Lisabö : une certaine éloge de l’implosion

Lisabö  :  « Animalia Lotsatuen Putzua »  Bidehuts 2011

On vous l’a déjà susurré mais le mois de décembre est très riche cette année en sorties intéressantes. Dire que ce nouvel album de Lisabö était très attendu est un doux euphémisme. Depuis 2005 et  la sortie de « izkiriaturik aurkitu ditudan gurak », le groupe basque occupe une place à part dans  ce webzine.

On avait été alors bouleversé  par une musique qui oscillait entre des guitares dissonantes à la Sonic Youth-Deity Guns et des parties vocales assez proches de Fugazi ou Shotmaker.

Le disque suivant « Ezlekuak » était éblouissant, lorgnant sur les plates bandes des défunts Distorted Pony et continue de hanter les sillons effarés  de nos platines.

Ce cinquième album nous a littéralement chavirés. On en disserte dans l’équipe depuis 5 jours. Et pourtant, pas de révolution musicale, les références sont les mêmes mais le propos est plus sombre comme si durant ces cinq dernières années, Lisabö avait perdu une certaine forme de candeur. Le spectre musical est plus dense, le chant  plus désespéré, et les mélodies moins lumineuses.

On a affaire à une véritable œuvre au noir, sans concession. On peut s’y perdre ou refuser le voyage dès les premières mesures. Le poing se lève mais il est désormais lourd de sens. Ce n’est pas une posture car si l’on reste dans le registre musical, Lisabö réussit à donner vie à des colères contenues. Chez eux, rien n’explose, tout se fissure. La production du disque est une nouvelle fois luxuriante, donnant tout le relief nécessaire pour enluminer durant 40 minutes ces 6 figures de l’implosion.

Très souvent quand on me demande quels sont les groupes actuels importants à mes yeux, je n’en cite qu’un : Lisabö. Il y en a d’autres mais celui-ci reste encore un groupe méconnu ou inconnu. Et pourtant quand je les écoute, j’éprouve les même sensations que lorsque je découvrais au début des années 90 : Neurosis, Jesus Lizard, Unsane, Fugazi. J’écoutais aussi d’autres formations à l’époque mais ces dernières avaient ce quelque chose en plus qui me touchait plus particulièrement et qui me faisait penser : » putain la claque » !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


ps : la version vinyle doit voir le jour en février 2012

Gwenk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>