Botch, Dazzling Killmen sans perdre ses capacités chorégraphiques. Le son est dense et la rythmique des plus intense. Le disque Noise Rock du moment.

08 : Three Mile Pilot : days of wrath “The Inevitable past is the Future forgotten” Temporary Residence 2010

Le retour annoncé de Three Mile Pilot, un groupe qui n’avait connu que quolibets, crachats et défiance, durant ses sept premières années d’existence. Il aura fallu une pause de la formation de San Diego qui a rapidement engendrée deux entités indie marquantes : Black Heart Procession et Pinback pour qu’un minimum de reconnaissance les encourage à se réunir pour l’anniversaire de Touch & Go. Une compilation que l’on croyait posthume avait pourtant remis les pendules à l’heure : Songs from an Old Town we Once Knew ». un double album compilant des singles prodigieux et d’ailleurs à ce jour le meilleur enregistrement de Pall Jenkins et de Zach Smith. Le temps où l’on se faisait traiter de pédé en écoutant Three Mile Pilot semble révolu et les comparaisons fallacieuses avec Supertramp se sont évanouies. Ce nouvel album de Three Mile Pilot est assez bicéphale car on y écoute des titres proches du Black Heart Procession et d’autres plages plus ensablées par Pinback. Le groupe n’a pas encore retrouvé sa propre identité sonore mais le talent intrinsèque de ses membres donne un disque de haute facture mélodique. Au bout de quelques écoutes dubitatives, ce qui trouble au départ devient un point fort à l’arrivée. Ce côté bancal et cet équilibre fragile entre deux influences libère un espace incertain  et oh combien judicieux dans lequel Three Mile Pilot distille un pop rock mélancolique de toute beauté.

09 : Sons of Frida : burn « The Bulgarian LP » Autoprod 2010

Si auparavant  la musique de ce groupe parisien ne m’avait pas particulièrement touché, il en va tout autrement de ce nouvel album. Sons of Frida ont personnalisé leur univers et gagné en intensité. Les influences Liars, Blonde Redhead, Pere Ubu s’estompent au profit de traversées électriques et d’orages mélancoliques, à l’image de ce titre traversée par une trompette à la Dog Faced Hermans . Ce disque s’immisce ainsi subrepticement dans l’intimité de votre platine pour le plus grand plaisir de ses auteurs

10 : ARE WEAPONS : Jeffrey Lee « Darker Blue » Defend Music 2010

Comme d’habitude, ce duo électro LoFI, n’arrive pas écrire un album digne de ce nom. Il n’est d’ailleurs pas le seul et l’on est en droit de s’interroger sur la pertinence du concept même d’album tant les disques sont saturés de morceaux pénibles. Ce concept est d’ailleurs assez récent quant à l’histoire de la musique mais revenons donc aux ARE WEAPONS. Ce groupe est un clone déformant de Suicide, capable de bouffonneries captivantes et de longueurs irritantes.

11 : Menfolk : matador « Beast One » Man Nil 2010

Restons dans le registre du clonage avec cette formation danoise qui copie honteusement et sans une once de talent les différentes formations de Steve Albini. Un très bon groupe de Blind Test. Rien de plus

12 : Apollo Brown : ballance “The Reset” Mello Music Group 2010

Probablement le disque qui a le plus squatté notre platine cet été. Merci à Lelo J Batista (Noise, Tsugi) de nous avoir éclairé sur ce terrible album de hip hop mâtiné de Soul. Les compositions sont parfaitement orchestrées et il faut bien admettre qu’Apollo Brown, à cette heure, a laissé la concurrence loin derrière (Blacastan mis à part).

1

3 : Rifoki : sperm donor « ep » Dinmak 2010

Excellent combo italien qui n’est pas sans rappeler les premières heures de Jr Ewing ou de Refused. Très bon hardcore à la sauce rock’roll.

14 : The Swans : my birth « My Father will guide me up a rope to the sky » Young God Records 2010

Michael Gira a donc de nouveau réactivé les Swans sans Jarboe cette fois-ci mais avec Norman Westerberg, son compagnon de toujours à la guitare. Secondée par Phil Puelo de Cop Shoot Cop aux percussion, cette nouvelle mouture a fière allure. Le cahier des charges a très légèrement évolué depuis les derniers disques du groupe. Les Swans ne proposant pas une No Wave sourde et monolithique mais un folk rock tendu, dissonant et majestueux. La voix de Gira fonctionne à merveille et l’album révèle une formation majestueuse et enivrante. Retour très réussi pour les Swans.

15 : The Good Damn : anger « I can Walk with my Broken Leg” PWL 2010

La surprise swamp de l’année nous vient de Lyon avec ces anciens Mary Poppers qui offrent une magnifique relcture du Gun Club et de Sixteen Horse Power. Les influences sont évidentes mais pas trop gênantes grâce à un talent de composition au dessus de la moyenne. J’espère de tout cœur que The Good Damn va prochainement embarquer vers l’Australie et battre le fer avec les Drones et le Spoils dans les faubourgs de Melbourne.

16 : All Leather : mystery meat remixée par Bloody Beetroots  “When I grow up i wanna fuck like a ….remix” Dim Mak 2010

Lorsque l’instant “Tonnerre de Feu” se conjugue avec notre séquence “Supecopter”, cela donne un remix détonnant d’All Leather par Bloody Beetroots. Imparable sur le Dancefloor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>