PLAYLIST://31/03/2O11

The Generationals, The Oscillation, Catholics and the Pill, Ned, Vaz, Pord, Kourgane, Calva, Elisabeth Pistol Club, Gutterville Splendour Six, Tv Ghost, Mick Harvey, De Kift, Christian Bland & the Revelators, True Widow, X25X, Caravels, factory Floor, Low Duo

01 : The Generationals : ten twenty ten “Actor-Caster” Park The Van  2011

On peut se demander légitimement si ce groupe américain n’est pas tout simplement le plus doué d’une génération qui embrasse aussi bien les Black Lips que Crystal Stilts, Pains of Being Pure at Heart ou bien Jeremy Jay. Ce deuxième album revisite avec brio 4 décennies d’indie rock entre Phil Spector, les  Modern lovers, Blondie et Pavement. Tour à tour brillants et agaçants les Generationals pêchent néanmoins une nouvelle fois sur la longueur d’un album. Un peu trop sûr de lui, le groupe se contente sur 3 morceaux de montrer son savoir faire alors que lorsqu’il se met à jouer en toute simplicité, le résultat est éblouissant (« Greenleaf »).

02 : The Oscillation : future echo “Veils” All Time Low  2011

On avait découvert ce groupe anglais au travers des excellentes compilations du label DCR « Death Before Distemper » mis en exergue par Lelo J Batista. On retrouve avec plaisir ce mélange de Krautrock et No wave Funky. Le groupe manque encore de maîtrise pour nous passionner de bout en bout mais à l’instar de son précédent album, on se laisse vite gagner par son groove glacial et suave.

03 : Catholics and the Pill : cool dick “V/A Modern Tapes” Modern Tapes 2011

On aurait très bien pu faite croire à la blogosphère que ce titre était un extrait du prochain album d’Electrelane mais non il a bien été composé par cette formation américaine, farouchement Riot Girl et responsable de ce petit trésor d’indie pop en mode velvet.

04 : Ned : bob denard “Bon Sauvage” Africantape 2011

Et une sortie de plus pour Africantape. Mais comment fait-il ???? Retour gagnant pour le trio lyonnais qui nous avait enchantés il y a 5 ans avec l’excellent « Rien Merci ». Ned joue une musique libre qui renvoie autant au post punk tribal d’un Dog Faced Hermans qu’au noise débridé de chez Skin Graft. Ce nouvel album ne fait pas exception à la règle à la seule différence qu’une guitare, plus heavy qu’auparavant, s’ingénue à triturer une noise groovy et enthousiasmante.

05 : Vaz : cutter “Chartreuse Bull” Autoprod 2011

Alors que je croyais le groupe mort et enterré suite au retour onéreux d’Hammerhead et à la non distribution de son troisième album, l’inégal « Pink Confetti », leur label de l’époque Narnack Record n’ayant jamais publié cet opus, Vaz renait de ces cendres. En attendant une sortie K7, ils offrent ce disque en libre écoute et on retrouve avec grand plaisir Jeff Mooridian et Paul Erickson en  très très bonne forme. Les nouveaux morceaux sont inspirés, bien produits, de véritables brûlots noise punk rock. Hammerhead n’est jamais très loin mais Vaz aurait eu tort de ne pas nous faire profiter de leurs derniers efforts.

06 : Pord : my heroin “Valparaiso” Ocinatas Industries 2011

Depuis le mythique split single “Xnoybis/Pord”, tous les nouveaux enregistrements de ces deux formations sont attendus avec impatience. Xnoybis avait dégainé les premiers en fin d’année dernière, il était plus que temps pour les Pord de réagir. Leurs précédents enregistrements puisaient leur rage dans les écoutes répétées de Breach ou de Dazzling Killmen. Ce nouvel album nous dévoile un groupe plus direct et moins investi dans les changements de break. Leur noise rock à l’image de formations comme Hawks ou Brain Banger déserte les chemins de traverse pour investir des terrains en construction. L’évolution est assez nette mais n’enlève rien à leur envie d’en découdre. J’ai eu plusieurs fois l’impression nette de déceler des clins d’œil aux feux Condense (voire aux Moller Plesset) mais j’ai dû rêver trop fort comme le disait la chanson.

07 : Kourgane : elan « Corps de Chasse » A tant Rêver du Roi 2011

Stéphane le boss du label « A Tant rêver du Roi » nous a très gentiment fait parvenir un extrait du futur album de Kourgane. Ces derniers nous avaient éblouis en 2009 avec « Heavy », un disque noise fort, dérangeant et fascinant. On retrouve sur cet extrait la rythmique puissante de Kourgane, digne héritière de Dazzling Killmen. Le chant est un peu plus mis en avant, cela risque de diviser une nouvelle fois la rédaction de Kerozene et le landerneau du Noise Rock. On attend avec impatience d’écouter le reste de l’album.

08 : Calva : urban cowboy « Split Lp w Io Monade Stanca » A tant Rêver du Roi 2010

Un extrait du dernier enregistrement en date de Calva, histoire de vous mettre l’eau à la bouche avant leur passage à La Bascule le vendredi 8 Avril.

09 : Elisabeth Pistol Club : apologies for the early bits “Social Climbing” Autoprod 2010

Avec ce seul titre, ce groupe de Melbourne vient d’écrire la plus belle citation de Slint de ces 15 dernières années, en fait depuis la sortie de « Deaf Waiter » par Fiddlehead en 1994. La trame Bastro est sous jacente et le morceau irradie le spectre mélancolique de toute sa noirceur. Ce mini album regroupe deux sessions studio réalisés en 2009 et on espère recevoir cette année de nouveaux enregistrements de cette formation plus que prometteuse.

10 : Gutterville Splendour Six : the woman flows “2×12 discogs “Bang records 2011

Avant les Drones et Kill devil Hills il y avait Gutterville Splendour Six de Perth en Australie. Birthday Party -Scientists à fond de cale  en un peu plus noisy pour ces précurseurs du renouveau swamp à venir…La réédition de l’année en ce qui nous concerne

11 : Tv Ghost : the winding stair “Mass Dream” In The Red 2011

Les TV Ghost nous avaient littéralement enchantés avec leur précédent album, sort en 2009. Leur mélange Swamp-Front Wave y faisait feu de tout bois et c’est avec une certaine appréhension que je me suis plongé dans l’écoute attentive de ce nouvel opus. Pouvaient-ils faire aussi bien ? Le groupe a délibérément mis en sourdine ses références No Wave pour saborder à sa manière les dogmes de ce bon vieux rock’n roll. Difficile de ne pas songer aux derniers efforts de Clockcleaner ou du Birthday Party. La production un tant soit peu « garage » de Greg Ashley (leader de Gris Gris) sied à merveille à ces incantations fiévreuses en provenance du bayou.

12 : Mick Harvey : October boy “Sketches from the Book of Dead” Mute 2010

En matière de swamp, il en connaît un rayon le père Mick Harvey (ex Birthday Party, Bad Seeds..). Hormis « One Man’s Treasure », sa carrière solo n’était pas des plus captivantes. Très affecté par le décès de son ami, Rowland S. Howard, il livre ici une œuvre marquée par la mort, le renoncement et l’abandon. L’instrumentation, guitare-piano, assez proche de Current 93 est des plus judicieuses pour mettre en relief ces quelques épitaphes. Un très très bel album

13 : De Kift : admiral B. “Brick » Dekift 2011

Depuis 2001 et leur album « Koper », j’ai peu à peu décroché le wagon « De Kift » de mes attentes musicales. Ce nouvel album, ni plus mauvais ou meilleur que ses prédécesseurs ne me touche absolument pas. Désagréable sensation d’écouter un groupe qui n’a plus grand-chose à dire, de retrouver un ami qui n’a plus rien à me dire.

14 : Christian Bland & the Revelators : i see you  “The lost album”- Reverberation Appreciation Society 2011

La rumeur veut que Christian Bland, guitariste de Black Angels, ait retrouvé des bandes enregistrées dans une ancienne usine de glace des années auparavant avec des potes…. Ca sent la folk psyché à fond, le rock garage et la reverb et c’est pas trop mal pour le coup. C’est plutôt que comme son groupe Black Angels a une certaine notoriété aujourd’hui, il n’hésite plus à ressortir ses vieilleries adolescentes … PS la chanson « Ho Chi Minh » est terrible

15 : True Widow : jackyl “As High as the Highest Heavens and from the Center to the Circumference of the Earth” Kemado  2011

On attendait avec impatience le deuxième album de ce groupe texan, auteur d’un superbe premier album inspiré par les Melvins, Low et Mazzy Star. La formule n’a pas évolué mais le trio est véritablement touché par la grâce au niveau mélodique. Cette combinaison si particulière de Sludge et de pop velvetienne atteint ici sa quintessence. Impossible de ne pas succomber au charme vénéneux de ces rythmiques répétitives et lancinantes qui embaument parfaitement des harmonies ensorcelantes. Putain de disque de trip !!!!!!!!!

16 : X25X : ganesh & kaly « Distorsion of Life » LoFi Record 2010

Et une formation marseillaise de plus à surveiller de près. Même si X25X a du mal à tenir la distance sur la longueur de ce premier album, les intentions sont présentes et le groupe séduit grâce à une relecture personnelle de l’environnement «Amphetamine Reptile ». Prometteur.

17 : Caravels : girth impression « ep » Topshelf  2011

Cette formation aurait fait fureur dans l’indie poitevin des années 90. Cette période ou At The Drive In et Fugazi influençaient l’inconscient des formations gravitant autour du Confort Moderne. Malheureusement pour eux les Caravels arrivent bien trop tard avec leur rock’n roll mâtiné d’émo. Une relecture très efficace d’At the Drive In qui nous renvoie tout simplement 15 ans en arrière. Du pur disque de Kids comme dirait l’ami Gregoula.

17 :  Factory Floor : real love « Real Love 12’ » Optimo 2011

On ne va pas vous la refaire mais depuis près de cinq ans, on vous parle de cette formation anglaise blottie dans le sillage de The Horrors. Ce nouveau maxi est la tuerie « Supercopter » que l’on attendait d’eux, entre les effluves Front Wave et l’electro minimale, un peu comme si Esplendor Geometrico avait remixé « Procession » de New Order. D’ailleurs il existe une potentialité « Dance Floor » phénoménale dans ce titre qui ne demande qu’à être exploitée. A vous les studios !!!!

18 : Low Duo  : house on the hill “Hope and Dispair ep”  Autoprod 2010

Un instant d’éternité pour conclure cette émission avec cet extrait du premier ep de cette formation de Sheffield qui au travers du plus simple appareillage : guitare-voix redonne du lustre à une certaine manière de faire de la pop en Angleterre. Ce morceau est  un magnifique hommage aux Smiths, Felt et autres Mc Carthy. Peut-être le gros buzz pop de 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>