PLAYLIST://13/10/2011

Katawumpus, Exposé, Berline0.33, Enablers, Woman, Moller Plesset, God Bows To Math, We Were Promised JetPacks, The Strike, Neptune, Louise Mitchels, Suedehead, Justin Pearson, Kim Phuc, Slices, Siskiyou, Kitchen’s Floor, Condominium

01 : Katawumpus : untitly 489 « Soleil Cogne » Horripeaux 2011

Merci encore à Thierry et son excellent webzine « Noise R ‘US » pour nous avoir signalé la sortie de cet album. Après trois ep, voici donc le premier album de cette formation hexagonale influencée tout autant par The Ex, Dog Faced Hermans, Kletka Red qu’Heliogabale, Jaks, Oxbow. Entre noise rock et post punk, Katawumpus écrit des arabesques électriques de toute beauté. Une émotion vive se dessine. Les séquences diverses et variées trouvent une unité de ton dans l’excellence mélodique. Cet album possède une parenté musicale avec le premier Ntwin et se glisse subrepticement au plus près de notre cœur.  Comment passer sous silence également l’objet « Soleil Cogne » car ce disque est « enlivré » par les éditions Horripeaux mettant en musique des textes de Cecile Coulon et des illustrations de Chokko Primero, Amélie Girard, Axel Garrigues, Xavier. Splendide !!!!!!!!!!!!!

02 : Exposé : comme « ep » Autoprod 2011

Ce groupe de Lille, au sein duquel on retrouve le guitariste des Berline0.33, évolue dans des  contrées similaires aux Katawumpus.  L’influence The Ex est sans doute plus manifeste et le chant est en français. Un post punk rythmique et minimal qui n’est pas sans évoquer les travaux du groupe de l’actuel chanteur de The Ex, Zéa. Prometteur.

03 : Berline0.33 : painkillers & neonlightning « Planned Obsolescence » Katatak 2011

Après un premier ep remarqué, Berline0.33 a densifié son propos et sa production. Le son de ce premier album est luxuriant, mettant en relief des compositions habitées et hallucinées. Les influences sont latentes : Killing Joke, Doppler, Deity Guns, Scratch Acid.. Mais le groupe a su trouver son identité sonore et nous offre sur un plateau l’un des grands disques de noise dissonante de ces dernières saisons. A découvrir le samedi 22 Octobre au Bar’Hic à Rennes en compagnie des We Are Van Peebles

04 : Enablers : the achievement « Tundra » Lancashire & Sommerset  2009

Un extrait de leur avant dernier album, sans doute le plus abouti à ce jour afin d’illustrer  leur première venue sur Rennes le jeudi 20 octobre à La Bascule avec Del Cielo en première partie. On a trop hâte à cette soirée !!!!!!!!!!!!!!!!!

05 : Woman : heavy water « st » Bang 2009

Les américains ont livré une solide prestation vendredi dernier au Mondo Bizarro. Les ombres des Chrome Cranks et des Beasts of Bourbon planaient au dessus de la scène. Il faut dire que juste avant, les For Damage leur avaient mis la pression par un concert haut en couleur. Ces deux groupe vont sortir en 2012 des nouveaux albums respectifs et j’ai déjà envie de les écouter car les inédits de la soirée ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd.

06 : Moller Plesset : I Hear « Hartree Fock, Method » In My Bed 2011

Ce groupe rennais signe ici un retour fracassant avec leur tout nouveau maxi. Alors que je les croyais en vacances définitives, les Moller Plesset se sont réveillés pour sortir probablement leur meilleur enregistrement à ce jour. Après un premier album tonitruant « Rather Drunk Than Quantum », le groupe avait perdu un peu de son acuité sur le mini album « The Perturbation Theory ». Ce nouveau quatre titres marque leurs retrouvailles avec l’excellence. Le son tout d’abord est très très bon, suave et âpre, idéal pour embaumer leurs dissonances harmoniques. Mais ce qui impressionne le plus cette fois-ci, c’est leurs compositions. Ce titre reflète parfaitement la luxuriance du maxi. Oxbow, Us Maple et Jaks ne sont plus que des citations tant le groupe dévoile désormais un spectre sonore personnel et intriguant. Les deux chants mettent le feu à des mélodies de toute beauté. Un des meilleurs disques du moment, tout simplement.

07 : God Bows To Math : slow decline “st” Muzai records 2011

Tout semble aller très vite pour ce groupe néo-zélandais. Nous venons juste de découvrir leur premier ep « Solar Lights Dont’t Work at Night » qu’ils nous livrent un extrait de leur premier album à sortir sur Muzai Records (Idiot Prayer..). Musicalement, le groupe évolue à son rythme entre Liars, Scul Hazzards et Ex Models. Il me tarde d’entendre l’album. A noter que vous pouvez désormais écouter sur leur bandcamp tout ce qu’ils avaient sorti précédemment et vous constaterez comme moi qu’ils vouent un culte particulier aux Minutemen.

08 : We Were Promised JetPacks : circles and squares “In The Pit of The Stomach” Fat Cat 2011

SebHache : “Si comme moi, vous êtes assez fans des premiers Editors, Interpol, vous risquez fort de bien apprécier le deuxième album de ce groupe écossais”.

09 : The Strike : kicking ass « Conscience left to Struggle with Pockets Full of Rust » Johann’s Face 1997

SebHache : « Tant qu’à passer les premiers ep de Suedehead, autant vous faire découvrir si besoin cette formation américaine qui avait sorti un super bon album de punk rock nourri aux Clash, Stiff Little Fingers, Jam. Les influences Northern Soul sont sous jacentes et dans le genre, cet album a super bien vielli ».

10 : Neptune : canine species « Silent Partner » Northern Spy 2011

Depuis 1996, ce groupe de Boston, devenu trio n’a eu de cesse d’explorer les ambiances dissonantes et percussives. Parfois leurs enregistrements lorgnaient vers des ambiances rock et tribales, les rapprochant ainsi de Cop Shoot Cop ou d’Headbutt. Néanmoins, la majeure partie de leur discographie est consacrée à l’exploration et à la sculpture sonore. Rappelons que Neptune construit ses propres instruments. Ce nouvel album ne change pas la donne. Les références aux Neubauten, DAF et DNA sont toujours latentes mais le groupe a trouvé depuis longtemps son propre ton. On pourra reprocher au disque un manque d’harmonies mais à l’instar du dernier K-Branding, il ne faut pas l’écouter avec une oreille rock, en attendant la montée qui tue ou la mélodie assassine. Non il faut se laisser gagner par le propre rythme de l’album et apprivoiser les successions de sonorités indociles pour en avoir une véritable perception. « Silent Partner » gagne beaucoup à la réécoute.

11 : Louise Mitchels : Funk la Police « Trop Bon, Trop Con » Et Mon Cul  C’est du Tofu 2011

Excellent morceau qui rappelle la candeur et l’énergie du premier album de Microfilm. Le reste du disque oscille entre post rock déstructuré et jams progressifs.

12 : Suedehead : i believe in love « The Constant » Autoprod 2011

SebHache : “Après deux excellents ep de Punk Rock sauce Mods, voici le troisième et la formule semble déjà s’essouffler. N’est pas Paul Weller ou Kevin Rowland qui veut. On attend quand même la suite mais ce disque est assez dispensable ».

13 : Justin Pearson & Ill Saint M : a Pig’s Orphan “How to loose friend and irritate People” 2011

SebHache : « Un morceau bien éléctro pour justin pearson cette fois ci, très très dancefloor puisqu’il est accompagné par le french DJ ILL SAINT M. Le morceau illustre la deuxième partie de son dernier livre, les anecdotes de tournées avec Bloody Beetroots ( qui sont quand même présentés ici comme une bande de  poseurs ) et le tournage d’un clip pour Designer Drugs avec ce qu’il faut de White Trash American, de sexe, de ( d’overdose ) de drogue et…..pas de rock’n’roll . Encore une fois son écriture est poilante et sincère mais surtout c’est une salve de vitriole envers les nouveaux messies de l’éléctroclash ( depuis j’ai brulé mon disque Rifoki ). A noté que le morceau est gravé sur le marque page du bouquin en question, donc pas la peine de jouer les apprentis scratcheur ».

14 : Kim Phuc : yeti « Copsucker » Iron Lung 2011

Tout a déjà été dit ici sur la sortie prochaine du premier album de Kim Phuc. On attend l’album, on attend et on patiente avec ce très bon morceau. L’énergie des Stooges, le talent mélodique d’Hot Snakes, un véritable plaisir d’écoute.

15 : Slices : greensleeves « st » Iron Lung 2011

Quelle fin d’année pour le label Iron Lung qui après la sortie du Total Control et du Kim Phuc nous propose le second album des Slices. Si les noms de Pachinko, Shorty, Cows vous font saliver, commander dès maintenant ce disque dont l’extrait diffusé ce soir renvoie Pissed Jeans à son local de répétition.

16 : Siskiyou : keep away the dead « Keep Away The Dead » Constellation 2011

Lesterbrome : « Un nouvel album pour les canadiens de Siskiyou. « Keep away the dead », c’est son nom, mélange avec un certain bonheur la pop au folk, le tout dans des ambiances tantôt joyeuses, tantôt beaucoup plus sombres. Une voix aiguë, des cordes, quelques cuivres, idéal quand on est vautré dans son canapé. La bande à Colin Huebert (Great Lake Swimmers) se rapproche par instants d’Arcade Fire tout en conservant un ton plus personnel. La reprise du « revolution blues » de Neil Young est parfaite et ce beau disque sort sur Constellation, évidemment! ».

 

17 : Kitchen’s Floor : no love « Look Forward to Nothing » Siltbreeze 2011

Retour en Australie avec le nouvel album de ce trio de Brisbane. On retrouve le groupe en très grande forme. La production est sensiblement moins LoFi que sur son prédécesseur « Loneliness is a dirty Matress ». Pavement, Swell Maps, Chris Knox, Beat Happening ont donné depuis longtemps leur bénédiction à ce joyeux bordel. Vivifiant et bien plus inspiré que la plupart des groupes garage américains actuels.

18 : Condominium : teeth « Warm Home » Autoprod 2011

Arghhhhhhhhhhhh. Voici enfin le premier album de ce américain originaire du Minnesota. Après toute une série de single, voici leur premier mini lp qui ne reprend aucun titre sorti sur les 45 tours. Musicalement, on retrouve avec grand plaisir leur hardcore punk délavé au noise rock. Condominium, c’est un peu Black Flag repris par Janitor Joe ou Big’n.  Ce n’est pas l’album de l’année, ce n’était pas leur préoccupation mais tout comme l’album de The Men, ce « Warm Home » est idéal pour se botter les fesses et c’est déjà pas mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>