PLAYLIST://03/03/2011

Triumph of Lethargy, Skinned Alive to Death, Otto, Puerto Rico Flowers, The Drub, Hands up Who wants to Die, The Cesarians, Cult of Youth, Slug Guts, Big’n, Jullian Angel, Beaches, Neige Morte, Psykick Lyrikah, Black International , The Vandelles, Shaved Women, Splash wave

01 :Triumph of Lethargy, Skinned Alive to Death : let’s leave the elephant in the room “Some of us are in this together”  don’t Stop Believin’ Records 2011

Ce groupe de Seattle, formé par Spencer Moody des Murder City Devils, réussit le pari inouï de sortir un terrible sixième album après nous avoir ennuyés au plus haut point le temps des disques précédents. Si les noms de Polvo, Unwound, Slint, PIL, Pere Ubu vous sont familiers, alors foncez tête baissée sur cet album. Si auparavant, Triumph of Letahargy s’amusait à copier le Velvet avec le savoir faire de Xiu Xiu mais sans son talent, le groupe distille désormais une musique sombre et dissonante ou les imprécations de Spencer Moody font des ravages. On est pas très loin d’ailleurs des atmosphères du dernier Skull Defkets, c’est dire la qualité de cet album !!!!!!

02 : Otto : trapped by the fire « ep » Autoprod 2011

La découverte du moment et on a sans doute pas fini de reparler de cette formation hexagonale originaire de Toulouse. Ce morceau fabuleux est un extrait d’un single à sortir prochainement et comment dire, dès la première écoute, on est totalement bluffé par le résultat. Ce trois titres tutoie Birthday Party et les premiers Bad Seeds sans baisser les yeux, rien que ça. Comme Clockcleaner, Otto oscille entre swamp et noise rock, le danger est latent et les poussées de fièvre incandescentes. J’ai ressenti en entendant ces morceaux, les mêmes sensations que lors de nos prises de contact avec Kim Phuc, Clockcleaner, Grids ces dernières années. Enormissime !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

03 : Puerto Rico Flowers : 3 sisters “7” Fan Death 2011

On n’a fini de pleurer sur la séparation des Clockcleaner. Rééditions et sorties posthumes font connaître à un public élargi l’une des formations les plus passionnantes de ces dernières années. Ou comment faire du Cramps avec l’esprit du Gun Club, la production de Bauhaus et la hargne de Jesus Lizard. Sharkey, le guitariste chanteur a quant à lui tirer un trait définitif sur cette période, préférant revisiter en mode Front Wave les premiers Depeche Mode et Human League. Cet extrait, nettement meilleur que les premiers singles, fait énormément songer à la rencontre d’une basse à la Godflesh et d’une mélodie du gang de Basildon. On attend l’album avec impatience.

04 : The Drub : my fist is a rainbow “Demo-Structure-Discard” Autoprod 2010

Des garnements de Mineapolis nous montrent leur goût immodéré pour les Buthole Surfers et Arab on Radar. Bruyant, brouillon mais ce groupe a un petit quelque chose qui les différencie de la meute actuelle des formations noise Lo-Fi.

05 : Hands up Who wants to Die : 2012 “split w I’ll Eat Your face” Richetr Collective 2010

On vous a fait découvrir la semaine dernière le premier album de cette formation basée à Dublin, influencée par Shorty, Mc Lusky et Big’n. Le groupe a néanmoins une identité sonore bien à lui. Leurs compostions sinueuses attirent l’attention pour dessiner des arcs électriques hallucinés. Ce morceau est tiré quant à lui d’un superbe split single sorti l’année dernière

06 : The Cesarians : I’m with god “I’m with god”Africantape 2011

On reste en Angleterre avec le retour de la bande à Charlie Finke. Ce titre est plus Scott Walker que jamais. Les autres morceaux de ce nouveau single sont plus représentatifs de la magnificence des Cesarians sur scène. La production est nettement meilleure que sur leur premier album. Chapeau bas, rien à redire, encore une superbe sortie pour Africantape

07 : Cult of Youth : casting thorns “st” Sacred Bones 2011

Cette formation de Brooklyn venait à peine de sortir en fin d’année 2010 son premier album que surgit sans crier gare ce nouveau long format. Tout ce qui faisait le charme de leur premier opus a pour ainsi dire disparu cette fois-ci. Fini les clins d’œil à Death in June et Beat Happening, place aux œillades pour Tom Waits, Firewater, Gogol Bordello. Petite déception car les Cult of Youth sont assez quelconque dans le registre du cabaret mélancolique.

08 : Slug Guts : cold bones “Howlin’n Gang” Sacred Bones 2011

On avait failli oublier la sortie du deuxième album de ce groupe australien nourri au Beasts of Bourbon et aux écoutes du Birthday Party et de Killdozer. Heureusement sur Nextclues, on suivait l’affaire de près et nous avons ainsi pu rafler la mise la semaine dernière. Les Slug Guts ont désormais trouvé leur voie, quelque part entre Clockcleaner et Witch Hats pour délivrer une nouvelle référence en matière de swamp rock. La très grande classe, quasi rien à jeter sur ces treize titres et surtout pas cette merveilleuse ballade qui voit Jimmy Kritzler accompagner la chanteuse des Circle Pit pour un duo inoubliable de langueur angevine.

09 : Big’n : long pig “Spare the Horse” Africantape 2011

En exclu lulu et merci Juju, un nouveau titre des Big’n. Le groupe n’a rien perdu de sa hargne et de son incandescence. Le chant est à la hauteur de la basse, la rythmique se crispe et la guitare dessine des figures électrisées. Du Chicago Sound à son meilleur, vivement l’écoute des trois autres titres de cet ep. Je vous rappelle que Big’n sera en France, le 28 avril à Rennes, le 29 à paris et le 30 à Lyon.

10 : Jullian Angel : the strong “Kamikaze planning Holidays” Les Disques Normal 2011

L’un des morceaux phares du nouvel album de Jullian pour illustrer son passage au Papier Timbré le 05 mars.

11 : Beaches : eternal sphere « ep » mexican Summer 2011

Du Shoegaze à la sauce australienne. Comme quoi, il n’y a pas que le swamp chez les Wallabies.

12 : Neige Morte : need Some Air “st” Aurora Borealis records 2011

Black Metal/Noise/Punk de Lyon avec des anciens membres d’Overmars, des Flying Worker, 12XU, Socrates. Pas le côté chiant du Black Métal scandinave ici, pas de croix renversées, de sang de cochon etc…. plutôt un mix de Cascadian Black Metal avec des éléments rappelant un peu Today Is The Day. Crust as fuck et velu à la fois

13 : Psykick Lyrikah : jusque là “Derrière moi” Idwet 2011

Mistress Bomb H nous l’avait signalé : cet extrait du nouvel opus du Psykick est un véritable tube en puissance. Naviguant en eaux troubles, entre Dalëk, Techno Animal et Public Enemy, ce morceau impose un flow puissant et suave qui met un valuer un maelstrom sonore du plus bel effet.

14 : Black International : destruc-o « In Debt » Autoprod  2011

Premier album prometteur pour cette jeune formation anglaise post punk. Les références à Joseph K et Wire ne sont pas trop imposantes, dévoilant un groupe aux compositions pop punk incisives et entêtantes. Belle surprise.

15 : The Vandelles : my time “Summer Fling ep” Safrarin Sound 2011

Nouvel Ep (avec 3 nouveaux Titres et 2 Reprises)  des psychoshoegazosurfers de Brooklyn. Plus surf moins shoegaze (Oliver Ackerman, APTBS, n’est plus à la prod cette fois ci). On s’attendait à mieux après leur premier album dévastateur, mais bon, pas mal pour une petite session de longboard ce début de printemps …. A trop écouter Best Coast, la prochaine fois c’est bière et chips sur la plage

16 : Shaved Women : choices “st” Rotted Tooth 2011

Difficile de ne pas résister au charme certain de ce combo de St Louis. Leur noise rock débridé n’est pas sans nous rappeler les excentricités des PlainfieldCows et autres Dead Kennedys. Du noise rock qui tâche comme on dit dans le jargon et qui donne une sérieuse envie d’aller en découdre avec le mur d’en face. Terrible !!!!

17 : Splash Wave : passing breeze (feat Anna Jean) “le Podium #2” 2011

Comment reconnaître un bon morceau de synth pop : aux ricanements que provoque sa diffusion. Comme d’habitude dans ce registre, on se moque du son vintage des claviers, de la mélodie pop. On vous dit que c’est cul cul comme pas deux mais une heure à près, ces mêmes personnes (dont je tairai le nom) sifflotent inconsciemment la ritournelle décriée. Les Splash Wave illuminent l’instant « Supercopter » avec ce nouvel ep qui doit autant à Jacno qu’aux premiers Scritti Politti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>