Drose ou la tentation du vide

Drose : “A Voice ep” Autoprod 2012

Ce trio originaire de la ville de Colombus vient de sortir un des singles marquant de cette année. Deux guitares dissonantes et une  batterie martiale proposent une musique totalement fascinante. Un chant esseulé, en équilibre précaire, survole des riffs monolithiques et arides, portés par une rythmique minimale et intense. Une musique du jour d’après, une véritable ode à la déconstruction.On a l’impression d’écouter des morceaux en ruine, les titres sombrant dans le silence, rattrapés in extremis par ce chant fascinant.

Une matrice Sludge, un apparat No Wave et une atmosphère indus inondent leur rage sourde de lueurs blafardes. Entre Eyehategod et les Swans, Drose a su retrouvé le chemin débroussaillé dans les années 80 par le fabuleux groupe New Yorkais : Of Cabbages & Kings. Il n’y pas de riffs faciles ou d’harmonies entêtantes mais leurs fresques sonores possèdent un charme indéniable et une force incroyable. Envoutant!!!!!!!

Un commentaire pour “Drose ou la tentation du vide
  1. thierry dit :

    c’est vrai que c’est tordu ce truc, je connaissais pas du tout, vraiment très prenant,
    ……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>