PLAYLIST://13/08/2010 Spéciale Liars

01 : Loose Nuts on the veladrone “They Threw Us All in a Trench and Stuck a Monument on Top” Gern Blandsten 2001

02 : Tumbling walls buried me in the debris with ESG “They Threw Us All in a Trench and Stuck a Monument on Top” Gern Blandsten 2001

2 extraits du premier album des Liars, groupe formé en 1999 par Angus Andrew (chant guitare) et Aaron Hemphill (Guitare, synthé). Quartet à l’époque, le groupe, après une démo prometteuse, signe un véritable classique de premier album. Fans d’Arab on Radar qu’ils voient souvent en concert, amateurs de No Wave, de Noise Rock et de Post Punk, les Liars réussissent à composer de véritable brûlots qui ne doivent rien à personne avec une farouche rock’n roll attitude comme l’atteste le premier extrait de l’album. Le second quant à lui, via le clin d’œil à ESG, signale le goût de groupe pour l’expérimentation du Dancefloor. A noter qu’en Europe, c’est l’excellente liste de distribution X-Mist qui lança leur carrière.

03 : you know i hate stupid phones “We No Longer Knew Who We Were” Sound Virus 2002

04 : Pillars were hollow and filled with Candy, so we tare them down “Fins to Make Us More Fish-Like”  Mute 2002

Dès le début Liars choisit de diffuser sa musique au travers de singles comprenant des inédits à la hauteur des meilleurs morceaux des albums. Lors de leur première tournée anglaise, leur passage dans l’émission du DJ Steve Lamack incite un certain Daniel Miller, patron de Mute, à se rendre à un de leur shows. Un contrat inespéré pour Liars sera signé dans les backsatge le soir même.

05 : Everyday is a child with teeth « Lamck Session 2002 »

06 : They don’t want your corn, they want your kids They Were Wrong, So We Drowned” Mute 2004

Juste avant l’enregistrement de leur deuxième album, Liars connait un changement de personnel puisqu’ils se séparent de Pat Noecker (désormais dans These Are Powers) et de Ron Albertson. Ils recrutent à la batterie leur roadie Julian Gross, dont le jeu percussif et répétitif sied mieux à leurs nouvelles compositions. Le deuxième album est avec le recul leur disque le moins aboutit à ce jour. Les New Yorkais ont des envies d’ailleurs sans pour autant dire au revoir à leur port d’attache.  Néanmoins ce  « They Were Wrong, So We Drowned contient de véritable brûlots dont ils ont seuls le secret.

07 : If you’re a wizard then why do you were glasses “Peel Session 2004”

08 : It fit when I was a kid “ep” Mute 2005

Le groupe vit désormais à Berlin et tente de donner une nouvelle orientation à sa musique. Elle sera plus expérimentale et centrée autour du rythme  et de la répétition. Très marqués par This Heat et les expérimentations de Chris Cutler, les Liars déconstruisent leurs harmonies pour ne que garder l’ossature rythmique. La répétition des motifs envahit le spectre musicale et l’hypnose auditive se met peu à peu en place comme le suggère ce ep qui inaugure leur troisième album, le somptuex et funéraire « Drums’not Dead »

09 : A Visit from drum « Drum’s not Dead » Mute 2006

10 : Drum and the unconfortbale can “The other side mt Heart Attack” Mute 2006

Un remix très Krautrock qui laisse transparaître le goût prononcé de Liars vers l’expérimentation électronique. Et comme d’habitude, un single comprenant des inédit de très bonne facture, tout comme le suivant qui là par contre emprunte directement le chemin du Dancefloor. Sans doute à ce jour, leur morceau le plus électro pop.

11 : Mimic the hurricane « Plasters Casts of Everything » Mute 2007

12 : Protection  “Liars” Mute 2007

Le groupe est revenu s’installer à New York et livre son quatrième album. Le splendide « Liars » qui fait le point entre les différentes aspérités de son univers musical. Personnellement, c’est mon album préféré de Liars. Les effluves noise rock donnent le tempo à des sonorités alambiquées sous couvert d’harmonies trafiquées et somptueuses.  Il n’y a rien à jeter. Le groupe fait en quelque sorte le bilan de son cheminement musical en s’autorisant même quelques audaces, à l’instar de cette ballade pop admirable.

13 : Freak out « Liars » Mute 2007

14 : Clear Island « House Clouds, remix by Tiny Liars of Today » Mute 2007

Un autre extrait plus percutant de leu album éponyme et un autre remix judicieux de cet enregistrement phare du groupe. Les tournées s’enchainent, de nouvelles formations s’inspirent ouvertement de leur musique à l’instar de Health. Bref, liars devient une référence musicale souvent utilisée pour décrire la musique des autres. Liars est avec Oxbow la formation new yorkaise la plus passionnante depuis la fin de Cop Shoot Cop et la mise en sommeil de Sonic Youth. Leur nouvel album est sorti cette année et est en quelque sorte le pendant musical du disque précédent comme a pu l’être « Sister »  pour « Evol » des Sonic Youth. Un miroir déformant d’une même oblique musicale.

15 : Drop dead « Sisterworld » Mute 2010

16 : No barrier fun « Sisterworld » Mute 2010

Deux titres issus du brillant “Sisterworld” qui comporte avec cette dernière chanson leur titre le plus accessible à ce jour. Une petite touche Beck très très efficace. Le premier tirage comprenait un deuxième disque composé de relectures des titres de l’album par des personnalités aussi diverses que Thom York, les Melvins, Devandra Banheart, Boyd Rice. Liars est devenu « The Place to Be ». je vous conseille de ne pas louper leur prochains concert car ce groupe est vraiment très bon sur scène et comme ils ont gardé l’habitude de conserver quelques joyaux en singles, le dernier en date ne fait pas exception à la règle avec ce « Pleasure is Boss », tout simplement l’un leurs tous meilleurs morceaux

17 : Pleasure is boss « The Overachiver ep » Mute 2010

18 : Proud evolution “Sisterworld the Remix” Mute 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>