PLAYLIST://14/06/2012

L.T.D.M.S. , S.M., Volcano The Bear, Veneers, Sore Saints, Burning Love, No Faith, Nikko, The Cesarians, OEDE, Moss Icon, Strasbourg, Sunken Seas, Allo Darlin’, Useless Children, Coffin Pricks, Bitpart, Famy

01 : L.T.D.M.S. : dix « Insérer Titre »  Oxidetones 2012

Il était plus que temps de vous diffuser le deuxième album de ce groupe belge que j’écoute régulièrement depuis plus de deux mois. En ces temps de  célébration du Krautrock (publication des excellentes « Lost Tapes » de Can et du nouvel et terrible album de Beak), cette formation offre un regard neuf sur l’héritage Kraut tout en donnant un nouveau souffle à une musique jouée dans les années 90 par Stereolab, Pram ou Long Fin Killie. Confluence de montées en puissance, ce disque offre un panel musical très riche et fort bien orchestré. On passe ainsi très vite de Brighton à Montréal, des flûtes ensorcelantes de Broadcast aux envolées de Godspeed. Un album qui se découvre au fil des écoutes pour mieux recouvrir votre platine d’un duvet indélébile.

02 : S.M. : cure song “Ease of Hatred” Permanent Sleep Records 2012

Superbe chanson faussement mélancolique extraite du premier mini album de cette nouvelle formation de Toronto. Je dois cette découverte indie à l’excellentissime webzine Built On A Weak Spot. Le groupe possède de fortes influences anglaises (Pale Saints, Ride, Mc Carthy) mais à la manière des Beach Fossils, ils arrivent à les faire oublier grâce à une belle écriture mélodique.

03 : Volcano The Bear : baby photos “Golden Rhythm, Ink Music” Rune Grammofon 2012

Huitième album studio selon les uns et vingt septième si l’on en croit certains chroniqueurs acharnés. Ce nouvel opus du groupe anglais nous plonge comme d’habitude dans les méandres du « Rock In Opposition » ou comment contourner une certaine vision du rock’n roll. Volcano The Bear n’est pas un groupe de rock au sens strict. Il l’est à la manière d’un Silver Apples, ou d’un Red Krayola, deux groupes qui ont d’ailleurs donné des idées à Henry Cow ou Art Bears (les chantres du Rock In Opposition). Volcano The Bear emprunte les même sentiers mais à son rythme, à son propre tempo. Leur musique est toujours libre, vaguement improvisée et diablement suggestive. Ce nouvel album est réussi, offrant un nouveau voyage vers des contrées absurdes et familières.

04 : Veneers : hc svnt dracons “Similar Stories” Autoprod 2012

Premier album fort prometteur pour ce groupe américain influencé par des formations noise rock des années 90 comme Universal Order of Armageddon, Born Against, The Great Unraveling… Soit une certaine idée de la musique, des riffs rock’n roll, un chant screamo et une énergie hardcore. L’ensemble est encore jeune au niveau musical et dans la production mais les intentions sont là et c’est bien l’essentiel

05 : Sore Saints : leave it “1.2” Autoprod 2012

Tout nouvel ep, leur deuxième pour ce groupe de Philadelphie qui continue de nous enchanter avec un noise rock proche de Tar, Hot Snakes ou Kim Phuc. Le chant est toujours aussi prenant et leurs compositions certes très basiques sont à la hauteur de leurs ambitions et le plaisir d’écoute est réel. Vivement l’album !!!

06 : Burning Love : 12.31  « Rotten Thing to Say » Southern Lord 2012

SebHache : « Premier extrait monstrueux du nouvel album du groupe de Toronto. Si t’écoutes encore les Melvins après un pareil titre c’est que tu dois être bigrement nostalgique. Du Sludge avec un son noise rock. Terrible !!! »

07 : No Faith : you are now entering free derry “st” Painkiller 2012

SebHache : « Nouveau combo américain formé par des membres de SQRM et des Vaccine. Power Violence à la sauce Crust avec une production noise. Intense ».

08 : Nikko : the child « Gold & Red » Tenzenmen 2012

Un instant d’éternité. On sort de la nouveauté pour toucher du doigt un reflet d’intemporalité. Ce groupe de Brisbane vient avec son deuxième album d’écrire l’une des plus belles pages du swamp rock. Les progrès par rapport au précédent disque sont immenses. Nikko est influencé par les Tindertsticks, Bad Seeds, Drones et les Swans mais son expression mélodique le rapproche également de Smog. Et cette touche plus americana le distingue singulièrement de ces références. La production est sublime, magnifiant cette mélancolie colérique, inhérente au swamp. Tenzenmen tien là un album dantesque. On espère voir un jour en France cette jeune formation au talent insolent.

09 : The Cesarians : the creation theory “Galaxy 3 ep” Africantape 2012

Quel plaisir d’écouter enfin dans une version finalisée ce morceau qui nous avait été dévoilé en live lors du festival Africantape. Le groupe offre un visage plus tendu que d’habitude. Le cabaret s’estompe au profit des ambiances à la Jesus Lizard, Penthouse. Un single en libre accès ici qui annonce un album à l’automne même si tout semble plus compliqué pour les Cesarians depuis quelques mois.

10 : OEDE : stille stille “One Man’s Trash ep” Holy Terror 2012

SebHache : « Un one man band bien barré qui combine avec élégance l’esprit black métal avec un blues lofi assez primitif. Une voix d’outre tombe verse du bourbon sur vies quotidiennes. On dirait du Willis Earl Beal avec un timbre vocal à la Mayhem ».

11 : Moss Icon : Guatemala “Complete Discography” Temporary Residence 2012

SebHache : « Ce titre était sorti en 1991 et n’a pas pris une seule ride, inventant à lui seul l’avenir musical d’At The Drive In et de nombreuses autres formations. Comme quoi à l’époque Fugazi n’était pas seul au monde. Temporary Residence a eu la bonne idée de ressortir toutes les productions de ce groupe essentiel du début des années 90.  Le travail de remasterisation est somptueux et je ne me lasse pas de réécouter dans de bonnes conditions ces merveilleuses montées de sève. A noter que le guitariste Tony Joe a ensuite rejoint Born Against, Universal Order of Armageddon mais ceci est une autre histoire ».

12 : Strasbourg : kill “demo” Autoprod 2012

Ce nouveau groupe hexagonal nous vient de Bordeaux mais il a pourtant choisi la capital européenne come patronyme allez savoir pourquoi. Merci à Lelo Batista pour avoir débusquer cette nouvelle formation Front Wave. Ce titre oscille entre The KBV et Scorpion Violente. A écouter sans modération ici.

13 : Sunken Seas : paid your price « Null Hour » Tenzenmen/Muzai 2012

Tandis que les Snowman se sont égarés dans les festivals européens et que HTRK a perdu toute forme d’intérêt, ce nouveau trio originaire de Sydney offre un avenir musical aux amateurs de post punk, de Front Wave et de Noise. Entre This Heat, The Horrors et Liars, les Sunken Seas délimitent leur terrain d’expression. L’album est inégal, certaines plages tombant trop facilement dans le registre de la citation sonore mais le groupe à l’image de ce morceau sait faire preuve d’ambition et de personnalité. J’ai l’impression que ce disque est  arrivé trop vite et qu’il aurait mieux fallu sortir un mini album en attendant l’écriture d’un nouveau répertoire. Les deux premier et excellents singles figurent sur ce disque et restent à ce jour leurs meilleurs titres (Breed mis à part) d’ou sans doute ce sentiment de légère déception.

14 : Allo Darlin’ : The letter  « Europe » Slumberland 2012

SebHache : « L’instant lounge avec le deuxième album de ce groupe londonien porté par leur chanteuse australienne. Très agréable pop de chambre fortement influencée par les premiers Belle & Sebastian  et ce disque est sensiblement supérieur à son prédécesseur ».

15 : Useless Children : Locked « Post Ending/Pre Completion » Iron Lung 2012

Sans doute le morceau le plus implacable de l’album. Le disque noise du moment est l’œuvre de ce groupe australien qui réussit avec ce deuxième lp à déterrer les cadavres du Birthday Party et de Rapeman pour mieux en dévorer les restes. Le son est dense, intense, tout comme leurs compositions incendiaires et abrasives. L’urgence du propos est flagrante et l’incendie qui en découle embrase tout le spectre noise rock. Vous pourrez respirez des volutes de Swans, Distorted Pony, Unsane sans pour autant étouffer ou crouler sous les références. Cet album est noir, difficile à écouter d’une traite mais cette mise en relief de la violence est tout simplement sublime. Le trio, porté par le chant cathartique de leur batteuse a eu la bonne idée de remixer son album par Alex Newport (Fudge Tunnel) qui a su pour une fois donner l’espace nécessaire aux explorations soniques d’Useless Children.

16 : Coffin Pricks : group home haircourt “ep” Stationary Heart 2012

Excellent single de punk rock évoquant les Wipers, Undertones et Pegboy. Ce nouveau groupe de Chicago a été formé par l’ancien bassiste de Bob Tilton et le chanteur des regrettés Circus Lupus. Un single fort entêtant qui ne poursuit pas la quête impossible du renouvellement. Simple, classique et assez classieux au final.


17 : Bitpart : trashes out « Where We Are » Corn Dog Records 2012

Parfait disque de début d’été. De l’indie rock sans complexe qui connait très bien ses fondamentaux : Pixies, Pavement, K Record, Built To Spill…. Derrière ce patronyme se cache deux anciens membres des Fat Beavers. L’album a été enregistré à Olympia et le groupe a parfaitement réussi à transcrire ses obsessions musicales dans cette ville si particulière en matière d’indie rock. Si vous avez bien aimé dernièrement l’album des Formica ou celui des Cherry But No Cake, vous ne serez pas dépaysés le temps de ces 12 morceaux de  pop rock dépareillée.

18 : Famy : mother Benita “ep” Autoprod 2012

Retour à la pop au travers de ce groupe anglais qui nous a été recommandé par le guitariste des Moller Plesset. Au détour d’un pub de Camden, il a découvert sur scène ce jeune groupe londonien qui mélange pop à la Pale Fountains et Klezmer à la Beirut. Il nous a assuré de la grande qualité de leurs concerts. Pour l’instant sur disque, c’est le versant pop qu’ils ont décidé de mettre en avant. J’avoue ne pas avoir été du tout convaincu par les premières écoutes de ce single, y décelant des accointances avec Wu Lyf mais ce titre a finit par trouver peu à peu le chemin de mes playlists hebdomadaires et je me retrouve souvent bêtement à siffloter (attitude courante en période pop) la fin du morceau « Don’t Try don’t try ». A suivre donc…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>