PLAYLIST:19/07/2012 avec Minia Zavout et Gigot Mazout

White Ex, Slug Guts, Minia Zavout, Les Thugs, Unsane, Young Widows, Ipswich, Gigot Mazout, Lightning Bolt, Liturgy, Botch, Doppler, The Pop Singles          

01 : White Ex : stranger love “Heat” Avant 2012

White Ex est un nouveau projet australien porté par Jimi Kritzler (guitariste des Slug Guts) et Tara Green. On retrouve sur ce premier album les obsessions mélancolique de Kritzler dans des suites d’accords désenchantés mais ici l’ombre de Birthday Party s’est évaporée au profit des volutes du Sonic Youth de la période « Evol », « Sisters » et plus précisément encore des Live Skull. L’album, bien que répétitif est tout simplement somptueux, ode définitive à l’ennui dont les multiples facettes se dévoilent au fil des écoutes. Un charme vénéneux !!

02 : Slug Guts : adult living “Playin in Time with the Deadbeat” Sacred Bones 2012

Un an près la sortie du très bon (n’en déplaise à certains) deuxième album de cette formation australienne, voici un tout nouveau disque précédé d’un single swamp imparable, le somptueux « Stranglin’ You Too » . Très souvent lorsqu’un groupe sort deux disques rapprochés, le second manque de constance et cet album ne fait pas exception à la règle. Si les Slug Guts s’étaient contentés d’un mini lp, ils n’étaient pas loin du disque parfait avec leur swamp rock décadent mais la présence de titres plus proches du pastiche et du remplissage que de la composition inspirée, gâchent véritablement le plaisir d’écoute. Et pourtant cet album bancal dégage un charme indéniable lié à la présence de morceaux inestimables (on y retrouve le single mentionné précédemment). Merci à Heavy Mental pour l’envoi promo.

03 : Minia Zavout : Turge “demo” 2012

C’est avec cet excellent morceau à la croisée de Tar, Sloy et Shipping News que l’on a découvert ce nouveau duo rennais guitare/batterie. Et c’est avec un immense plaisir que nous les recevons ce soir dans l’émission. Rencontre donc avec Anne-So et Jérôme (musicien également au sein des excellents Gesar Khan et des non moins redoutables Chere Catastrophe) qui nous ont apporté quelques disques qu’ils voulaient passer ce soir.

04 : Les Thugs :  As happy As Possible “As Happy As Possible” Crash Disques/Vinyl Solution 1993

« On a découvert ce groupe il n’y a pas si longtemps et ce titre nous donne presque envie de pleurer… »

05 : Unsane : Only Pain “Visqueen” Ipecac 2007

« Une véritable référence pour nous et un album monstrueux…… ».

06 : Young Widows : old skin “Old Wounds” Temporary Residence 2008

« Un disque qu’on a vraiment beaucoup écouté ces dernières années… ».

07 : Minia Zavout : soap box “demo” 2012

« Un extrait de notre futur album en exclu pour votre émission. Le mastering n’est pas encore terminé mais on avait envie de vous le faire découvrir…. »

08 : Ipswich : oxymoron “Baby Factory” Muzai 2012

La suite logique pour ce groupe néo-zélandais. Après un ep déjà remarqué sur ces ondes, Ipswich a su gardé l’inspiration pour composer dans la foulée ce très bon premier album (à condition de ne pas compter leur live). Ce trio oscille entre indie, noise et shoegaze. Les cavalcades soniques se brisent peu à peu sous des arpèges brumeux du plus bel effet avant de renouer avec le feu de la dissonance. Les influences sont larges et disparates, dessinant un méridien imaginaire entre les Pixies, Hammerhead et A Place To Bury Strangers. Mélodiquement et mélancoliquement, Ipswich est très très fort et me rappelle la fougue désabusée du premier mini album sortie en 2005 (et leur meilleur enregistrement à ce jour) des Die Die Die.

09 : Gigot Mazout : giraffe “Démo” 2012

Excellent morceau, extrait de la première maquette de ce  trio instrumental rennais, deux basses, batterie. Rencontre donc ce soir avec Anthony (basse), Mathieu (basse) et Antoine (batterie). Comme pour Minia Zavout, ils nous ont ramené une petite sélection de disques qui vont vous éclairer sur leurs influences musicales.

10 : Lightning Bolt : assassins “Wonderful Rainbow” Load Records 2003

« Une grosse influence comme on peut l’entendre dans notre musique… ».

11 : Liturgy : generation “Aesthetica” Thrill Jockey 2011

« Du Black Métal qui ne sonne pas comme du Black Métal, terrible album……. ».

12 : Botch : transitions from persona to object “We Are The Romans” Hydrahead 1999

« Un sacré souvenir de concert et un disque qui ne vieillira jamais…. ».

13 : Doppler : new balls « Songs To Defy » SK Records 2008

« On a pleuré quand on a appris leur séparation….. ».

14 : Gigot Mazout : souris « démo » Autoprod 2012

Le morceau le plus « pop » du groupe qui est entrain d’enregistrer une nouvelle maquette dans le studio des Minia Zavout. On les retrouvera bientôt sur les scènes rennaises et d’ailleurs et peut-être dans une nouvelle formation puisque le groupe recherche actuellement un chanteur (avis aux amateurs !!)

15 : The Pop Singles : all gone «all gone » Vacant Valley 2012

L’instant pop devant l’éternel. Ce groupe australien n’invente rien, ne révolutionne en rien l’univers de la pop mais à la différence de la grande majorité des formations pop du moment, il sait composer des morceaux, simples, touchants et renversants. Musicalement, The Pop Singles est très proches de formations comme les Sneetches, The L’As ou les Go-Betweens. Après plusieurs ep prometteurs, ce premier véritable album est tout simplement touché par la grâce. La production, désuète au premier abord, confère à ces ritournelles mélancoliques une intemporalité intrinsèque aux meilleurs disques pop. Génial, ce disque est génial….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>