PLAYLIST://21/11/2013

Zach Mexico, The Stickmen, Acquaintances, Primitive Calculators, The Coltranes, Michael Head & The Red Elastic Band, Betunizer, Pairs, Vuyvr, Art Trip & The Static Sound, Bambo Diet, The Native Cats, Running, A Drone Coda, The Silver Saint, Safewords, Psalm Zero, Shopping, Machines Of Indeterminate Origin

01 : Zach Mexico : all my friends love rock’n roll « Ephemera » Autoprod 2013

Premier album pour cette formation américaine de Caroline du Nord. Ce titre est un petit bijou de rock psyché à tendance shoegaze. Le reste de l’album manque un peu de personnalité mais c’est souvent le cas dans ce registre musical.

02 : The Stickmen : paradise « Man Made Stars » Homeless 2013

Excellente initiative pour ce label australien de rééditer les deux albums séminaux de cette formation Tazmanienne totalement inconnue en dehors de la micro scène d’Hobart. Et pourtant, leurs deux albums sortis en 1998 et 1999 n’ont presque rien perdu de leur acuité. Entre le post punk de Wire ou de Mission Of Burma, la classe noisy d’Unwound et la mélancolie de Lowercase, The Stickmen ont composé de superbes chansons totalement intemporelles. Un secret musical des Antipodes totalement bouleversant. Nous avions découvert ces deux enregistrements via la mise en ligne en 2005 d’une page Myspace qui leur était consacrée. Une fois de plus on avait clamé dans un désert assourdissant tout le bien que l’on pensait de ces albums. Une nouvelle chance vous est donnée, ne passez pas à côté.

03 : Acquaintances : got it covered « St » Autoprod 2013

Premier album pour cette formation originaire de Chicago formée par des membres de The Ponys, Poison Arrows, Don Caballero.. Une batterie très math, des riffs de guitares un peu psyché, quelques ambiances à la Deerhoof pour un disque agréable à défaut d’être passionnant. Certains titres rock’n roll tirent leur épingle du jeu mais le groupe doit encore progresser en cohésion musicale et dans l’écriture de compositions véritablement personnelles.

04 : Primitive Calculators : God « The World Is Fucked » Chapter Music 2013

La passe de trois et ce n’est peut-être pas fini !!! A la fin des années 70, quatre jeunes gens de Melbourne, passionnés par les Stooges et le MC5 décident de fonder un groupe punk, profitant de l’énergie initiée par radio Birdman et les Saints. Sans avoir jamais entendu une seule note de Suicide ou de Cabaret Voltaire et encore moins des Screamers, ils décident pour se démarquer des autres formations de l’époque, de trafiquer des synthétiseurs et de désaccorder leurs guitares. Honni par le public mais adulé par une poignée de musiciens dont Nick Cave et Foetus, le groupe se sépare aux débuts des années 80 après avoir publié un seul single au cours de sa brève existence. Depuis un album posthume était sorti en 1983 et qui malgré une production ultra Lo-Fi révélait une formation passionnante et en avance sur son temps. Depuis les Primitive Calculators sont devenus un groupe culte, peu écouté mais souvent cité en référence. En 2009, Nick Cave s’est occupé de la programmation artistique de la branche australienne du festival « All Tomorrow’s Parties » et a réussit à les faire revenir sur scène. De fil en aiguille, les groupe reprend le chemin des répétitions et retrouve le plaisir de composer. Et ce qui est totalement dingue dans cette histoire, c’est que 35 ans après, Primitive Calculators a réussit à publier un nouvel album tout simplement incroyable. J’ai beau bien aimé Cheveu, le groupe australien ridiculise artistiquement toutes les sorties (compilations comprises) du label Born Bad à ce jour et met une distance considérable avec tous les groupes qui se revendiquent de Suicide, de la No Wave ou de DAF…… « The World Is Fucked » est le disque le plus corrosif, le plus subversif, le plus abrasif et le plus rock’n roll entendu depuis des lustres. Un synthé trafiqué, des guitares en espadrille,  un chant rageur et fiévreux et surtout des gimmicks mélodiques et rythmiques imparables. J’entends déjà les critiques : atroce le chant, quel minimalisme de merde, déjà entendu… Bref les remarques habituelles pour une œuvre immense qui devrait laisser des traces…

05 : The Coltranes : man with the hat « Man With The Hat » Autoprod 2013

Excellent nouveau single pour ce groupe californien encore un peu trop méconnu à ce jour. Ce trio a su au fil s’imposer peu à peu comme le digne successeur des désormais mythiques Clockcleaner. Leur noise rock est furieusement punk, joué sans concession et pourtant avec une certaine désinvolture. Les lignes de basse sont terribles, Killdozer, Flipper et les Pissed Jeans ont sans doute joué un rôle non négligeable dans la genèse du groupe. Il leur manque encore une production ample et conséquente pour franchir un nouveau pallier mais ce nouvel ep qui est d’ailleurs couplé dans une version vinyle avec leur avant dernier single dévoile un talent insolent….

06 : Michael Head & The Red Elastic Band : newby street  « Artorius Revisited » Violette Record 2013

L’éternel retour. Depuis le succès précoce et éphémère des Pale Fountains, Michael Head n’a eu de cesse de vouloir revenir sur le devant de la scène. L’héroine étant passée par là, que ce soit au sein  des Shack, en solo ou avec les Strands, il a toujours échoué à retoucher un large public. Adulé par une poignée de fans dont je fais partie, pillé par de nombreuses formations qui se sont subtilement influencées de ses échecs pour toucher le jackpot (Blur, Oasis..), Michael Head continue d’y croire. La voix est toujours là et ce nouveau maxi est assez convainquant. Le registre musical renvoie tout autant aux Pale Fountains qu’à ses suiveurs, The Coral, les La’s sans oublier Love bien entendu. Cette chanson est vraiment terrible. Un album est en cours d’enregistrement, Wait and See.

07 : Betunizer : Aleluya « Grand Veta » BCore 2013

Troisième album pour cette formation espagnole qui ne cesse de creuser le même sillon musical depuis ses débuts discographiques. Très influencé par les rythmiques de The Ex et les guitares des Gang Of Four, Betunizer à su imposer très tôt sa marque musicale. A chaque nouvel enregistrement, le groupe continue de progresser en cohésion musicale. Certains titres se détachent du lot et si Betunizer peine encore à captiver sur la longueur d’un album même si là encore il progresse à chaque enregistrement, la classe affichée et la maestria de l’interprétation en font un groupe très attachant et un disque très très agréable à écouter.

08 : Pairs : eighteen shakes  « Split ep w God Bows To Math » Muzai 2013

Un titre moins épileptique que ce qu’a l’habitude de nous proposer ce duo de Shangai. Entre Pavement et No Age, cette chanson tire son épingle du jeu et nous révèle un aspect de leur musique plus onirique. L’autre titre de cet excellent split single est par ailleurs joué à fond comme d’habitude, quelque part entre Vaz et Unwound.

09 : Vuyvr : weapons made for grace « Eiskalt » Throatruiner 2013

Très bon premier album pour cette formation emmenée par des anciens membres de Knut et d’Impure Wilhelmina et d’un actuel musicien d’Elisabeth. Le propos oscille entre hardcore chaotique et noise rock. Breach, Dead Elephant, Botch peuvent servir de point de repère à l’écoute de ce disque dense et intense. Comme pour toutes les sorties Throatruiner, la production est dantesque, mettant parfaitement en relief les différentes facettes de leur musique, attaques soniques et explorations sonores. Les titres s’étirent vers la fin du disque dévoilant un psychédélisme noir fascinant.

10 : Art Trip & The Static Sound: hex « Hex ep » Autoprod 2013

Si les deux premiers singles de cette formation anglaise renvoyaient aux débuts crunchy des Faith Healers, Sun Carriage et autres Boo Radleys, ce nouveau single les voit s’approcher du post punk et notamment celui pratiqué par ESG et les Slits. Une fois de plus l’excellence est au rendez-vous et ils nous tardent désormais d’écouter au plus vite un mini lp, voire un album d’une des formations les plus prometteuses de la Perfide Albion.

11 : Bambo Diet : paroxysm « Idimmu » Autoprod 2013

Deuxième véritable album pour ce trio de Montréal. Leur noise rock influencé par des formations comme Playing Enemy, Frodus ou Fudge Tunnel continue de jouer avec brio sur les variations rythmiques. Les riffs de guitares sont incisifs et la paire basse-batterie fait une nouvelle fois des merveilles alternant séquences haletantes et attaques frontales. Le groupe a bien progressé dans l’écriture de compositions alambiquées mais accrocheuses. Le trio ne se refuse rien, n’hésitant pas à se lancer dans des improvisations particulièrement bien senties tant le groupe connait actuellement une véritable osmose musicale.

12 : The Native Cats : intimidation « Community 3 – A Compilation Of Hobart Music » Rough Skies 2013

Troisième volet des compilations du label Rough Skies pour illustrer la vitalité actuelle de la scène Tazmanienne. 17 inédits qui oscillent entre indie rock classique, lo fi foutraque, post punk adipeux et noise rock grinçant. Le tout est une excellente compilation à écouter dans son ensemble car les groupes possèdent une candeur très communicative. Malgré leurs influences, chaque groupe possède sa propre identité sonore, on est très loin des standards anglo-saxons habituels. C’est avec un énorme plaisir que l’on découvre un nouveau titre d’une des formations emblématiques de cette émission de radio, The Native Cats, duo d’Hobart avec une composition plus directement post punk que les morceaux de leur excellent dernier album en date « Dallas ». Ce morceau est terrible et très entêtant combinant l’ascétisme des Young Marble Giants avec l’urgence d’un Distorted Pony.

13 : Running: wanna weekend  « Vaguely Etnic »  Castle Face 2013

Deuxième album pour ce groupe de Chicago passionné par le son garage et ses déviantes post punk, voire noise rock. Le disque est assez réussi dans l’ensemble et possède même quelques bombes mélodieuses à la Civil Civic en plus psyché et la boîte à rythmes en moins. Entre The Intelligence, les Cramps et les Warlocks, Running réussit à trouver son chemin parmi la multitude de formations idoines. Il ne leur reste plus qu’à composer un ou deux hymnes du genre pour assoir un peu plus leur notoriété.

 

14 : A Drone Coda : don’t come « ep »  Hellos Square 2013

Un véritable instant d’éternité !!! Ce trio de Canberra vient de signer un des meilleurs singles de cette année. Le groupe n’invente rien mais touche droit au cœur avec deux titres fabuleux qui renvoient au meilleur de formations comme Arcwelder, Wedding Present, Lowercase. De l’indie rock mélancolique et noisy. Le final de cette chanson est bouleversant avec des guitares incandescentes et un chant oh combien renversant. Ce ep est d’une simplicité confondante mais la qualité du songwriting et de l’interprétation est hallucinante. Un must absolu de cette année 2013, du niveau de la claque Psalm Beach mais dans un registre un peu différent.

15 : The Silver Saint : nein danke daemons « Another Five Hours »  Autoprod 2013

Nouveau single cette année pour ce groupe de Dallas. Comme sur le précédent ep, The Silver Saint travaille la dissonance sur des rythmiques répétitives. Difficile de ne pas songer aux premiers enregistrements de Sonic Youth ou de Live Skull. Leur musique me rappelle également une formation désormais totalement oubliée qui sévissait dans les années 90 : Hovercraft. Néanmoins, leur musique n’est pas une pâle copie de ce qui se faisait auparavant et ces quatre nouvelles compositions instrumentales sont très réussies avec un dernier titre qui ouvre la voie du dancefloor. Ce groupe est vraiment très prometteur.

16 : Safewords : insomnia « St »  Deranged 2013

Premier album pour ce groupe américain fasciné par le post punk anglais de la fin des années 70 : Warsaw, Crisi, Wire, Killing Joke. Ils ont également ajouté une couleur Wipers à leur Front Wave et le mélange de toutes ces influences donne un album assez terrible qui renvoie les Holograms, Frustration et autres Ice Age à leurs chères études. Les tubes incendiaires défilent et le plaisir se déculpe à chaque écoute. Un disque qui parait désuet de prime abord et qui ne cesse de s’agripper sournoisement à votre platine

17 : Psalm Zero : willpower « Force My Hand ep » Last Things 2013

Cette nouvelle formation de Brooklyn emmenée par Andrex Hock (Castevet) et Charlie Locker ( Extra Life, ZS) nous livre un premier single avant un album qui verra le jour en 2014. Magnifique reprise d’un des titres phares de Today is The Day, première mouture (on y entend même du Moller Plesset). On sent pour l’instant que l’univers d’Extra Life est encore assez présent même si l’autre titre du ep révèle une facette plus hargneuse. Si la voix de Locker vous était insupportable, il y a de fortes chances pour que ce groupe vous laisse de marbre. Personnellement, j’aime beaucoup son timbre haut perché et il me tarde déjà d’écouter au plus vite leur album… Affaire à suivre !!

18 : Shopping : long way home « Consummer Complaints » Mïlk Records 2013

Après un single très aguicheur, voici le premier album de cette formation londonienne. Il existe une parenté musicale évidente avec le post punk de Divorce Party, des Slits ou des B52. Le disque est très primesautier et rafraichissant en cette période hivernale. Idéal pour agrémenter vos playlists de fin d’année. Les compositions sont encore assez inégales mais de nombreux titres sont à même de faire brûler le dancefloor !!

19 : Machines Of Indeterminate Origin : rejection letter  « Community 3 – A Compilation Of Hobart Music » Rough Skies 2013

Un autre extrait de cette excellente compilation Tazmanienne. Le groupe délivre un noise rock influencé par la folie des Skoal Kodiak et autres Butthole Surfers. Ils ont déjà publié deux  albums que je vous encourage à aller écouter au plus vite !!

 

 

 

3 commentaires pour “PLAYLIST://21/11/2013
  1. pef dit :

    Si A Drone Coda est un must absolu de 2013, alors c’est une année bien pourrie !!!!

  2. gaetan dit :

    Merci mille fois pour la découverte de cet incroyable album de Safewords !!!

  3. gwenk dit :

    De Rien !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>