PLAYLIST://20/12/2013

The Enchanted Wood, Red Elk, Chapi Chapo et les Petites Musiques de Pluie, Cop City / Chill Pillars, Priests, Yo La Tengo, Mogwai, Massicot, Japanese Women, Santa Cruz, Lebanon Hanover, La Pince, Color For Shane, The Night Marchers, Momentum, Boutros Bubba, Action Beat, Meat Thump

01 : The Enchanted Wood : the ape king « Monster Parade » Doryphore / Steelwork Maschine 2012

Après vous avoir diffusé en avant-première depuis cet été des extraits du tout premier album de The Enchanted Wood, nous sommes ravis de vous annoncer sa sortie officielle en CD et en vinyle. Avec un peu de recul désormais, l’évidence s’impose, « Monster Parade » est bien avec l’inaugural opus de Marquis de Sade « Danzig Twist » et le premier effort des Moller Plesset « Rather Drunk Than Quantum » le meilleur premier album jamais sorti par une formation rennaise. Entre le glamour des Walker Brothers, la mélancolie de Death In June et la tension des Bad Seeds, The Enchanted Wood réussit à imposer sa propre emprunte sonore.  De nombreux invités  (La Terre Tremble, For Damage, Laetitia Sheriff, Mistress Bomb H..) ont aidé Michel le Faou à mettre en musique ses obsessions musicales : swamp, cold, crooner.. Son talent de compositeur associé à la science des arrangements de Dudy Ruby donne au disque un ton singulier, à la fois  nostalgique d’un passé fantasmé et avide de nouvelles aventures. Comme tout premier album, tout n’est parfait, notamment au niveau de la rythmique. Les morceaux sont trop souvent joués sur un tempo un peu monotone à la longue mais ce péché de jeunesse ne devrait pas vous empêcher de vous plonger  tête baissée dans cette procession nocturne enfiévrée.

02 : Red Elk : the mountainsides « The Crystal River » Fond Du Lac Recordings 2012

L’une des découvertes de la semaine avec la publication du premier album de cette formation originaire de Nashville. Le groupe oscille entre la mélancolie électronique de Xiu Xiu et le folk rock des premier Palace Brothers. La qualité de compositions impressionne et le timbre du chanteur qui n’est pas sans rappeler celui de Tom Verlaine apporte une aura indéniable à cet entre-deux sonore. Une musique de l’abyme qui fascine un peu plus chaque jour, écoutes après écoutes.

03 : Chapi Chapo et les Petites Musiques de Pluie « Robotank-Z » Les Disques Normal / Novel Cell Poem 2013

Troisième album déjà pour Chapi Chapo et une nouvelle très belle signature pour Les Disques Normal, un label qui par la qualité de ses choix artistiques est en train de prendre dans nos cœurs la place qu’a occupé dans les années 90 le défunt Lithium. Revenons à notre ami brestois, Patrice Elegoet qui a de nouveau invité GW. Sok (The Ex, Cannibales et Vahinés) pour illuminer une de ses splendides ballades enfantines. Jason Lytle, Kelly de Martino et d’autres  sont aussi de la partie pour apporter leur talent à cette musique mélancolique qui doit autant au Black Heart Procession qu’à Pascal Comelade. Ce titre à la rythmique puissante évoque le Test Dept de l’album « Terra Firma ». Un très bel enregistrement faussement juvénile et diablement entêtant.

04 : Cop City / Chill Pillars : my first electric guitar «  Hosed » Florida’s Dying  2012

Premier album pour cette formation originaire d’Orlando dont le garage résonne encore des premiers tubes post punk. On songe parfois à une version plus roots de The Feeling Of Love ou de Cheveu. Le ton est encore parfois brouillon mais l’ensemble dégage un parfum de joyeux bordel qui n’est pas pour me déplaire.

05 : Priests : radiation « ep » Sister Polygon 2012

Après une première K7 assez moyenne, ce trio de  Washington passe à la vitesse supérieure avec leur tout premier single. On retrouve dans ce groupe au chant Katie Alice Greer qui accompagne actuellement Ian Zvenonius au sein de Chain Of The Gang. Il n’est néanmoins pas question de rock’n roll rétro ici mais d’une relecture saisissante de l’héritage Riot Grrrl. Le nihilisme No Wave transpire le temps de ces deux titres minimalistes mais accrocheurs comme si Bikini Kill reprenait DNA avec Liars aux manettes. Le chant voix hurlé est terrible et  n’est pas sans évoquer les débuts de Beth Dido avec The Gossip avant qu’elle ne se transforme en diva du dancing. Excellent, tout simplement !!!

06 : Yo La Tengo : well you better « Fade » Matador 2012

SebHache : « Treizième album pour cette formation culte de l’Indie Rock née à Hoboken un soir de 1984. Rien de nouveau sous le soleil, les obsessions d’Ira Kaplan sont toujours présentes : Velvet, Sonic Youth et Violent Femmes. Le groupe a retrouvé une inspiration mélodique qui manquait un peu à ses derniers enregistrements ».

07 : Mogwai : wizard Factor « Les Revenants ep » Rock Action 2012

SebHache : « Dans son premier long métrage « Simon Werner a disparu », Fabrice Gobert utilisait des chansons de Sonic Youth pour illustrer le désarroi d’adolescents en quête d’identité. Il a fait appel au groupe écossais pour réaliser la BO de sa nouvelle série diffusée sur Canal Plus. Ces derniers lui ont offert de belles plages musicales, assez proches de celles qui ornaient le documentaire sur Zidane. Un premier ep est d’ores et déjà disponible avant d’attendre la sortie de l’intégralité de la BO en 2013.

08 : Massicot : cables « ???? » Autoprod 2012

Je ne connais à ce jour que les trois extraits en écoute sur leur page bandcamp mais je ne saurai trop vous recommander de jeter une oreille sur les compositions de ce quatuor de Genève annonçant un premier album pour le début 2013. Cannibales et Vahinés, Dog Faced Hermans,  Badgwearer, God Is My Copilot, Raincoats sont des références immédiates mais ce groupe possède son propre timbre de folie et je ne serai pas surpris de prendre une très grosse claque avec l’écoute tant attendue de leur album dans son intégralité. Ils jouent dans le sud de la France début 2013, ne les loupez pas !!! Par instant, leur musique m’évoque une autre formation suisse désormais oubliée : Goz Of Kermeur

 09 : Japanese Women : sores and pus « Quality Control » Tapes Of A Neon God 2012

Onze chansons exécutées en à peine treize minutes sur une pauvre K7, voici donc le nouveau méfait du groupe américain originaire de Montgomery. Musicalement, cette formation teigneuse continue de concilier la rage hardcore d’un Black Flag, Born Against avec les attaques soniques d’Orchid ou de Tinsel Teeth. Tout n’est pas parfait, loin de là mais surnagent dans ce torrent d’insultes, certaines compositions très accrocheuses.

10 : Santa Cruz : the way it is  « ep »  In My Bed 2012

En attendant la publication imminente de leur album officiel, le groupe rennais a accepté la proposition du label In My Bed de sortir un single, leur premier vinyle en onze années d’existence.. Il était temps !!!! On retrouve sur ce trois titres les obsessions musicales du groupe : Lambchop, Neil Young, Will Oldham.. Santa Cruz a toujours eu les yeux tournés vers les terres arides des Etats Unis et cet ep dévoile encore un peu plus leur vision fantasmée d’une musique à l’Ouest des désirs. A noter que ce très beau single comporte trois titres du nouvel album mais avec une chanson dans une version légèrement différente, « Sesame Noodles » révélant ainsi un certain côté Mc Cartney dans l’écriture mélodique.

11 : Lebanon Hanover : die world « The World Is Getting Colder » Fabrika Records 2012

Ce groupe anglais est fasciné par la production de Martin Hannet et du « Seventeen Seconds » de The Cure. Plus d’une fois à l’écoute de leur premier album, j’ai ressenti une parenté criante avec le son du premier « Movement » de New Order. En matière de Front Wave, il est normal de ressentir les influences des années 80 mais dans le cas de Lebanon Hanover, on est tout proche du plagiat. Le groupe réussit néanmoins à séduire grâce à une belle écriture mélodique. Leur musique, épurée prend toute sa dimension dans la réverbération de nos admirations d’antan.  Une attirance par le miroir et il faut leur reconnaitre un talent indéniable dans l’utilisation de gimmicks très efficaces à l’image de ce titre au charme vénéneux. A noter qu’ils ont publié un autre album cette année « Why Not Just Be Solo » qui s’avère un peu moins convainquant mélodiquement.

12 : La Pince : Jean-Jacques « La Simple » Boom Boom Rikordz / Katatak / Attila Tralala 2012

Encore une superbe sortie pour ces deux labels hexagonaux. La Pince est une formation basée en Belgique qui a les yeux tournés vers le ventre de l’Amérique. Leur noise rock est délavé au blues comme ont su le faire en leur temps des formations comme Laughing Hyenas, Mule ou les Cows. Le groupe partage également beaucoup de choses avec les défunts Plainfield et notamment un certain second degré dans les textes. La qualité de leurs compositions fait rapidement oublier toutes ces références. On a vite compris d’où ils viennent mais on s’en moque rapidement pour les accompagner le plus loin possible dans leur cheminement sonore. Les riffs de guitares sont imparables, portés par une rythmique fiévreuse qui découpe un chant frondeur qui n’est pas sans rappeler parfois celui d’Al Johnson (Shorty, Us Maple). Excellentissime !!!!!

13 : Color For Shane : stalking you is cooler than Ed Wood’s Movie « ep » Autoprod 2012

Ce duo brésilien originaire de Sao Polo a pour objectif de concilier Placebo, Death From Above 1979 et les Black Keys. Sur le papier ça fait peur et habituellement sur disque, c’est assez pénible mais de temps en temps, ils réussissent à composer de véritables brûlots de rock’n roll à l’image de ce morceau au riff de basse imparable.

14 : The Night Marchers : all hits « Allez Allez » Swami 2012

SebHache : « J’adore la voix de John Reis (Rocket From The Crypt, Sultans, Hot Snakes..) mais je dois bien reconnaître que le premier extrait du nouvel album de ses Night Marchers est assez moyen. On croirait écouter un titre du dernier album des Hives… ».

15 : Momentum : speciesism « Herbivore » Halo Of Flies 2012

SebHache : « Crust crust crust….. En provenance d’Angleterre avec des membres des défunts Fall Of Efrafa  et c’est leur dernier album en libre téléchargement ici ».

16 : Boutros Bubba : eating a police horse « Band Fight  » Narrominded 2012

Dernier disque pour ce groupe hollandais qui a jeté l’éponge en novembre dernier. On retrouve sur cet ep des titres qui n’avaient pas été retenus sur leurs deux derniers albums. Ils ont eu raison de les publier car ils sont plutôt très réussis, reflétant parfaitement les obsessions musicales du groupe pour Oxbow et Arab On Radar. Merci pour tout…

17 : Action Beat : the dolphin « The Condition » Norman Records 2012

Le retour du gang de Bletchley avec un tout nouveau double album. Musicalement, rien de bien nouveau…. Les trois batteries martèlent des rythmes syncopés sur lesquels viennent s’enchevêtrer des multiples couches de guitares dissonantes. Action Beat qui a acquis une certaine notoriété en raison de la qualité de ses prestations scéniques a toujours un peu déçu sur disque. Il est vrai que le groupe est plus reconnu pour sa gestuelle que pour la qualité de ses compositions. Une nouvelle fois, Action Beat déçoit même si le groupe a réussit à écrire certains de ses meilleurs titres à ce jour. En effet, l’écoute de ce double LP s’avère assez lassante. Un simple album aurait eu un tout autre impact. A force de vouloir tout publier ce que l’on a enregistré, on finit par croire que chaque morceau mérite d’être publié et cet adage est très souvent pris en défaut.

18 : Meat Thump : box of wine « Box of Wine ep » Negative Guestlist 2012

Il était plus que temps que je vous diffuse le premier single de ce combo de Brisbane formé par des membres des Kitchen’s Floor et des Slug Guts. Un riff du meilleur de Lou Reed, des guitares complètement désaccordées, un enregistrement des plus alcoolisés et vous obtenez un pur bijou d’indie Lo FI. Ces quelques titres complètement foutraques tiennent debout et je ne sais pas comment. Pour la nouvelle année, j’aimerais écouter ce titre repris par les rennais de Formica

 

 

 

 

Un commentaire pour “PLAYLIST://20/12/2013
  1. dirty matt dit :

    ha ha! c’est le côté lou reed, les guitares désaccordées ou l’enregistrement alcoolisé qui ta fait penser à formica? les 3? quoi qu’il en soit, chouette morceau, on s’y colle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>