PLAYLIST://04/03/2010

Podcast

Laetitia Sheriff, Archie Bronson Outfit, Serena Maneesh, Viva l’American Death Ray Music, Nothing People, Balaclavas, Slut Guts, The Ex, Native Cats, Eddy Current Supression Ring, Teen Archer, Caterpillar, Marvin, Factory Floor, Lamps, The Feeling of Love, Jeremy Jay, White Rabbits, French Cowboy, Nice Face, Stephan Eicher :


01 : Laetitia Sheriff : cosmosonic “st” Impersonal Freedom 2010

Après de nombreux concerts donnés dans le plus simple appareil, à savoir seule sur scène accompagnée de sa basse ou de sa guitare selon les titres, Laetitia a décidé de graver sur disque ses moments de solitude. Elle revisite son propre répertoire en élaguant avec soin les scories new wave électro qui servaient si mal son univers harmonique. Cet album de recueillement et de don de soi a été enregistré dans une chapelle du côté de Vendôme et dégage, il est vrai, une forme de religiosité qui sied à merveille à des compositions taillées dans le vif. Pour vous donner une image plus précise de cet album vinyle tiré pour l’instant à 300 exemplaires, il n’est pas stupide d’évoquer PJ Harvey enregistrée par Arvo Pärt. Superbe morceau!!!

02 : Archie Bronson Outfit : bite it & believe it « Coconut » Domino 2010

L’album de la division au sein de la rédaction Kfuel avec ce troisième effort d’Archie Bronson Outfit. Lester Brome apprécie énormément leur évolution tous azimuts (sixties, big beat, blue noise, psyché) tandis que j’éprouve des difficultés à appréhender une œuvre aussi disparate. A vous de  faire votre propre opinion.

03 : Serena Maneesh : honeyjinx « N°2 abyss in b Minor » 4AD 2009

Un disque à vomir. Il n’aura fallu que deux albums à Serena Maneesh pour verser dans la médiocrité la plus abjecte. Aucune inspiration, du plagiat honteux de l’univers des My Bloody Valentine. On peut tout à fait s’inspirer du shoegazing sans pour autant verser dans un copier collé indigeste.

04 : Viva l’American Death Ray Music : one hour « Behold a pale horse » Sangre Libre 2010

Tout le contraire de cette formation underground américaine qui tire parfaitement son épingle du jeu dans une évocation indirecte des grandes heures du Velvet Underground. Le groupe a su faire évoluer au fil des années son univers musical pour atteindre désormais des contrées solitaires, paradoxales et étonnantes.

05 : Nothing People : wasting our time « soft crash » SS Records 2010

Changement de braquet avec ce deuxième album des américains de Nothing People. Sur leur premier effort, ils essayaient de trouver leur voie entre post punk arty et garage primitif. Désormais, ils dévoilent leur propre personnalité en délivrant une Front Wave de haut vol. Dissonance, larsens et mélopées incroyables sont au programme de ce véritable petit bijou.

06 : Balaclavas : true believers « Roman holiday » Dull Knife 2010

Et que dire de cette formation originaire de Houston !!!! Génialissime, entre Gun Club, Glazzed Baby, LoveLife, Bellmer Dolls. Ce premier véritable album est une tuerie absolue et un classique avéré de l’année à venir. Une énorme classe suinte de chaque note de ce disque fiévreux et addictif.

www.myspace.com/balaclavas

07 : Slut Guts : hookin town « Down on the Meat » EXO 2010

En ce début d’année, L’Australie donne la leçon en matière de nouveautés noise rock. Cette  nouvelle formation oscille entre Killdozer et le Birthday Party. Les influences sont assez évidentes à l’écoute de ce premier album mais le groupe évite la pâle copie par une belle qualité d’écriture mélodique. Les Slut Guts ont le potentiel pour mettre à feu et à sang dans les années à venir ce bon vieux rock’n roll.

08 : The EX : maybe i was the pilot « ep » EX Records 2010

J’appréhendais énormément d’écouter les nouveau enregistrements de The Ex en raison du départ de notre ami Joboliou, alias GW SoK, le chanteur originel du groupe hollandais tant j’appréciais son timbre syncopé et saccadé. Son successeur s’en tire à merveille dans un registre similaire et ce nouveau single renvoie aux belles heures de The Ex, période Touch & Go et plus particulièrement aux ambiances de « Starter Alternator ». Je n’en reviens pas de la qualité et de ce disque et de la singularité de ce groupe qui illustre parfaitement la célèbre formule footbalistique « les grandes équipes ne meurent jamais ».

09 : 10 : Native Cats : water down « st » Autoprod 2010

Australie un jour, Australie toujours. Cette fois-ci, nous vous présentons un duo qui marque la rencontre du minimalisme des Beat Happening et de la mélancolie de The Fall. Ce groupe d’Hobart en Tazmanie que nous vous avions présenté la semaine dernière au travers de leur dernier single sorti par White Denim nous a gentiment fait parvenir son premier album autoproduit sorti l’année dernière et le résultat de ces premiers pas est éblouissant de talent.

10 : Eddy Current Supression Ring : I got a feeling « Rush to Relax » Goner 2010

Grosse nouveauté ce soir avec le troisième album de ce groupe australien encore trop méconnu dans les milieux autorisés. Cette excellent formation continue de jouer un rock’n roll endiablé inspiré par les Undertones et Hot Snakes. Le disque est inspiré, racé, diablement efficace et toujours ce son de guitare cristallin qui les caractérise si bien. Toujours pas de baisse de tension pour le gang d’Eddy et on serait ravi de les voir sur scène cette année.

11 : Teen Archer : Casanova Frankenstein  « ep » Exo 2010

Terrible découverte avec ce jeune groupe australien qui pratique un noise rock inspiré et brut de décoffrage. La rencontre enfin attendue entre des plans à la Collossamite, Sicbay et le swamp rock des Drones et de Witch Hats. Exo Records n’en finit pas de sortir des disques d’excellente facture. La classe !!!!

12 : Caterpillar : it’s a win for the home “split ep w Arms Explding” Phraty 2009

Une nouvelle formation ricaine bien influencé par Jesus Lizard ou plus proche de nous les Hawks. On dodeline de la tête sans faire beaucoup d’effort. Prometteur

13 : Marvin : here comes the warm jets « Hangover the top » African Tape 2010

Les dernières sorties live de Marvin nous avaient laissé de marbre et cet album risqué fort de diviser la faune underground qui les accompagnait depuis leurs débuts. Plans Heavy, batterie appuyée, Noisefloor, la musique de Marvin s’est enrichie de nouveaux horizons sonores. L’ensemble est assez réussi mais l’album manque de consistance et a tendance à parfois tomber dans la facilité, autant rythmique que mélodique. Ce titre par contre est vraiment terrible avec une montée sonore qui n’est pas sans évoquer la candeur du premier Arcade Fire mixé par les Part Chimp.

14 : Factory Floor : taxidermist « talking on cliffs » Autoprod 2009

Un nouveau titre pour les fabuleux Factory Floor qui lorgnent désormais sur les terres de This Heat ou de Health, délaissant au passage les ambiances à la Big Black.

15 : Lamps : Niels Bohr was an excellent ping pong player « Niels Bohr ep” Dull Knife 2010

Un poil garage façon Pussy Galore un poil noise rock tendance, Jesus & the mary Chain, telle semble être la devise de cet agréable groupe américain qui n’a pas fait preuve de beaucoup d’imagination par rapport à ses précédents enregistrements.

16 : The Feeling of Love : mechanical lamb « Ok Judge Revival » Kill Shaman 2010

Deuxième disque de la semaine avec le nouvel enregistrement de The Feeling of Love. Cette formation hexagonale en est à son deuxième album et au travers des singles qui ont précédé ce disque, on sentait poindre une nette évolution par rapport à ses premières sorties. D’un one man band influencé par Bob Log et Old Time Relijun, The Feeling of Love est devenu un groupe à part entière et évoque désormais plus The Intelligence que Petit Vodo. Excellent exercice de détournement des codes du blues, ce « Ok Judge Revival » trace un sillon incestueux et totalement jouissif.

17 : Jeremy Jay : out on the highway « Splash » K Records 2009

Un extrait du prochain Jeremy Jay à sortir au joli mois de mai. Ami pour la vie de cette émission, notre grand blond se fend ici d’une superbe composition de rock’n roll spleen dont il a le secret. Comment fait-il pour redonner vie aux Modern Lovers tout en s’inspirant de New Order. Le mystère reste entier

18 : White Rabbits : the lady vanishes « It’s frightening » Mute 2010

Ce groupe était l’auteur d’un premier album assez médiocre et d’une prestation scénique des plus banales aux Transmucicales en 2008.  Et pourtant cette formation américaine a su se transcender à l’aune du deuxième album pour tout simplement écrire le disque après lequel court Wilco depuis fort longtemps et que Midlake n’arrivera jamais à composer. Une pop rock typiquement américaine mais de très haute volée. Merci Mute d’avoir repêché ce disque sorti en autoprod l’année dernière et dans l’indifférence quasi générale.

19 : French Cowboy : saw your sister « Isn’t my bedroom Masterpiece » Havalina 2010

Un titre que l’on croirait échappé du dernier the XX. Post punk attitude et mélancolie à la Cure magnifient ce morceau, pas vraiment représentatif du French Cowboy. Ce nouvel opus est assez varié et plutôt agréable à écouter malgré les quelques fautes de goût habituelles de ces anciens Little Rabbits.

20 : Nice Face : blood in the well « Immer Etwas” Sacred Bones 2010

Le retour des branleurs de Nice Face avec un album à leur image, complètement déjanté. On passe d’un punk rock obtus à du noise rock sous amphétamines sans oublier de passer par la case Suicide bricole dans ton garage. C’est totalement brouillon et furieusement rock’n roll.

21 : Stephan Eicher : disco mania « Spielt Noise Boys » Born Bad 2010

Excellente idée de Born Bad de rééditer les enregistrements adolescents de Stephan Eicher. On y découvre un jeune homme passionné par Suicide, DAF et les Sparks. Je n’avais encore jamais écouté ces morceaux et c’est avec un véritable plaisir que l’on parcourt cette carte postale musicale d’un autre temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>