PLAYLIST://20/11/2014 en cie des You’ll Brynner

Deadshred, Two Pin Din & GW Sok, Ratka, You’ll Brynner, 90 Day Men, June Of 44, The Plan, Wires, Sebadoh, Shannon Wright, Marlene Kuntz, Laetitia Sheriff, Gold Class

deadshred

01 : Deadshred : killa « Thousand Yard Staring  » Tenth Court 2014

Deuxième diffusion pour cette K7. C’est vraiment une des très belles découvertes des semaines passée avec ce tout nouveau groupe australien influencé par les ambiances du Birthday Party et la noirceur des premiers PIL. Le son est encore un peu étouffé, sans doute dû au format K7 mais les compositions sont assez impressionnantes. Le potentiel harmonique et rythmique est bien là et l’on a envie d’écouter très vite de nouvelles chansons. Si comme moi, vous avez été un peu déçu avec les dernières sorties du Pop1280 et des Slug Guts, jetez au plus vite une oreille sur cet enregistrement.

Two Pin

02 : Two Pin Din & GW Sok : red muck « Gifts, Milk and Things » Aredje/Tractor Notown 2014

Two Pin Din n’est pas un duo encore très connu malgré le pédigré musical d’Andy Kerr (No Means No) et Wilf Plum (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, Dog Faced Hermans). Pour ce nouveau single, ils ont invité leur vieux compagnon de route GW SOK (Cannibales et Vahinés, King Champion Sound) pour poser son chant inimitable sur leurs arpèges de guitares. Le charme opère immédiatement et ce titre en particulier renvoie aux fulgurances de ce mythique groupe No Wave : Rosa Yemen. La mélodie est incroyable d’émotion. Les autres titres ne sont pas en reste. Superbe !!!!

Ratka bandcamp

03 : Ratka : tudo que é solido « ep » La Vida Es Um Mus 2014

Si le premier album de cette formation brésilienne nous avait totalement échappé, nous nous sommes rattrapés avec l’écoute intensive ce leur nouveau single qui propose une Front Wave intense et totalement abrasive. Un orgue à la Stanglers accompagne des montées d’adrénaline qui doivent plus à His Electro Blue Voice ou aux Black Bug qu’aux copies blafardes des Banshees ou de Bauhaus. Les deux titre ssont de haute volée et provoquent de scènes de rage sur le dancefloor.

You'll brynner ep

04 : You’ll Brynner : what was & will never be « Wat Was » Autoprod 2014

Excellent morceau tout en nuances dont les arpèges de guitares renvoient aux premiers enregistrements des Blonde Redhead. La mélodie est ensorcelante et la mélancolie qui s’en dégage ne cesse de me plonger dans une rêverie diaphane. Le groupe a trouvé au fil de ses enregistrements son identité sonore quelque part entre Unwound, June Of 44 et Ventura.

Ratka

Place désormais à leurs sélections musicales et un entretient avec eux cours duquel nous discuterons du Canada, de l’Italie et du festival Chaude Fesse…..

90 Day Men

05 : 90 Day Men : Missourri kids cuss « It (Is) It Crtical Band » Southern 2000

June Of 44

06 : June Of 44 : cut your face « Four Great Points » Quaterstick Records 1998

The Plan 2

07 : The Plan :lit like a monument « Only These Movements Remain » Matlock 2001

Wires

08 : Wires : Usinage « Démo » Autprod 2014

Première maquette d’une nouvelle formation rennaise, instrumentale à ses débuts mais rejointe depuis peu par l’ancien guitariste chanteur des Minia Zavout qui se contente cette fois-ci d’un simple micro. Cet enregistrement laisse entrevoir de belles promesses d’avenir, leur musique oscillant entre Fugazi, Fordamage et Hawks pour leur goût du sludge.

sebadoh

09 : Sebadoh : once « Defend Yourself » Domino 2013

Shannon

10 : Shannon Wright : noise parade « In Film Sound » Vicious Circle 2013

Marlene kuntz

11 : Marlene Kuntz :  festa mesta « Catartica » Consorzio 1994

You'll brynner ep

12 : You’ll Brynner : the march « What Was » Autoprod 2014

laetitia sheriff

13 : Laetitia Sheriff : the living dead « Pandemonium, Solace & Stars » Yotanka/Impersonal Freedom 2014

Merci les You’ll Brynner 

(faudrait peut-être penser à changer de photo de présentation maintenant !!!!! )

you'll brynner groupe

Gold Class

14 : Gold Class : Michael « ep » Autoprod 2014

Deuxième diffusion consécutive car oui le talent, c’est vraiment inique. Dire qu’il existe de nombreuses formations qui au bout de 5, 6 albums n’auront jamais réussi à écrire un seul bon morceau alors que d’autres à l’image de Gold Class arrivent à composer un pur classique dès leur premier single. Le groupe est australien et vient d’arriver à tisser un lien entre les Smiths et les mélodies à la Wolfhounds. Deux titres imparables portés pat l’innocence et la candeur des jeunes groupes. Un véritable must d’indie rock de cette année.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>