PLAYLIST://15/01/2015

Constant Mongrel, Space Drugs, Kick Nurse, Five Dollar Priest, Bruch, The Gary, Sacco, KTB, Peter Kernel, Scofferlane, Whimm, VvvV, Taman Shud, Ellis Swan, Disappears, Foot Hair, Freak Heat Waves, Adamo

constant mongrel ep

01 : Constant Mongrel : the law “ep” RIP Society 2015

Excellent nouveau single pour cette formation australienne qui délivre deux véritables bombes de post punk avec ce petit côté Undertones qui fait toute la différence…

https://soundcloud.com/ripsociety/constant-mongrel-the-law

space drugs lp

02 : Space Drugs : smile slime « Black Dog Take The Bait » Autoprod 2015

Après vous avoir diffusé dernièrement un extrait de leur premier single, voici le tout premier album de cette formation de Philadelphie. Le disque est très réussi, alternant passages nerveux et pauses bien senties. On peut leur trouver une certaine filiation avec les mythiques Unwound.

http://spacedrugs.bandcamp.com/album/black-dog-takes-the-bait

Kick Nurse

03 : Kick Nurse : gusto the great « Horse Conduct ep » Autoprod 2014

Excellente surprise avec le premier single de cette formation de Brighton qui mélanges riffs math et rythmique Chicago pour mon plus grand bonheur. Le chant est vraiment très bon et ces trois titres reprennent presque là ou s’était arrêté les mythiques Ten Grand. A découvrir de toute urgence !!

http://kicknurse.bandcamp.com/releases

five-dollar-priest-eyes-injected-with-love-1

04 : Five Dollar Priest : glouster blues “Eyes Injected With Love” Bang 2014

Troisième album pour ce groupe New Yorkais toujours aussi méconnu malgré la grande qualité de se enregistrements. Le leader Ron Ward toujours accompagné par des membres des Swans et d’Heroin Sheiks promène une nouvelle fois sa clarinette sur un univers sombre et désabusé minés par le swamp rock et le post punk. A priori cet enregistrement est le dernier de ce combo très proche parfois de Pussy Galore ou des Gallon Drunk. Mais avec eux, rien n’est jamais fixé..

https://www.facebook.com/pages/Five-Dollar-Priest/115610385184211

bruch

05 : Bruch : walking paradox « My Name Should Be Trouble » Totally Wired 2014

Une tuerie absolue en matière de Front Wave. La plupart des titres sont des hits en puissance et c’est de très loin le meilleur disque non par son originalité puisque les clins d’œil à Alan Vega, DAF et autres Esplendor y sont assez appuyés mais par la très grande qualité des compositions et l’impact absolu d’une orchestration minimale. L’esprit est très rock’n roll et le plaisir immense. Un must absolu pour le dancefloor, testé et approuvé il y a peu de temps d’ailleurs.

http://totallywiredrecords.bandcamp.com/album/my-name-should-be-trouble

The Gary

06 : The Gary : no shame « Farewell » Sickroom 2014

Cinquième album pour ce groupe texan qui adore toujours autant le noise rock de Chicago. Le disque est très agréable à écouter même s’il ne révolutionne pas le genre mais je crois qu’ils s’en foutent complètement et c’est tant mieux !!

http://thegary.com/album/farewell-foolish-objects

sacco

07 : Sacco : beso muturrak ebakiarazi « st » Bidehuts 2014

Nouveau groupe basque au sein duquel on retrouve le bassiste des fantastiques Lisabö. Le groupe se cherche un peu, les influences étant encore assez présentes, notamment celle d’un groupe basque précité, héhé.

https://soundcloud.com/bidehuts/erraiei-so/s-ly2ds

KTB

08 : KTB : see my gun « st » Feeding Tube Records 2015

Excellent premier maxi pour cette formation de Boston qui oscille entre hip hop sombre, noise rock strident et ambiances atmosphériques. Sur ce titre, on a l’impression d’assister à la rencontre de Steve Austin jouant un plan d’Arab On Radar sur une rythmique à la Kevin Martin. A surveiller de très près

http://ketaminethebenevolence.bandcamp.com/album/ktb

peter kernel lp

09 : Peter Kernel : majestic faya « Thrill Addict » Autoprod 2014

A force d’entendre ici ou là le précédent album des Peter Kernel et d’avoir toujours le même genre de commentaire « tu dois connaître ça, terrible Panico », j’en avais eu ras le bol de ce disque et quand ce nouvel album est sorti, je ne me suis pas précipité dessus. J’étais persuadé que j’allais détester purement et simplement cet opus m’imaginant un condensé d’happy noise condesçendante. Dès la première écoute, j’ai su que j’avais tort et j’ai été ravi une nouvelle fois de me planter dans les grandes largeurs. Ce disque n’est en rien un manifeste pour sauter et danser, bien au contraire, Peter Kernel s’est laissé aller à une variation sur le spleen et le résultat de cette mélancolie latente est éblouissant et profondément touchant. L’orchestration est très sobre et minimale, surlignant juste leur vague à l’âme. Les compositions sont troublantes et les mélodies oh combien enivrantes. L’album s’installe dans le quotidien sans crier gare et il devient difficile de ne pas y revenir. Les références musicales sont toujours présentes mais je m’en tape complètement tant les titres proposés par le trio sont largement au niveau de leurs références. Un superbe objet sonore que je ne saurais trop vous conseiller.

http://peterkernel.bandcamp.com/album/thrill-addict

scofferlane vosmoy

10 : Scofferlane & Vosmoy : keep on sleeping « ep » Autoprod 2015

Non content d’avoir publié l’année récemment l’un des meilleurs albums de l’année écoulée, le groupe russe poursuit sa route en mettant en ligne des titres à priori inédits mais toujours aussi excellents entre Tom Waits, Cop Shoot Cop et Alan Vega.

https://soundcloud.com/scofferlane/scofferlane-vosmoy-keep-on

whimm

11 : Whimm : undermine “Receptors” Craft Singles 2014

Très bonne surprise avec le premier ep de cette formation canadienne marquée par les post punk et des sonorités plus actuelles à la limite de la Front Wave. Le premier titre propose une attente vaine d’orages électriques tandis que cet « Undermine » dévoile une cavalcade rythmique tout en tension, le tout porté par un chant à la limite de la rupture. On y retrouve l’urgence du premier album des Liars, vivement la suite

http://whimm.bandcamp.com/

VVVV

12 : VvvV : sunrise « The Beast » Autoprod 2014

Une nouvelle fois un extrait de la première maquette de ce duo Front Wave bordelais, histoire d’illustrer leur passage à Rennes au Bistrot de La Cité le samedi 17 Janvier

http://vvvv1.bandcamp.com/

taman shud lp

13 : Taman Shud : viper smoke « st » Autoprod 2015

Je suis sur la trace de ce groupe anglais depuis la sortie d’un split ep partagé avec les plus médiatiques Fat White Family. Cet été, ils ont posté une vidéo annonçant leur premier album à venir et je l’ai diffusé un très grand nombre de fois en m’extasiant sur la qualité de ce titre « Hex Inverted ». Leur nouvel enregistrement est largement à la hauteur des promesses annoncées, Taman Shud réussissant à faire le lien entre des groupes comme Head Of David, Terminal Cheesecake et le renouveau actuel avec Econo, Blacklisters, Usa Nails, Girl Band. La basse tient une place prédominante et centrale et c’est tellement agréable de la sentir vibrer en mode quasi dub et répétitif tout en surlignant des motifs harmoniques imparables. Taman Shud aime à répéter les riffs tout en y apportant quelques évolution rythmiques et des nappes de saturation pour mieux dessiner des arcades électriques. Une base post punk malmenée par des stridences noise rock, le tout porté par un chant halluciné. Comme rien n’est jamais parfait ici-bas, tous les morceaux ne se valent pas et comme certains morceaux ont mis la barre très haute, deux, trois titres sont un peu trop redondants (notamment le chant, parfois un peu trop systématique) mais ce groupe a une classe folle et a réussit à composer des chansons totalement incroyables qui regardent droit dans les yeux leurs référents, devenant d’emblés les classiques de demain.

http://tamanshud1.bandcamp.com/

Ellis Swan

14 : Ellis Swan : shooting sparrows « I’ll Be Around » Autoprod 2014

Un chef d’oeuvre absolu de folk intimiste pour cet artiste canadien désormais basé à Chicago. On y croise Nick Drake, la famille Lomax et Alan Vega. La chronique arrive bientôt. La meilleure sortie digitale de l’année passée et la meilleure sortie physique, on l’espère, de l’année à venir.

http://ellisswan.bandcamp.com/album/ill-be-around

disapperas irreal

14 : Disappears : halcyon days « Irreal » Kranky 2015

Même si je préfèrerais toujours leurs deux premiers singles, je dois bien admettre que ce nouvel album (le quatrième) de la formation de Chicago est très agréable à écouter. Cette-fois-ci, ils mettent le curseur sur This Heat et Hovercraft en alignant les compositions répétitives et dissonantes et ça leur va plutôt bien.

https://www.youtube.com/watch?v=ftfR6s2sdmU

Foot Hair

15 : Foot Hair : cool runnings « st » Box Record 2015

Excellente surprise avec le premier mini album de cette formation anglaise marquée au fer rouge par certaines productions d’Amphetamine Reptile et de Trance Syndicate. Ils partagent avec les Brainbombs ce goût pour un son lourd et agressif qui transfigure des compositions aux riffs sournois et très entêtants. Les titres sont super efficaces et vous rentrent dedans sans coup férir. La production pas trop Lo-Fi met parfaitement en valeur ces sept morceaux qui sont bien plus intéressants et pertinents que les nouvelles compo des Cherubs.

http://boxrecordsshop.bandcamp.com/album/foot-hair

freak heat lp

16 : Freak Heat Waves : dig a hole “Bonnie State Of Mind” Hocket Dad Records 2015

Après un excellent dernier single en date, déjà chroniqué ici, voici le tout nouvel album de cette formation canadienne. Leur front Wave a les yeux tournés vers les débuts du label Factory et notamment Section 25 et A Certain Ratio. Freak Heat Waves s’en inspire s mais réussit à ne pas proposer un simple copier coller des mancuniens, dessinant un spectre sonore singulier, angoissant, à la fois rythmique et ambiant, à l’image des dernières sorties des Liars. Le disque gagne en qualité au fil des écoutes et finit par bien s’accrocher à la platine !!

https://freakheatwaves.bandcamp.com/album/bonnies-state-of-mind

scofferlane la nuit

17 : Scofferlane : la nuit “cover d’Adamo” « Veto » 2013

Fabuleuse reprise de mon titre préféré du crooner belge. Si l’original préfigurait les Tindersticks et Scott Walker, la version des russes propulse al chanson du côté de Tom Waits avec un relent amer de volutes d’arrière bar.

https://soundcloud.com/scofferlane/la-nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>