PLAYLIST://13/12/2012

X-TG, MIM, Like Minded People, Dirtdrinker, Quailbones, ChooChooShoeShoot, Madame B, Elma, Drop Out Venus, Sun Of Eyes, Accent Wall, Tom Bodlin, Train Park, Sonic Jesus, Deborah Kant, SCUD, La Chatte

01 : X-TG : abschied « Desertshore » Cargo Records  2012

Il y a quelques annés déjà, Peter Cristopherson (Throbbing Gristle, Coil..) avait travaillé sur une relecture de l’album de Nico. La maladie l’a empêché de mener à terme son projet et sa disparition semblait condamner au néant ses recherches musicales. C’était sans compter sans le soutien de ses comparses de Throbbing, Chris & Cosey qui ont décidé d’achever son travail afin de lui rendre hommage. A partir des séquences déjà enregistrées par Christopherson, ils ont continué de travailler ses reprises sans dénaturer le projet initial. Ils ont invité différentes personnes (Antony, Marc Almond, Gaspard Noé..) pour donner corps à leurs visions sonores dont Blixa Bargeld dont le timbre fait ici merveille. Le disque est très proche de l’univers de Coil. A noter la présence d’un disque de remix assez dispensable qui accompagne la sortie de ce bel album.

02 : MIM : intriqués « As Far As I Compute » L’amour aux 1000 Parfums  2012

Merci Hazam et son blog pour avoir attiré notre attention sur le premier album de cette intrigante formation hexagonale. Entre No Wave, Hip Hop et Electro, le groupe oscille fiévreusement, dessinant son propre spectre sonore. Ce disque est très impressionnant, à l’instar du 2 Kilos & More. Les compositions fascinent et l’instrumentation est très subtile. On songe parfois à la rencontre des Bastärd et de Dalëk, le tout mixé par Fœtus… Bluffant !!!!

03 : Like Minded People : tollman’s hill « Number One Hits Hobart Vol III » Autoprod 2012

Troisième volet des compilations révélant la jeune scène musicale originaire de Tasmanie. Ce jeune groupe mélange noise rock et post punk avec un aplomb proche des Ice Age. Le son est brut de décoffrage et la chanson respire la candeur et l’innocence des débuts..

04 : Dirtdrinker : plaguescape « ep » Blake Lake – Fuck Life  2012

Il était plus que temps de vous diffuser le deuxième single de ce duo anglais guitare-batterie. Il n’est pas question ici de math rock mais bel et bien de noise rock. Et Dirtdrinker est assez fort à ce petit jeu là. Unsane, Lightning Bolt et Deadguy délimitent pour l’instant leur champ d’expression mais la conviction affichée et la qualité de leurs compositions font rapidement oublier toutes ces références. Le son est juste encore un peu jeune pour illustrer pleinement tout leur potentiel mais il va falloir surveiller de très près  ce duo rageur.

05 : Quailbones : crane Wilbur « ep » Ghost Orchard 2012

Un riff digne du meilleur des Modern Lovers, des guitares en mode Unwound et Polvo et vous obtenez un pur tube d’indie noise qui se fredonne à longueur de journée. Le deuxième single de cette formation basée dans le Kentucky est des plus agréables à écouter. Trois titres sautillants qui donnent furieusement envie de danser.

06 : ChooChooShoeShoot : mon sang « Kythibong Sampler Cover » Kythibong 2012

Lester Brome : « Pour fêter les 10 ans de Kythibong, les artistes du label reprennent des artistes du label ! Parfois anecdotique, ce morceau de Gratuit repris par les Chochottes est excellent et nous ferait presque aimer le groupe repris… Non finalement, nous n’irons pas jusque là ».

07 : Madame B : religious cold « From Darkness To Light » Zorch Factory Records 2012

Lester Brome : « Le projet solo de Sophie Nadaux fait dans le minimal assez sombre. Des incantations flippantes pas si éloignées de l’univers de Chelsea Wolfe. « Religious Cold », qui ouvre l’album est une petite merveille de Front Wave comme on aime ici ! ».

08 : Elma : a parte eletrica « st » Submarine Records 2012

Ce groupe brésilien a mis plus de cinq ans pour terminer son premier album. Ce quartet instrumental, originaire de Sao Polo a bien fait de prendre son temps car le groupe a su donner un son conséquent à ses compositions denses et lancinantes. Les influences sont présentes, Oxes et Don Caballero mais Elma réussit à faire presque aussi bien que ses aînés par un sens aigu du gimmick et du riff. Difficile de ne pas lurcher à l’écoute de ces attaque rythmiques.

 09 : Drop Out Venus : marry me « Be Brave » Autoprod 2012

Le retour de notre gros coup de coeur de cette année. En attendant la sortie en 2013 de leur premier album, Iva et Chris Moskovich ont décidé de publier une partie de leurs compositions en CD et sous format digital pour nous faire patienter et récolter un peu d’argent. Alors que le groupe avait publié un dernier single très glam, ce disque fait la part belle à leurs chansons les plus sombres, à l’image de ce fabuleux morceau, bande son idoine du cabaret de la dernière chance. Tom Waits, PJ Harvey et Rykarda Parasol s’invitent à la fête et assistent à la genèse de ces volutes fiévreuses et nacrées. Le chant d’Iva fait de nouveau des merveilles. Il ne me reste plus qu’à attendre douloureusement la sortie de leur premier album. Le groupe est annoncé en France vers mars-avril.. Mais qu’est-ce qu’ils foutent KFUEL !!!!!!

10 : Sun Of Eyes : rachel fennan « Soup Noodles » Autoprod 2012

Quatrième disque de l’année pour cette formation suédoise qui oscille entre indie Lo Fi et Kraut Rock. Ce titre fait mouche même si le reste du disque est assez quelconque. Par contre, je vous recommande chaudement l’écoute de « Serpent Demon Evil Fuck », leur maxi le plus abouti à ce jour, entre Digital Leather et The Fall.

11 : Accent Wall : totals « ep » Autoprod 2012

Ce groupe de Baltimore ne cesse de progresser à chaque enregistrement et ce nouveau titre qui augure d’un nouvel album est tout simplement somptueux. Une basse tellurique proche de Godflesh donne la réplique à des guitares dissonantes à la Arab On Radar sur un tempo très Swans, le tout porté par un chant  incandescent. Relecture plus que pertinente d’un courant sournois porté naguère par des formations comme Steel Pole Bath Tub, Head Of David qui se distinguaient des autres formations par l’importance accordée à la basse par rapport aux groupes à guitares.

12 : Tom Bodlin : i swim in a river « Spit In The Air And Take Your Umbrella » A Tant Rêver du Roi/Kerviniou Recordz 2012

Le troisième album solo du chanteur-saxophoniste de Café Flesh est enfin sorti et disponible sur Rennes chez tous les bons disquaires. Sun Ra, Tom Waits et Mule tapissent l’arrière salle tandis que Tom Bodlin occupe le devant de la scène, dévoilant un spectre sonore facétieux Blues, Rock se télescopent sournoisement dans  des volutes de saxophone psalmodiées. L’atmosphère est presque irrespirable mais on revient sans cesse dans ce bouge musical chercher notre dose de noirceur quotidienne. Vous pouvez sinon le commander ici

13 : Train Park : sky diving  « Number One Hits Hobart Vol III » Autoprod 2012

Lester Brome  : « Ce morceau est un clin d’oeil aux années 90, l’émo-core est au rendez vous chez Train Park. Pas sur qu’on écouterait tout un album mais ce morceau nous donne un coup de jeune non négligeable ! ».

14 : Sonic Jesus : monkey on my back « ep » Autoprod 2012      

Premier ep remarquable pour ce groupe italien aussi bien versé dans le rock psyché que dans les cavalcades soniques. J’ai plus d’une fois songé à l’écoute de disque à une version plus noisy des Archie Bronson Outfit. Les Black Angels les ont d’ailleurs invités au désormais célèbre « Austin Psyché Fest » et on peut même écouter un titre inédit sur la sulfureuse compilation « The Reverb Conspiracy ». Avec les Dead Skeletons, Sonic Jesus est sans aucun doute l’une des formations psyché les plus intéressantes du moment.

15 : Deborah Kant : carded mail « Terminal Rail / Route » Boom Boom Rikordz 2012

C’est avec grand plaisir que l’on vous diffuse un extrait du tout nouvel album de Deborah Kant, une formation dont on avait défendu corps et âmes son enregistrement précédent, sorti en 2008. Ce nouveau disque comporte six nouvelles compositions dévoilant un penchant plus marqué pour les envolées psychédéliques. Deux titres parlent d’Acid et ce n’est sans doute pas innocent. La base Sonic Youth-Deity Guns est toujours présente mais elle s’est étoffée de couleurs plus luxuriantes. Can, Spacemen 3 prennent désormais des infusions chez Deborah. Le groupe prend du plaisir à jouer et nous à l’écouter. L’album dévoile ses charmes au fil des écoutes et l’impact de ses digressions sonores se fait de plus en plus sentir. Un voyage sonique qui transporte très loin les yeux fermés.

16 : SCUD : John Apology « In The Hallway ep » Autoprod 2012

Depuis quelque temps, Chris Heazlewood (King Loser, Snapper) a réunit d’autres musiciens Néo-Zélandais pour jouer dans des clubs, et enregistrer le plus souvent leurs performances pour les sortir par la suite en CDR sous le manteau. Un peu à la manière de Stanley Brinks. Si vous avez adoré les premiers Palace Brothers ou Songs Ohia, jetez donc une oreille sur cet ep, vous ne le regretterez pas. Leur folk rock désabusé touche au sublime en raison même de cet enregistrement Lo-FI. Le désespoir et l’ennui dans toute leur nudité et de sacrées mélodies enfumées.

17 : La Chatte : XanaX « Crash Ocean » Tsunami Addiction 2013

Le premier enregistrement du groupe parisien m’avait d’abord séduit avant de m’irriter très rapidement… Etonnante sensation : séduction-répulsion. Ce par contre hante mes insomnies. Une Front Wave désabusée dévoile son ennui sur un beat robotique et répétitif, porté par un chant distant et glaçant. Un songe d’hiver en plein brouillard numérique. Vivement l’écoute intégrale de ce deuxième album.

 

 

 

Un commentaire pour “PLAYLIST://13/12/2012
  1. MB dit :

    Merci!
    MB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>