PLAYLIST://07/02/2013

Psalm Beach, Birdbath, Black Congress, Cannons, Accordion Crimes, Remain In Light, Dead, The KVB, Screaming Maldini, Yemen, Hunting Pictures, Harmony, Squall, Vandal-X, Ghost Town, Blackmail, Eraserhead, The Murder Act

01 : Psalm Beach : wild « ep » Autoprod 2013

Deuxième diffusion consécutive !!!!! Dès les premières notes, je l’ai senti, dès les premières mesures, j’ai su que ce disque allait désormais faire partie de ma vie. La musique a continué de défiler et le dialogue final entre la basse et la batterie n’ont fait que confirmer mes impression initiales, me renvoyant à ma première écoute du « Dead Souls » de Joy Division. Ce jeune groupe australien, originaire de Melbourne vient tout juste de publier son premier maxi en format cd et digital pour l’instant. On croise les doigts pour une sortie vinyle. Dès le premier titre, le bien nommé « Wild », le ton est donné : trio guitare, basse, batterie dans sa toute sa simplicité, quelques pédales de distorsion et un chant prenant, captivant. Très peu d’effets, des titres langoureux mais fiévreux, répétitifs qui peuvent évoquer Slint, Lowercase mais aussi les Gordons ou les débuts des BailterSapce, voire le Wedding Present de « Seamonsters ». Mais la grande force de Psalm Beach, c’est le jeu mélodique continuel entre la basse et la guitare. Les deux sont indissociables et me font penser aux meilleurs moments du duo Peter Hook/Barney Summer. Leurs lignes respectives se répondent en évitant l’affrontement. Ils se mettent au service des compositions qui dessinent une certain idée de la mélancolie à Melboure un lundi matin, avant une semaine d’ennui. Sur ces quatre titres, seul le troisième « Beds » est plus anecdotique mais il faut écouter un morceau comme « Are We On Time » pour se savoir encore en vie. Un thème très simple mélodiquement se décline vers le noir pour arracher les larmes au bout de six minutes d’errance. La musique de Psalm Beach est limpide, intemporelle et essentielle. Pour vous procurer ce maxi, il vous coutera 6 euros port compris.

02 : Birdbath : my personal itching needs an upturned bike « Black My Light » Ingue Records  2012

Ce groupe anglais originaire de Bristol existe depuis 1996, a déjà sorti trois albums et tourné avec Sonic Youth, Part Chimp… Pourtant sa musique n’était pas encore parvenue jusqu’à nous. De manière assez inexplicable, Birdbath est resté dans l’ombre tout ce temps, ne bénéficiant d’aucune chronique dans les webzine  que je parcours régulièrement et les quelques groupe anglais croisés lors des concerts organisés par Kfuel n’ont jamais mentionné leur existence. Cet anonymat ne peut plus durer. Cette découverte tardive n’en n’est que plus enthousiasmante car en dehors de leur nouvel album, je ne peux que vous conseiller de vous jeter comme moi sur ce qu’ils ont enregistrés auparavant et vous ne serez pas déçu… Entre Bastro, This Heat, Don Caballero et Enablers, Birdbath développe une musique instrumentale racée, glaçante et envoutante. Deux guitares, une basse, une batterie, point final. Le chant fait parfois son apparition mais ce sont bien les instruments qui ont le pouvoir. Le groupe ne joue pas sur la saturation mais il arrive à obtenir un son noise redoutable et assez intemporel par la seule qualité de ses dialogues musicaux. Les instruments se répondent sans se couvrir le temps de morceaux courts et tendus. Ce quatrième album est tout simplement excellent et devrait permettre au groupe de bénéficier d’un plus large public.

03 :  Black Congress : guilt free hole « ep » Autoprod  2013

Après 3 ans d’absence, le quintet de Houston se rappelle à notre bon souvenir avec la publication d’un nouveau single. Le groupe a profité de ce laps de temps pour faire évoluer son noise rock. L’urgence hardcore des débuts a disparu au profit d’une musique fiévreuse qui lorgne désormais vers les terres post punk des Scratch Acid ou de PIL. Une fois de plus le groupe  impressionne par la qualité de ces deux compositions. Entre Buildings, Child Bite, Stnnng, Pissed Jeans et Hawks…, Black Congress participe pleinement au renouvellement du noise rock aux US et on attend avec impatience la publication de leur premier album !!!!

04 : Cannons : i’d rather be toothless than stupid « Cannons » Autoprod 2013

On reste dans la même famille musicale avec le nouveau maxi de cette formation de Philadelphie. Le Chicago Sound délimite le terrain d’expression tandis que les mélodies lorgnent du côté d’Unwound ou de Ten Grand. Le résultat est très sympathique mais le disque pâtit d’une production un peu trop étouffée pour mettre pleinement en valeur la qualité de composition du trio.

05 : Accordion Crimes : L39 « ep » Cash Cow 2013

Après avoir publié un superbe premier album de noise rock entre Shellac et Enablers en 2010, le groupe de Denver a décidé cette année de publier de manière digitale  un nouveau morceau à chaque début de mois sur sa page bandcamp. Tous les titres seront ensuite réunis sur un seul et même album. Musicalement, rien n’a changé mais le groupe maintient sa qualité d’écriture et ce titre fait une nouvelle fois mouche. Vivement la suite, début mars.

06 : Remain In Light :prey red « Introduction to a Dream »  Autorpdrod  2013

Lester Brome : Ces grecs jouent un post-punk inspiré des 80’s et malgré quelques morceaux maladroits, ce « prey red » a tout d’un tube !

07 : Dead : no place for us « Transmissions ep »  Autoprod 2013

Lester Brome : Depuis le temps qu’on vous parle de Front Wave, nous sommes heureux de découvrir ce trio rennais qui sort un EP répondant au doux nom de « Transmissions ». Un chant embrumé au service d’une noise lunaire du plus bel effet. On a hâte maintenant de découvrir la formation en live !

08 : The KVB : dayzed « Immaterial Visions » Minimal Waves 2013

Deuxième excellent extrait du nouvel album du duo Front Wave anglais qui les voit durcir le ton pour se rapprocher sur ce titre des ambiances des Jesus & Mary Chain et d’A Place To Bury Strangers. Vous pourrez vous procurer ce disque sur Rennes le mercredi 20 Février au Bar’Hic puisque The KVB y sera en concert en compagnie des Downtown Cuckoo.

09 : Screaming Maldini : minor alterations « Highlights » Hiphiphip 2013

J’avais adoré les premiers enregistrements de cette formation pop de Sheffield, qui combinait le lyrisme de Pulp avec la candeur de Belle & Sebastian. Les premiers single étaient très réussis et le groupe véhiculait sur scène une insouciance des plus touchante. La première écoute de cet album a été d’autant plus cruelle. En effet, la production de ce disque  dénature complètement l’originalité du groupe. Le son est putassier, proche des Killers et de Muse. Le groupe s’est totalement perdu dans les méandres de sonorités grand public qui les dépassent et qui jouent en leur défaveur. Alors bon, les compositions sont toujours là, le groupe réussit toujours à écrire de belles ritournelles pop mais l’écrin est putassier à souhait. Il se pourrait même que cet exercice de style leur permette d’éclore médiatiquement en Angleterre mais à quel prix. Un véritable cas d’école de ce qu’il ne faut pas faire sur un premier album. Quel dommage !!!

10 : Yemen : droom « ep » Ikenai Records 2013

Très bonne surprise avec le premier ep de cette formation norvégienne. Ce trio originaire de la ville de Trondheim oscille entre kraut rock, post rock et no wave. Sa musique fait résonner des écoutes répétées de Can et de Mogwai sans que cela interfère sur le plaisir d’écouter ces cinq morceaux envoutants. Le charme opère dès les premières diffusions et la qualité d’écriture laisse entrevoir de belles promesses sonores.

11 : Hunting Pictures : Lo-Fi Science « st » Autoprod 2013

Retour aux affaires pour Steven Smith des Scul Hazzards qui n’avait plus donné de nouvelles musicales depuis 2009 et leur dernier album en date « Landlord ». Le groupe existe toujours et devrait enregistrer de nouveaux titres cette année mais Steven a eu envie de monter un projet parallèle pour pouvoir jouer des compositions moins orientées noise rock. D’ailleurs, il est même utile de préciser que Hunting Pictures reprends l’histoire des Scul Hazzards des deux premiers maxi lorsque le groupe incluait encore un des membres des Die Die Die avant de devenir le redoutable trio que l’on a connut sur les scènes françaises. Sonic Youth, Hammerhead, Polvo servent donc de canevas aux obsessions mélodiques de son guitariste chanteur, superbement épaulé par de chouettes choeurs féminins. Ce premier mini album possède un charme fou. Les compositions sont entêtantes et la production est suffisamment habile pour ne  verser dans la nostalgie. Six titres candides qui ne révolutionnent rien mais qui réussissent à illuminer votre journée et c’est déjà beaucoup !!!!.

12 : Harmony : do me a favour  « ep » Autoprod 2013

Nous restons en Australie avec cette formation de Melbourne qui propose un swamp rock influencé par la soul d’un Make Up. Une soul marécageuse qui hurle sa demande au fin fond d’un bouge enfumé. Ce single annonce un nouvel album qui devrait ravir tous les amateurs  de « rock australien ».

13 : Squall : no life here « ep » Autoprod  2013

Deuxième diffusion consécutive pour le premier single de cette nouvelle formation basée à Boston. Le groupe cherche à continuer l’aventure musicale achevée par Clockcleaner, un peu moins noisy peut-être mais tout aussi swamp. Ce titre est terrible, porté par une voix caverneuse et une basse implacable qui n’est pas sans évoquer la période Barry Adamson des Bad Seeds. Vivement la suite…

14: Vandal-X : scapegoat blues « God Knows » Fons Records 2013

Nouvel album pour ce duo belge nourri au son d’Unsane. Il est d’ailleurs marrant de noter que cette formation originaire de Gend a désormais réussi à rendre obsolète le dernier opus en date du combo de Brooklyn. Le son est dantesque et une grande partie des compositions vaut vraiment le détour. Vandal-X affiche ses influences et les assume pleinement. On peut leur reprocher un manque d’originalité mais ils sont devenus de véritables orfèvres en matière de pastiche sonore.

15: Ghost Town : lugosi’s whip lust « VA Get The Fuck Out Of My Screen » Party’s Over 2013

Titre imparable à situer entre les Cramps, les Stranglers et les B 52’s  pour cette formation new yorkaise que l’on retrouve sur cette chouette compilation de jeunes pousses. Ghost Town n’en n’est pas à son coup d’essai mais ce morceau se détache de ses précédentes compositions pour rejoindre le cercle très prisé des  tubes underground actuels. Idéal pour vos playlists et pour épater vos amis….

16 : Blackmail : ol’ shitty music « Bones » Yuk Fu Records

Ce premier album du groupe parisien est assez proche du disque sorti par Lonely Walk, chroniqué ici la semaine dernière. Blackmail excelle dans le difficile exercice de la Front Wave, revisitant avec brio différentes sonorités de la musique des années 80, entre new wave, hip hop et indus. Le dance floor est blafard et l’aube semble morne à cette heure tardive. Les compositions sont assez bluffantes, aguicheuses sans tomber dans la putasserie de la variété française. Très bon !!!

17 : Eraserhead : gravity « The Greatest Hits » Autoprod  2013

Merci au groupe canadien The Cellos d’avoir attiré l’attention sur leurs compatriotes. Ce premier single est effectivement une petite merveille de noise rock, influencé par Big’n, Hawks et Craw. Une énergie rock’n roll irradie ces trois titres incendiaires. A surveiller.

18 : The Murder Act : rapture « VA The End Of Civilization » Mannequin Records 2013

Très bon inédit dans cette compilation Front Wave pour ce groupe anglais que l’on apprécie tant. Clockcleaner et Birthday Party se taillent toujours la part du lion dans leurs influences sulfureuses mais Murder Act possède cette once de danger qui sied aux formations essentielles. Une fois de plus, leur titre est très impressionnant. Le groupe doit malheureusement se séparer pour des questions de visa de son guitariste actuel et c’est fort dommage car il avait apporté une folie noise qui manquait à leurs premiers enregistrements. Il ne nous reste plus qu’à attendre le résultat de leurs auditions pour espérer découvrir de nouveaux titres cette année.

 

4 commentaires pour “PLAYLIST://07/02/2013
  1. David dit :

    Une vraie réussite ce nouveau site, plus fidèle à la charte graphique des magnifiques affiches de KFuel signées EM.
    Psalm Beach, superbe découverte pour moi aussi, merci !!!

  2. David dit :

    Quelle putain de playlist ! Quasiment rien à jeter à mon goût, que de la pépite, et pleins de groupes que je découvre, y’a plus qu’à espérer en voir sur Rennes…

  3. Eric dit :

    Oui les affiches de EM sont magnifiques. C’est vrai. Énorme sélection en tous cas. Merci pour Psalm Beach, grosse surprise.

  4. Piel Jean Luc dit :

    superbe Playlist, je vais en faire la promo sur Facebook, c’est mérité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>