Shannon Wright – Secret blood

Vicious Circle – 2010

Neuvième album, en comptant celui avec Yann Tiersen, et quatrième produit par Steve Albini pour cette américaine que j’avais un peu laissé sur le bord de la route du rock depuis l’album « Over The Sun » en 2004. Ces disques suivant avaient perdu en tension en adoptant une production plus pop, plus légère et c’était justement cette tension qui faisait sa force.

Elle revient ici à l’essentiel avec des compositions aride, brute comme le son, le duo Wright/Albini fonctionnant de nouveau à merveille. Albini redevenant un des tout meilleurs producteurs actuels au regard de ces derniers travaux, soit sur le magnifique dernier The Ex ou soit sur le très beau Scout Niblett.

L’album est traversé par quelques fulgurantes chansons aux guitares dissonantes telle « Commoner’s Saint » ou « Fractured ». La présence d’un disque de Black Flag sur la pochette n’est certainement pas anodine et prouve ainsi son amour pour les guitares saignantes.

shannon wright – Commoner’s Saint

Le reste se situe dans un registre plus apaisé, plus vulnérable comme elle a toujours su le faire. Sa sensibilité (ré)apparait au grand jour, elle redevient cette écorchée vive au piano tremblant que j’ai tant apprécié il y a quelques années.

shannon wright – On the Riverside

Un retour au premier plan que l’on pourra juger le 23 Novembre prochain sur la scène de l’Antipode.

Dr.Bloodmoney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>