PLAYLIST://27/06/2013

Jack Buck, Practise Wife, Broken Prayer, Première Ligne, Mavis Stapple, Quttinirpaaq, Tear Talk, Ending Satellites, Wobbly Lamps, Pink City, Fuck Buttons, ++++, Retox, Listener, Batpiss, Kayne West, EL-P & Killer Mike, Lonesome Leash, Blackie, Pop 1280

01 : Jack Buck : slave driven « Soft ep » Autoprod Records 2013

J’ai découvert ce groupe américain originaire de Saint Louis par le biais d’une compilation fleuve « The Rough Idea: A Sampling of Music in Preparation for PRF BBQ 2013 » qui présentait pas moins de quarante groupes qui allaient se produire dans un festival à Chicago. C’est le second single de Jack Buck. Shipping News, Tar et Shellac ont sans doute influencé leur manière de concevoir la musique. Ce titre est très très bon, l’autre un peu moins, sans doute un peu trop classique à mon goût mais cette formation possède un chanteur à même de faire la différence. A suivre donc…

02 : Practise Wife : disclaimer « Démo » Autoprod 2013

Très bonne découverte avec ce groupe canadien basé à Toronto. Comme c’est une démo, le son est encore un peu tendre mais les intentions sont là et bien là. Drive Like Jehu et Ten Grand semblent s’être penchés sur le berceau de cette formation en gestation. Ce morceau est tout simplement à tomber. On appelle ça un classique du genre en matière de noise rock. Une rythmique d’enfer, un chant haletant et une mélodie au cordeau. Impressionnant !!!

03 : Broken Prayer : smile for a living « st » Sorry State 2013

Premier album teigneux pour ce groupe américain de Chapel Hill. Broken Prayer joue un punk rock noisy sale et fiévreux dans la droite lignée des premiers Hüsker Du, Wipers. On peut songer aussi à une version plus grinçante de Retox. Le groupe va à l’essentiel et ne cherche pas la démonstration technique. Une rage sourde et sombre irradie ces douze titres incendiaires.

04 :  Première Ligne : 93 Nocturne « st » BBoyKonsian 2013

SebHache : « Nouveau projet pour Skalpel de la K-Bine. Première Ligne ( prima linea ) hop hop d’Aulnaiy sous bois, 93, balance son premier album . Beats old school, paroles engagées et désabusées comme peut l’être La Rumeur, Les évadés, bref un rap de fils d’immigré-e-s qui ne passera surement pas sur Skyrock ».

05 : Mavis Stapple : every step « One True Vine » Anti  2013

SebHache : « Quelle classe, Mavis Staples, Staples Sisters, chanteuse de soul revient encore une fois sur le devant de la scène avec un nouvel album, produit par Jeff Tweedy de Wilco. Ici vielles chansons gospel se mélange au folk/alt-country . Comme ci My Mother’s Hymn Book de Johnny Cash était chanté par un groupe de chez Stax/Volt. Décidément Tweedy fait des  » miracles  » en studio ( M Staples, Low ) et en plus il tient la guitare alternativement avec Alan Sparhawk ».

06 : Quttinirpaaq : malvert « No Visitors » Rural Isolation Project 2013

Retour sur le devant de la scène pour Matt Turner, l’un des musiciens les plus intéressants de ces dernières années en matière de noise électronique. Ces quatre années d’absence n’ont pas entamé sa créativité. Son spectre sonore embrase des influences assez diverses, Chrome, Throbbing Gristle, Fœtus, Vivenza mais Quttinirpaaq possède un timbre unique. Grinçant, sournois, torve, sa musique est constituée de nappes électroniques violées régulièrement pas des collages sonores assez uniques. Une rythmique vaguement Kraut ou Dub accompagne de temps en temps ses cauchemars électriques. Passionnant.

07 : Tear Talk : breathe « ep » Autoprod  2013

Superbe morceau extrait du premier ep de cette jeune formation originaire de Liverpool. On y retrouve les mêmes atmosphères des débuts de The XX. Tristesse contemplative à la Joy Division, The Cure et mélancolie onirique. Ce titre est très obsédant, le reste du single est plus basique mais bon, on va suivre de près quand même leur prochaine sortie.

08 : Ending Satellites : we’re from near and far « And So Sing The Black Birds » Autoprod  2013

Lester Brome : « Quel plaisir d’écouter une nouvelle fois Ending Satellites, ce projet musical et photographique mené de main de maître par Damien Dufour. Un disque instrumental lorgnant sur les terres de Boards Of Canada qui est la bande son du film qu’il vous reste à réaliser. Un road-movie pour rêveurs utopiques, une comédie dramatique en Scandinavie où un film d’aventures en Amérique du sud, c’est à vous voir mais ce qui est sûr c’est qu’Ending Satellites nous fait voyager loin, très loin ».

09 : Wobbly Lamps : haxan « Drella Ep » Polyvinyl Craftsmen Records 2013

Lester Brome : « Bientôt deux ans d’existence pour ces anglais mélangeant post-punk, garage noise et psychédélisme. Ce morceau est un véritable tube, un peu comme si Mark E Smith se faisait sodomiser par Lux Interior, ça ne lui ferait pas de mal et pire, il serait capable d’aimer ça le bougre ! On suivra attentivement la suite des aventures des cousins anglais de Pop 1280 ».

10 : Pink City : deepest sympathy « Virgins ep » Autoprod 2013

Retour aux affaires pour le duo noise americano-anglais avec deux nouveaux titres pour nous faire patienter avant la sortie imminente de leur deuxième album. Machines, saturations, ambiances à la Fœtus, Unsane sont toujours de la partie mais on sent que le groupe souhaite mettre un peu de couleur à leur noirceur habituelle. Vivement l’album en tout cas…

11 : Fuck Buttons : Prince’s Prize « Slow Focus » ATP Recordings 2013

Troisième album pour le duo de Bristol qui signe ici un opus fortement marqué par les musiques de films et la synth pop des années 80. La répétition est toujours leur ligne directrice mais l’aspect percussif de leurs débuts a disparu au profit de montées synthétiques qui ne sont pas sans rappeler le troisième album de Portishead. Bien qu’assez classique, « Slow Focus » fonctionne assez bien par la qualité des arrangements et des gimmicks mélodiques. Un disque que je vous recommande d’écouter la nuit les yeux fermés et les poings crevés.

12 : ++++ : dark Cumbia autoprod2013

SebHache : « Quand on parle de Justin Pearson, son acolyte Palafoxe n’est pas loin. Nouveau projet après la fin tragique de Baader Brains. Ici point d’émocore mais bien un mélange de Fugazi pour le chant et la guitare et de cumbia (oui oui) pour la rythmique. Bouge ton popotin today, révolution tomorrow comme dirait l’autre ».

13 : Retox : soviet reunion « Ypll » Epitaph 2013

SebHache : « Retox, nouvel album et histoire d’amour/haine entre eux et moi. Bref ici point de gospel/soul/hip-hop mais powerviolence de grande classe avec enfin, une production à la hauteur du groupe. 12 titres pour 22 minutes, distribution de coups de boule en perspectives ».

14 : Listener : not today « Time Is A Machine » Tangled Folk2013

L’un des disques marquants de cette année. Et pourtant il n’invente rien mais il revitalise à lui seul tout un héritage indie rock noise des années 90. En effet le quatrième album de ce groupe originaire de l’Arkansas offre un prisme saisissant d’une certaine musique américaine. Le propos et les spoken word de leur chanteur Dan Smith s’inscrit dans la grande tradition du songwriting politique, de Woodie Guthrie à Springsteen tandis que la musique évoque tour à tour Enablers, Fugazi, Lungfish mais aussi Weezer ou Pavement. La cohérence de cet album est ahurissante, réussissant à faire cohabiter des influences très disparates sans jamais tomber dans la facilité. Listener est devenu une véritable référence qui devrait influencer à l’avenir de nombreuses formations. Le disque aligne les classiques qu’on a envie de reprendre en cœur au premier rang de concerts fiévreux et enflammés. Un conseil, ne loupez sous aucun prétexte le groupe actuellement en live car il vous faudra sans doute débourser bien plus cher dans très peu de temps et vous aurez perdu l’occasion de les voir en toute proximité. On vous aura prévenu.

15 : Batpiss : pigsblood « Nuclear Winter » 2013

Le groupe nous vient de Melbourne, a enregistré son disque en live. Très influencé par les Radio Birdman, Stooges et autres Mudhoney, l’album est au final assez réussi. Un garage punk efficace et assez bien composé qui devrait ravir les amateurs de ce genre éculé.

16 : Kayne West : i am a god « Yeesus » Def Jam/Rock A Fella 2013

Lester Brome : « Quoi ? Kayne West dans Kerozene ? Sont complètement cons ces cons ! Et pourtant, il livre ici un album excellent. Hip-hop sombre et agressif, le Kayne n’oublie pas non plus son ego démesuré à l’instar de ce « I am a God ». Produit entre autres par RZA, Rick Rubin, Mike Dean ou encore ces blaireaux de Daft Punk, il y a de fortes chances pour que ce disque ne quitte pas nos platine de si tôt ».

17 : EL-P & Killer Mike : run the jewels « Run The Jewels » Fool’s Gold Record2013

Lester Brome : « EL-P (Company Flow) et Killer Mike avaient déjà sorti l’an dernier un « R.A.P Music » du plus bel effet, ils remettent le couvert pour notre plus grand plaisir. Un hip-hop old school où on remarque la participation de Big Boi. Et comme ils ne sont pas bégueules, l’album est en téléchargement libre ».

18 : Lonesome Leash : wrong « I Am No Captain » Autoprod 2013

Deuxième diffusion!!!! Dès les premières notes, j’ai senti qu’il se passait quelque chose. Quelque chose de différent, quelque chose de particulier, quelque chose de rare. L’impression de découvrir un disque unique et un artiste au talent aveuglant. Ce sentiment, je l’avais déjà éprouvé lors des tous premiers enregistrements de Beirut, Sujfan Stevens ou Arcade Fire. La sensation d’écouter un peu avant tout le monde un musicien qui saura toucher très vite un plus large public par la seule force de sa musique. Lonesome Leash est originaire de la Nouvelle Orléans et sa musique à l’image de la ville, brasse de multiples influences : Kurt Weil, Tom Waits, Arcade Fire, Radikal Satan, Carla Bley. L’accordéon occupe une place centrale dans l’orchestration mais ce qui m’impressionne le plus, c’est la capacité de Walt McClements à composer des chansons baroques et pourtant évidentes musicalement. Sa singularité vient de la somme de toutes ses influences et le résultat touche souvent au sublime. Un enregistrement foisonnant, luxuriant qui révèle toute sa richesse harmonique au gré des écoutes. Immense premier album !!! J’espère que ce « I Am No Captain » va rapidement trouver un label pour en assurer une promotion digne de ce nom.

19 : Blackie : blicke für die Ewigkeit « Morgen Uber Üns » No Emb Blanc 2013

Premier album assez redoutable pour ce duo allemand basé à Hambourg. Electro minimale, musique industrielle et synth pop balisent un disque ou les titres dansants se télescopent à d’autres morceaux plus intrigants et cérébraux. Cette plage d’obédience « Klinik » est tout à fait entêtante. Rien de bien nouveau mais un réel savoir faire.

20 : Pop 1280 : lights out  « Imps Of Perversion » Sacred Bones 2013

Lester Brome : « Premier extrait de l’album qui sortira en août prochain. Toujours noise, toujours psyché et garage, ça s’annonce bien ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>