PLAYLIST://30/05/2013

The Pastels, The EX & Brass Unbound, The Rats Are Coming, The Werewolves Are Here, Sightings, Plastobeton, Loomer, Radar Secret Service, Princess, Moodie Black, The Body, Tricky, Cinder Cone, Mörse, Obnox, Condominium, Nicoffeine, Lower, Paul Hawkins & The Awkward Silences, The Blanche Hudson Week End

01 : The Pastels : night made us « Slow Summits » Domino 2013

Ah les Pastels. Seulement 5 albums en plus de 30 années d’existence puisque la formation emmenée par Stephen Mc Robbie et Katrina Mitchell a commencé sa carrière en 1981 !!!! Un capital sympathie énorme, deux très bons albums « Up For A Bit  » et « Sittin Pretty » et toujours une envie de tout pardonner à ce groupe qui n’a jamais voulu occuper le devant de la scène. Même s’ils ont toujours accordés de l’importance à la composition de leurs morceaux, tous les à-côtés du quotidien de l’indie rock les ont laissés de marbre : promotion, tournées…Ce nouvel album est plus ou moins réussi, j’y décompte quatre bonnes chansons sur neuf mais le charme opère et après tout on s’en fout un peu de la qualité intrinsèque de ces titres. Le groupe sait très bien qu’il ne retrouvera pas la grâce mélodique des années 87-89 mais il s’en fout et moi aussi. Il se fait plaisir avec ce nouvel album et c’est bien là l’essentiel car leur indie rock désinvolte et vaguement pop reste très touchant et une de fois de plus, je leur pardonne tout, notamment les longueurs et langueurs de ce « Slow Summits ». I wanna be a Pastel all my fuckin life !!!

02 : The EX & Brass Unbound : every sixth is a cracked « Enormous Door » The Ex Records 2013

Après avoir donné toute une série de concert avec le Brass Unbound, à savoir Ken Vandermark (saxophone), Mats Gustafsson (saxophone), Roy Paci (trompette) et Wolter Wierbos (trombonne), voici leur premier enregistrement en studio. Même si cet ensemble prend toute sa dimension en concert comme j’ai pu m’en rendre compte lors de la dernière Villette Sonique, le résultat de cette collaboration est très agréable à écouter. Les Lounge Lizard de John Lurie et les Contorsions de James Chance rodent et la force de ce disque est de révéler des musiciens tous impliqués dans la composition et les arrangements des ces nouveaux titres (à deux reprises près). Le post punk rythmique de The Ex est ici arrosé par des embruns free, soul, jazz du meilleur effet et certaines nouvelles compositions sont une nouvelle fois à tomber, à l’image de ce magnifique morceau.

03 : The Rats Are Coming, The Werewolves Are Here : untold garden of eden « Moom Pitcher ep » Autoprod 2013

Deuxième ep pour cette formation d’Austin qui nous avait très impressionnés avec son précédent enregistrement. Cette fois-ci, le groupe délaisse un peu les terres noise rock et no wave pour explorer des territoires swamp et psyché. Les compositions sont très bonnes mais le mix avec un chant trop en avant dessert le groupe au final. En tout cas, ce combo fait preuve d’un immense potentiel, balayant avec beaucoup de talent différents spectres musicaux. Attention cependant à ne point trop se disperser sur le prochain disque.

04 : Sightings : mute’s retreat « Terribly Well » DAIS 2013

Ce trio New Yorkais m’a souvent profondément ennuyé même si quelque morceaux en neuf albums m’avaient fait forte impression. Par contre ce nouvel opus est tout simplement éblouissant, donnant une nouvelle aura à des sonorités industrielles et No Wave. Tous les morceaux se tiennent offrant une cohérence à l’album qui leur a souvent manqué auparavant. Quelques flashs subsistent : DAF, DNA, MARS, les deux premiers Cop Shoot Cop mais les Sightings signent ici une bande son d’un quotidien tout en contraire. Les musiciens semblent n’en faire qu’à leur tête, chacun jouant sa partition à l’opposé des autres et pourtant, une cohérence émerge : blême, sournoise et fragile. Le groupe joue sur la corde et y prend plaisir. Un voyage passionnant dans la digression.

05 : Plastobeton : été 83 « Glam Mort » Tanzprocesz/Eurochoc 2013

Excellente initiative de ces deux labels de révéler en vinyle la quasi-totalité des titres enregistrés par ce groupe français entre 2004 et 2009. Membre à part entière de la Grande Tripe Alliance Internationale de l’Est, cette formation dont les musiciens jouent depuis dans The Dreams, Scorpion Violente, Feeling Of Love, avait marqué les esprits au travers d’une Front Wave grinçante qui renvoyait autant à Suicide qu’à Metal Urbain. Les paroles sont géniales tout comme la musique, répétitive, hypnotique. Le son a un peu vieilli mais la qualité des compositions est toujours aussi impressionnante. Un objet à se procurer de toute urgence.

06 : Loomer : ceiling « st » Lost Race 2013

Cet album de ce groupe de Brisbane, paru à l’origine sur le label Bon Voyage en 2010 connait désormais une sortie physique. Je pense qu’en dehors de ce webzine, tout le monde était plus ou moins passé à côté de ce disque et de cette formation qui comprend des membres des Slug Guts et des Per Purpose. Leur mélange de No Wave et de Swamp rock est tout aussi éblouissant en 2013, évoquant des formations comme Live Skull ou Crime & The City Solution. Une redécouverte impérative pour tous les amateurs de formations cultes !!!!

07 : Radar Secret Service : noise for use in industry and at home « Going After Strange Flesh » Autoprod 2013

Etonnante nouvelle formation américaine influencée par Neptune, This Heat, Cop Shoot Cop. Le son est encore assez Lo-Fi, tout n’est pas très en place mais pourtant le charme opère. Entre Noise Rock et No wave, le groupe réussit à trouver une identité sonore singulière et fragile à la fois, loin de la maitrise des Liars et de la luxuriance de Health. A suivre.

08 : Princess : junk mail «  Regal vs Steamboat/ For Rape Crisis » Audio Antihero 2013

Fabuleux morceau post punk pour ce groupe irlandais auteur déjà de deux maxi prometteurs mais ce morceau tout en intensité avec un final grandiose est tout simplement ahurissant. Une mélopée funèbre se fracasse sur un mur de guitares stridentes. Ce titre est extrait d’une compilation réalisée au profit d’une œuvre de charité. On y retrouve aussi un titre des United Fruit et divers autres artistes de ce label anglais spécialisé dans le suicide commercial !!!

09 : Moodie Black : complexion « ep » Fake Four Inc 2013

Le maxi hip hop de l’année. Moodie Black est un nouveau projet mené par K Of Gahedindie dont nous vous avions déjà vanté les mérites de ses efforts solo. Ce morceau avec son emprunt au « Ghost Rider » de Suicide redonne vie à un des morceaux les plus influents de ces dernières décennies. Les autres titres sont tout aussi réussis, révélant un hip hop grinçant, dissonant mais qui n’a pas oublié le groove. Tout simplement énorme…

10 : The Body : the blessed lay down & write in agony « Master, We Perish »  At A Loss 2013

Très bonne surprise avec le nouveau maxi de ce duo américain qui officiait auparavant dans le hardcore noise chaotique. Désormais et grâce à leur collaboration avec Assembly Of Light les propulse sur le devant de la scène. Playing Enemy, Fœtus et Neurosis se sont penchés sur la genèse des ces trois nouveaux titres mais The Body n’est pas un vulgaire imitateur à la Overmars ou Year Of No Light, j’en passe et des meilleurs, non le groupe se nourrit lui à la, source même des ces ambiances fiévreuses et électriques. Il ne surjoue jamais et apporte même une nouvelle relecture de ces arabesques violacées.

11 : Tricky : valentine « False Idols »  False Idols 2013

Excellente réappropriation du « My Funny Valentine » de Chet Baker et il faut bien admettre que ce dixième album de Tricky est vraiment réussi. Bien sûr sur quinze titres, tout n’est pas parfait mais je note la présence d’au moins sept bons morceaux, ce qui est déjà plus que sur les quatre derniers albums réunis. Trip Hop opiacé, electro doom. L’album bat eu ralenti mais il dégage une atmosphère assez envoutante.

12 : Cinder Cone : autums song « Cattaraugus » Autoprod 2013

Deuxième diffusion consécutive pour le nouvel album du duo originaire de Los Angeles qui n’en n’est pourtant à son coup d’essai mais j’étais pour l’instant passé totalement au travers. Il est pourtant plus que temps de découvrir cette formation autant influencée par les rythmiques tribales de Savage Republic que par les atmosphères Touch & Go à la June Of 44, Shipping News. Ce nouvel opus est très très bon et mériterait toute l’attention de l’excellent label Africantape. Comme nous vous l’avions indiqué la semaine dernière, nous n’avons pas fini de vous reparler de Cinder Cone dans les semaines à venir. Ce titre est tout simplement somptueux avec une montée rythmique et harmonique éblouissante.

13 : Mörse : la banissement « Les Archives Nous Trompent » Eastrain 2013

Nouveau maxi pour le groupe de Lille qui oscille entre le hardcore sombre de Tragdy, His Hero Is Gone et le punk noise de Retox. Les titre sont rapides et incisifs et la production à la hauteur de ces trois titres rageurs. Une belle réussite dans un style musical souvent très vite caricatural.

14 : Obnox : deep in the dusk « Smoke Woody Haze » 12XU 2013

Ouff, j’avais failli passé complètement à côté de ce nouvel ep du groupe de Cleveland mais le visionnage d’une vidéo live et de ce titre en particulier m’a fait changer d’avis. Et je me demande bien comment j’ai fait pour ne pas retenir cet excellent nouveau single. Obnox s’est éloigné des terrains post punk garage de ses précédentes sorties pour dévoiler des accointances avec les premier Beck, Dub Narcotic Sound System, Make Up. Un indie rock indolent, avec un sens du groove des plus efficaces. Ce titre est un pur tube et les autres morceaux ne sont pas en reste. Imparable même si j’étais passé…….Mais bon j’ai déjà mentionné cette triste anecdote.

15 :Condominium : carl « Carl ep » Sub Pop 2013

Après les Pissed Jeans et Metz, le label de Seattle continue d’explorer les méandres de la nouvelle scène noise rock américaine avec la publication du nouveau single de cette formation originaire du Minnesota. Malheureusement, le groupe sort ici un de ses plus faibles disques à ce jour. Les deux titres de la face a sont totalement insignifiants et si le morceau éponyme de la face b relève le niveau, il reste assez en dessous du potentiel des Condominium, renvoyant à des titres assez faiblards des Cows ou de Hawks.

16 :Nicoffeine : ando guerillo « Au Revoir Golden Hair » Perte Et Fracas 2013

Nouvel album pour le trio allemand dont la formule scénique demeure toujours aussi impressionnante lasse un peu sur disque avec leur nouvel album. Le groupe peine à se renouveler et se complait un peu trop dans une approche free sans véritables inspiration. La production met trop les aigus dans le rouge et leur mélange entre les Flying Luttenbachers et le Caspar Brötzmann Massaker est cette fois-ci assez indigeste à écouter. Dommage.

17 : Lower : another life « Another Life » Escho 2013

Premier extrait du très attendu premier album de groupe danois qui nous a littéralement emballé avec leurs deux premiers singles qui combinaient l’urgence des premiers Joy Division, Joseph K avec la morve de The Fall et le swamp des Drones. Ce titre est tout aussi excellent que leurs précédentes sorties et ce disque s’annonce d’ores et déjà comme une des grandes sorties de cette année et nous avons plus que hâte de l’écouter dans son intégralité !!!

18 : Paul Hawkins & The Awkward Silences : a crappy couple «  Regal vs Steamboat/ For Rape Crisis » Audio Antihero 2013

 Excellent inédit de Paul Hawkins que l’on croirait extrait de son chef d’œuvre publié en 2010 « Apologies To The Enlightment ». Alors pour rappel, Paul Hawkins a offert son générique à cette émission et compose depuis 2006 des chansons extraordinaires influencées par  les Kinks, The Fall, Swell Maps, le Monochrome Set… Il est totalement inconnu en France et pas beaucoup plus dans son propre pays et c’est un pur scandale….. Quand je pense qu’il existe ici bas des programmateurs artistiques de SMAC ou de festivals qui programment des merdes comme Fauve, Masters Musicians of Bukkake ou Mesparrow avec le sentiment du devoir accompli en matière de découvertes musicales, sachez bien que je vous emmerde et que je me foutrai de votre gueule pendant encore longtemps.

19 : The Blanche Hudson Week End : if you’re still together « How many Times Have You Let Me Die » Odd Box 2013

Deuxième diffusion pour le nouvel album du groupe londonien influencé par des formations comme les Pastels, PooH Sticks, soit une certaine idée de l’Anorak Pop. The Blanche Hudson Week End n’en n’est pas à son coup d’essai et pourrait prochainement attirer l’attention des média par la force de ses mélodies même si le côté foutraque de leurs chansons les empêchera sans doute de toucher un plus large public et on a envie de dire égoïstement, tant mieux !!!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>