PLAYLIST://10/10/2013

Repo Man, Kiss Me Kojak, Tindersticks, Chat Logs, Tigon, Magik Markers, The Warlocks, Perc & Einstürzende Neubauten, Usssy, Haossaa, How Love, Left For Dead, Hector Bizerk, Groves, Plane Crasher, Earl Sweatshirt, Michel Cloup Duo, Gazer

01 : Repo Man : Oh Cecil « All Mind In The Cat House » Lava Thief 2013

Deuxième diffusions pour le premier album de cette formation anglaise basée à Bristol. Le groupe oscille entre New Wave, Post Punk et Noise Rock avec aisance. Le chant est tout simplement excellent, tour à tour scandé ou hurlé. Repo Man s’impose comme une version anglaise des atmosphères troubles d’Enablers. De temps en temps, un saxophone hanté vient irradier leurs limbes électriques. Ce quatuor dégage une classe folle et le disque révèle au fil des écoutes des influences disparates mais au final assez cohérentes au travers de leur prisme sonore. Ce titre est tout simplement excellent avec un refrain totalement jubilatoire et son terrible gimmick « Oh Cecil »  qui donne envie de la rencontrer

02 : Kiss Me Kojak : sneci de fenestrace « ep » Bleeding Ear Rcrds 2013

Ce groupe tchèque s’est lancé à corps perdu dans le noise rock. L’urgence n’est pas feinte et si de temps en temps, des samples ou des cuivres aèrent l’atmosphère, ce premier ep vous plonge tête baissée dans une noise en fusion, jouée par un groupe d’écorchés vifs. Le son manque encore d’ampleur et de profondeur mais il se passe indéniablement quelque chose. Je ne sais pas s’ils ont été influencés par Gnu ou Lvmen, deux excellents groupes noise tchèques qui sévissaient au début des années 2000 mais en tout cas, ils sont tout aussi redoutables. A suivre.

03 : Tindersticks: say goodbye to the city « Across Six Leap Years » Lucky Dog 2013

Je vais clore le débat de suite, je fais partie de celles et ceux qui pensent que les Tindersticks ne feront jamais mieux que leurs trois premiers albums. Et je sais très bien pour en avoir discuté avec lui que leur leader, Stuart A Staples pense la même chose même si l’exercice de la promo lui interdit ce genre de propos. Depuis le groupe a eu le mérite d’évoluer, composant parfois de belles chansons mais se trompant souvent de ligne directrice en matière de production. Ces derniers temps, Stuart a su retrouvé une certaine cohérence scénique au travers d’une nouvelle formation des Tindersticks. Il les a conviés dans le mythique studio Abbey Road pour réenregistrer certaines compositions. Le résultat de cette session est vraiment très agréable à écouter. Si les nouvelles versions de leurs titres phares n’apportent pas grand-chose, des titres plus récents connaissent un nouvel éclairage, à l’image du morceau diffusé ce soir et font regretter certains choix de production. Le disque est vraiment réussi, constituant même un très joli best of ou une fort belle introduction pour quelqu’un qui ne connait pas le groupe.

04 :  Chat Logs : mooks « Am I Right Or Am I Right » Autoprod 2013

Attention à ce groupe de Brooklyn !!!! C’est le premier titre disponible d’un maxi à sortir très prochainement mais Chat Logs semble posséder ce petit quelque chose qui les distingue d’emblée des autres formations noise rock. Il existe une pointe de folie à la Butthole Surfers dans cette digression dissonante. Le titre conserve une certaine ligne directrice mise à mal par un chant déviant et une guitare agressive. Vivement la suite..

05 :  Tigon : transients « The Anniversary » Autoprod 2013

Lester Brome : « Clap de fin pour Tigon ! Pour fêter ça, ils offrent trois inédits sur un CD-R pourri et y rajoutent deux reprises d’Unwound. Beaucoup moins hardcore noise que les albums précédents, les trois titres sont excellents avec une mention spéciale pour ce « transients ». Merci pour tout les gars ! ».

06 : Magik Markers : bonfire « Surrender To The Fantasy » Drag City 2013

Lester Brome : « Après 4 ans d’absence, le trio du Connecticut réapparait. Après plus de 25 albums entre 2003 et 2007 (beaucoup trop…), ils annoncent un album pour le 19 novembre prochain et nous mettent l’eau à la bouche avec ce « Bonfire » foutraque ».

07 : The Warlocks : dead generation « Skull Worship »  Zap Banana 2013

SebHache : «  Depuis 2009, Bobby Hecksher avait plus ou moins mis son groupe en sommeil. Entouré d’une nouvelle formation, il nous livre le premier extrait du nouvel album. Point de révolution, l’axe Velvet-Spacemen 3 est toujours présent mais comme d’habitude, les Warlocks se distinguent de la cohorte des formations psychés par un sens de la composition largement au-dessus de la moyenne ».

08 : Perc & Einstürzende Neubauten : rivieradub « Interpretations » Submit  2013

Perc est un producteur anglais électro qui eu l’autorisation par Neubauten de retravailler quatre de ses composition parues en 1981 sur l’album « Kollaps ». Ali Wells a pu faire ce qu’il veut de ces titres et le résultat est effectivement assez éloigné des versions originales. On songe parfois à du Scorn et quant le rythme s’accélère, impossible de ne pas songer aux armatures d’Esplendor Geometrico. Ce chouette disque est le premier volet du label « Submit », sous-division expérimentale du label Techno « Perc Trax Ltd ».Espérons que la suite sera aussi passionnante

09 : Usssy: rubab « Unsharp Mask » Autoprod 2013

Lester Brome : « Les russes d’Usssy et leur noise tendue mâtinée de musique traditionnelle livrent un nouvel album malheureusement disponible uniquement en digital (ça devient une habitude). Aussi impeccable que les précédents, on leur souhaite donc de sortir toutes ces pépites en vinyle un jour ».

10 : Haossaa : thelike çanlan « Iki » Autoprod 2013

Nous avions découvert par hasard cet étonnant groupe d’Istanbul  avec leur premier opus en 2011 au cours d’une de nos trop nombreuses veilles internet pour préparer cette émission. Nous avions alors pris une sévère claque avec ce trio noise rock instrumental complètement cintré. Entre Don Caballero, Arab On Radar et les Flying Luttenbacchers, Haossaa avait réussi à trouver sa propre voix. Ce nouveau trois titres est tout aussi excellent. Le groupe joue à fond, s’autorise tout mais ne se perd jamais dans des démonstrations superflues. A découvrir de toute urgence et ce serait tellement bien de les voir un jour sur scène…

11 : How Love : dilute « ep » Autoprod 2013

Superbe titre d’éléctro ambiant de la part de ce projet basé à Melbourne. C’est à ce jour leur morceau le plus rythmé et il faut bien reconnaître que cette légère accélération du tempo leur sied à merveille. Sonorités poisseuses et répétitives sont au bout de cette danse macabre. Terriblement envoutant.

12 : Left For Dead:  cop trap «  ep » A389 2013

SebHache : « Chris Colohan ressuscite Left For Dead, son groupe de power violence post Swarm et pré Cursed . A389 propose un nouvel EP par le biais d’une souscription. Entre 2 concerts de Burning Love, LFD envoie le pâté comme en 95. C’est Punk et ça turbine comme un B52, ça n’invente rien et en même temps on ne va pas leur demander de faire du r’n’b non » ?

13 : Hector Bizerk: police st8  «  Nobody Seen Nothing » Autoprod 2013

SebHache : « Second album pour ce groupe de Glasgow, hip-hop avec basse batterie synthé et phrasé typique des lads écossais. Ca parle politique, social, football et histoires personnelles. C’est un peu comme ci Irvin Welsh poussait la chansonnette avec The Streets et Youngblood Brass band .C’est loin de la scène londonienne, c’est pas de l’uk garage ou du grime mais c’est frais. Même si la scène écossaise hip-hop reste microscopique, on peut y jeter une oreille et c’est pas déplaisant ».

14 : Groves : fingertips « Tape » Autoprod 2013

Premier morceau disponible pour ce jeune trio de Manchester. Le son est encore un peu « jeune » mais les intentions sont déjà là. Un noise rock influencé par Unwound, Polvo et Mc Lusky. Le chant est très bon. Prometteur.

15 : Plane Crasher: the man who said no « St »  Autoprod 2013

Lester Brome : « Ils sont anglais et aiment la noise et le garage un poil agressif. Après un trois titres et un live en 2012, ils ont sorti en février dernier ce six titres rudement efficace ».

16 : Earl Sweatshirt : hives (feat. Vince Staples & Casey Veggies) « Doris » Columbia & Tan Cressida 2013

Lester Brome : « Dans la série des gosses de riches s’éclatant dans le hip-hop, je demande le jeune Earl Sweatshirt. Fils d’un poète sud-africain et d’une maman prof de droit à l’université d’Ucla, il se fait repérer par Odd Future et sa clique en 2010 à l’occasion d’une mixtape hautement recommandée et sobrement baptisée « Earl » (téléchargement libre sur le site d’Odd Future). Pour lui faire passer sa rage adolescente, sa mère l’envoie en pension sur une île polynésienne, en gros une maison de correction pour enfants aisés et souvent obèses où il passe son temps à nager avec les dauphins (grosse galère). A son retour, il offre donc son véritable premier album, du hip-hop sombre et froid mais avec un humour de branleur qui passe le plus clair de son temps à se bourrer la gueule, fumer des joints et draguer des belettes. Mais derrière ce rideau de fumée, se cache surtout la douleur causée par l’absence de son père reparti en Afrique du sud il y a 14 ans. Produit, entre autres par RZA, Tyler The Creator, The Alchemist ou encore cet abruti de Franck Ocean, ce « Doris » est une véritable bombe et devrait se retrouver en bonne place dans les palmarès de fin d’année qu’affectionnent particulièrement les maniaco-dépressif du classement intensif ».

17 : Michel Cloup Duo : au milieu de nulle part « Nous Vieillirons Ensemble ep » Ici D’Ailleurs 2013

Nouveau single pour le duo Michel Cloup/Patrice Cartier. On retrouve avec plaisir cet indie rock mélancolique qui avait fait tout le charme de leur premier album « Notre Silence ». La mélodie est des plus efficaces une fois de plus et au service d’un texte qui pour une fois m’a touché. En effet, d’habitude pour les chansons en français, je ne m’occupe pas du sens mais de la manière dont notre langue sonne. Par contre, seul bémol à ces deux excellents morceaux, la tendance de Michel Cloup à être un peu trop bavard à la guitare, titillant le solo d‘assez prêt et desservant ainsi son propos. Son admiration pour Neil Young est peut-être derrière cette fâcheuse tendance. On le préfère dans la sobriété des arpèges à la manière des Silver Jews par exemple.

18 : Gazer : I Passed The Bar « Phone Commercial ep » Autoprod 2013

Deuxième diffusion consécutive indispensable !!!! Premier essai et premier coup de maître pour cette formation américaine originaire de Cincinatti. Elle revisite avec un talent insolent une certaine manière de faire du noise rock dans les années 90. Elle redonne des couleurs à une musique axée sur le rythme et portée aux nues en son temps par des formations comme Table, Swob, Glazed Baby. Ce single est tout simplement ravageur. Les accroches de guitares sont terriblement efficaces et secondées par une basse batterie qui ne s’en laisse pas compter. Un “Must Have” comme on dit ici-bas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>