PLAYLIST://09/06/2011

The Missing Season, Kakkmaddafakka, Picore, Great Falls, La Via Degli Astronauti, Colin Stetson, Pink City, Myself, Female Demand, Pharaohs, Cartographers, The Men, Lady Piss, Kleinindustrie, Kreidler, SQRM,  Porch, Screaming Maldini, Chicken Diamond

01 : The Missing Season : morning moon “To The Fire” My Little Cab 2011

Nouvel album assez réussi pour ce groupe rennais influencé par une certaine idée du folk à l’américaine. On peut déplorer l’absence de synthés à la Grandaddy comme sur leur excellent dernier ep en date mais on aurait tort de bouder notre plaisir à l’écoute des ces ballades en mode Midlake. Smog et Palace ne sont jamais très loin et on apprécie la volonté du groupe d’ouvrir son répertoire à des titres plus électriques (To The Fire, Black Bride).

02 : Kakkmaddafakka : restless « Host » Bubbles 2011

Jamiroquai, Les Cardigans, Housemartins et Abba convolent en bonnes noces le temps du premier album de cette formation suédoise pétillante, sautillante et tellement pop. Difficile de lutter à l’écoute de ces hymnes adolescents. Sensation rare d’écouter une formation débordant d’insouciance et dont la capacité à faire danser est tout simplement désarmante. Le disque pop par excellence !!!!

03 : Picore : prisa mata amigo « Imaginate que Acierto » Mago Fermin 2011

Quatrième album pour cette formation espagnole intrigante et passionnante. Entre Enablers et Fugazi, il existait un vide, désormais comblé par Picore. Le groupe a un univers qui lui est propre, répétitif, scandé et traversé d’illuminations harmoniques. Une attirance froide, mécanique et séduisante. Entre onirisme et chamanisme, Picore évolue à son tempo, composant de splendides plages d’inquiétude. Une beauté sourde, magnifique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

04 : Great Falls : freak apple « Fontanelle » Paradigms 2011

Après le retour de Nick Sakes avec Xaddax, voici les retrouvailles avec deux de ses plus grands fans : Shane Mehling et Demian Johnston qui officiaient auparavant dans Playing Enemy. Ce disque regroupe des morceaux parus sur démo en 2009-2010. Le son est à la peine et c’est en grande partie à cause de cet aspect que l’on avait gardé ces maquettes sous le coude. Musicalement, on est entre Godflesh et Playing Enemy. Ils ont désormais trouvé un batteur et on attend de pied ferme de nouveaux enregistrements pour apprécier pleinement ce nouveau projet (un peu brouillon en l’état).

05 : La Via Degli Astronauti : storia di un inverno « CD3 » Fallodischi 2011

Ce groupe italien, de Palerme plus précisément, propose avec son premier ep un noise rock vivifiant et trépidant. Wire et Unwound parrainent ces quatre compositions éphémères. On peut même évoquer une parenté avec les défunts Looking For John G.

06 : Colin Stetson : judges « New History Warfare vol2 » Constellation 2011

Deuxième volet des aventures de Colin Stetson, saxophoniste qui a collaboré ces dernières années avec des musiciens aussi divers que Sinaloa, Tom Waits, The National, Arcade Fire, David Byrne….. Son premier opus révélait des territoires en friches, parsemés de boucles hirsutes et de saxophones erratiques. Ce nouvel enregistrement est tout simplement somptueux. Une ode funéraire moderne qui renvoie aux épitaphes d’Albert Ayler. La voix de Laurie Anderson embaume ces versets diurnes, susurrant des mots troubles à des échos en sursis. Enfin un bon disque chez Constellation.

07 : Pink City : wrung « ep » Autoprod 2011

Si les noms de Slug, Distorted Pony, voire de Cop Shoot Cop vous sont familiers, je vous recommande chaudement de jeter une oreille attentive sur ce 45 tour. Deuxième single en deux mois d’intervalle pour cette formation américaine électrisante et enivrante. Le son est dense et je m’abandonne volontiers à l’écoute de ces déflagrations orageuses. Deux singles qui feront date assurément !!!!!

08 : Myself : favourite foe « Haro » Whosbrain 2011

Une semaine très chargée en nouveautés noise de très haut niveau. La preuve par le son avec la nouvelle sortie de l’excellent label Whosbrain Record. Sur ce second album, Myself fait se télescoper Painkiller, Arab on Radar et This Heat. Le résultat des ces variations épileptiques est éblouissant. La production donne du relief à ces instants de folie sonore. On ne s’ennuie pas une seconde et ce disque dévoile à chaque écoute de nouvelles perspectives auditives.

09 : Female Demand : shred tactics « ep2 » Autoprod 2010

Petit cours de rattrapage grâce à l’excellent webzine radio « Noise Floor ». Female Demand est un duo basse-batterie instrumental qui n’est pas sans rappeler la hargne et la maestria des Death From Above 1969. Ce deuxième ep est des plus efficaces et on attend désormais avec impatience d’écouter leur premier album qui devrait voir le jour tout prochainement.

10 : Pharaohs : drift away « Photosynthesis » Hiphiphip 2011

Premier album pour ce jeune groupe anglais qui mélange avec habileté math rock et émocore. Polaris, Bob Tilton, Robocop Kraus ne sont jamais loin, Don Caballero non plus. Le résultat donne un disque de pop intuitive et  très agréable à écouter.

11 : Cartographers : uneasy on the eyes « Hats, Capes, Dark Arts » Autoprod 2011

Arghhhhh, quelle découverte. Typiquement le disque de noise rock que j’avais envie d’entendre cette année. Entre The Stnnng, Sicbay et Shellac, Cartographer a su trouver son propre timbre et dévaste tout sur son passage grâce à un sens du riff largement au-dessus de la moyenne. La production assurée par Bob Weston est tout simplement grandiose, donnant un relief impressionnant aux compositions enfiévrées de ce trio que l’on n’a pas finit de réécouter dans les semaines à venir. A découvrir d’urgence !!!!!!!!!!!!!!!!!

12 : The Men : bataille “Leave Home” Sacred Bones 2011

Quand on diffusait les précédents enregistrements de The Men, on sentait le groupe capable du meilleur comme du pire. Ils ont su tirer partie de leur bordel sonore pour nous en mettre plein la gueule cette fois ci. The Men vient en effet de composer un superbe disque de noise sous obédience rock’n roll. Un savant mélange entre les Stooges et Part Chimp. On ne les attendait pas à pareille fête et c’est avec un réel plaisir que l’on écoute leurs fulgurances soniques et leurs appels à la débauche. Un parfait disque d’addictions en tous genres !!!!!!!!!

13 : Lady Piss : send yourself « Streamin » Autoprod 2011

Voici une nouvelle formation de Baltimore qui revendique sa filiation avec les Birthday Party, Slug Guts et autres Clockcleaner. Ce premier mini album est fort prometteur et on ne se lasse pas d’écouter ces fresques swamp ravagées de distorsion. A suivre

14 : Kleinindustrie : electronation “ep” Autoprod 2011

Une jeune formation hollandaise  Front Wave qui oscille avec brio entre Sonic Youth et Agent Side Grinder. Distorsions et mélodies syncopées sont au programme ce premier single des plus prometteurs.

15 : Kreidler : new earth « Tank » Bureau B 2011

Le groupe allemand nous revient en assez bonne forme on a donc droit à deux, trois bons morceaux car Kreidler n’a jamais excellé sur la longueur d’un album. Ce titre n’aurait pas dépareillé sur les compilations « Death Befor Distemper » du label DCR. Un instant « Supercopter » inquiétant pour le décollage.

16 : SQRM : cut my strings « Rodeo » Youth Attack 2010

J’avais découvert ce trio américain suite à la lecture d’un article du blog « Records are Better than People » et je me demande bien encore pourquoi je ne m’étais pas replonger plus tôt dans cet album. Imaginer la rencontre fortuite entre Killdozer et Rorschach et vous aurez une idée assez précise de ce qui vous attend. Excellent disque de noise à l’arrache, « Rodeo » délave le blues sous un torrent d’imprécations et de riffs expéditifs. L’album qu’on était en droit d’attendre d’un groupe comme Pissed Jeans et qui ne viendra jamais. Malheureusement l’album est épuisé à l’heure actuelle.

17 : Porch : aggressomatic « Givin Up » Autoprod 2011

La grosse découverte de la semaine. Ce groupe totalement inconnu de nos services nous vient d’Oakland  et propose un noise rock teinté de blues du plus bel effet. Une voix androgyne accompagne des harmonies décharnées  et saturées. Porch revisite avec grâce une certaine vision de la musique, partagée dans les années 90 par des formations de looser : Lovelife, Jackonuts, Jaks. Ce blues urbain et lancinant me transperce l’âme et je ne saurai trop vous recommander l’écoute prolongée de ce cauchemar dissonant.

18 : Screaming Maldini : the extraordinary “And The Kookaburra” Alcopop 2010

Petit coup de projecteur sur cette formation de Sheffield qui fait le lien entre Pulp, Belle & Sebastian et Prefab Sprout. Innocence pop et candeur sont au rendez-vous, les synthés variétés également mais la qualité des mélodies emporte tout sur son passage. Ce groupe va sortir prochainement un tout nouvel ep sur le label Hiphiphip et sera en concert sur Rennes le vendredi 24 pour ce qui s’annonce comme le concert pop de l’année.

19 : Chicken Diamond : power of the ancient people “st” Beast Record 2011

On avait repéré ce one man band l’année dernière et on attendait avec impatience son premier album. Sorti par l’excellent label swamp rennais « Beast Record », le disque confirme tous les espoirs entrevus sur démo. Ce mélange Suicide-Tom Waits fait des ravages et l’album se greffe insidieusement sur votre plus proche platine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>