PLAYLIST://01/09/2011

Tim Cohen, Shut Eye, Peter Kernel, Edwood Jr, Cellos, Panopticon, Ampere, Noem, We”ll Go Machete, Divorce, Native Cats, Black Bug, Total Control, All Leather, Bone Dance, The Party Girls, Slices, Retox, Water Signs, Hoop Dreams

01 : Tim Cohen : purpose in life “Bad Blood” Captured Tracks 2011

La semaine dernière, nous vous disions tout le bien que l’on pensait de la discographie solo de Tim Cohen, le leader de The Fresh & The Onlys. On continue donc d’explorer cet excellent double single avec ce soir un titre très Roy Orbison. Il paraitrait qu’après avoir écouté ce morceau, Richard Hawley, jaloux de cette compo, aurait gardé la chambre, deux mois durant.

02 : Shut Eye :  if it makes you “soft for sight” Autoprod 2011

Ce morceau magnifique, superpose les effluves de San Diego (Three Mile Pilot, Black Heart Procession) aux rivages de Chicago (Shipping News, June of 44, Shellac). Ce très bon premier ep me fait penser à une version plus aboutie et un peu plus Front wave des défunts et oubliés 90 Day Men. On vient à peine de découvrir cette formation américaine qu’on a déjà envie d’en écouter plus.

O3 : Peter Kernel : I’ll die rich at your funeral “With Death, Black Heart” Africantape 2011

Nous avons enfin pu écouter en entier le deuxième album de ce trio suisse. Le single annonciateur « Anthems of Hearts » était des plus efficaces en matière d’indie rock. A la manière de Ventura mais dans un registre plus pop, Peter Kernel propose une musique limpide musicalement, inspirée par les années 90 (Pavement, Polvo, Blonde Redhead, Unwound…). L’album offre une collection de tubes assez imparables, qui donnent envie de danser, de chanter et d’envoyer tout valdinguer avec le sourire. La production très sobre met parfaitement en relief ces arabesques d’innocence perdue. Un véritable enchantement musical.

04 : Edwood Jr : IVCV “Silence” A Tant Rêver du Roi-Swarm Records 2011

Ce deuxième album d’Edwood Jr s’éloigne assez franchement des contrées explorées sur leur premier opus. Don Caballero et Hella font désormais pâle figure. L’électronique et l’utilisation de samples et boucles occupent maintenant une place centrale dans le processus créatif. Une évolution assez semblable à celle suivie par Electric Electric. La production est dantesque, mettant en exergue les déflagrations dissonantes de guitares incendiaires. Des voix lointaines hantent des tableaux électriques dessinant une certaine idée de la rupture. La première écoute m’a bluffé et les suivantes n’ont fait que renforcer mon enthousiasme. Les premiers ep de Battles et les enregistrements de This Heat ont peut–être servi de matrice à cet album mais c’est bel et bien Edwood Jr que l’on écoute.

05 : Cellos : the greys « Bomb Shelter » Autoprod 2011

Ce nouvel extrait du premier single de cette formation canadienne est un peu moins marquée par Unsane et Hot Sankes que le titre diffusé la semaine dernière mais il est tout aussi efficace. Du noise rock tendu et virulent qui laisse la basse dessiner des motifs éphémères bientôt déchirés par des guitares aiguisés et un chant rageur. On peut vraiment considérer en tout bien tout honneur The Cellos comme l’un des groupes à suivre en 2012.

06 : Panopticon : the white mountain view “split w Wheels Within Wheels, volume 2” Pagan Flames Productions 2011

En attendant avec impatience le nouveau Wolves in the Throne Room, voici le deuxième volet des aventures communes entre Panopticon et Wheels Within Wheels. Huitième production pour ce one man band dans la pure tradition Cascadian Black Metal à savoir intégrer des digressions post rock dans l’orthodoxie Black Metal.

07 : Ampere : for automation  “Like Shadows” No idea 2011

Ce groupe, formé par Will Killingsworth (Orchid, Buckett Full of Teeth..) continue depuis 2002 son petit bonhomme de chemin, distillant un mélange de rock’n roll et de post hardcore. Ce nouvel album, 15 chanson en à peine 17 minutes, séduira les quelques fans inconditionnels du groupe. Quant aux autres pas la peine de s’y attarder.

08 : Noem : panzer “Panzer” This Charming Record 2011

Nous avions adoré le premier ep de ce combo allemand bien marqué par Jesus Lizard, Killdozer et Slug Guts. Le groupe nous a très gentiment fait parvenir cet extrait de leur premier album à venir. Pas de changement de style ni de baisse de qualité. Noem continue de d’attiser les braises d’un incendie fomenté par Birthday Party au début des années 80.Il nous tarde d’écouter le disque en entier.

09 : We”ll Go Machete : miser “Strong Drunk Hands” Autoprod 2011

Je n’avais pas trop accroché sur le premier ep de cette formation d’Austin. Il en va tout autrement avec leur premier album qui propose une relecture pertinente et acérée du noise rock jouée par Drive Like Jehu ou At the Drive In. Un noise rock très rock’n roll et adepte des changements rythmiques. Le groupe est très proche de The STNNNG et le disque gagne en intensité à chaque écoute. On peut se demander pourquoi Rejuvenation Record n’a pas encore sorti la version vinyle. Alors Greg ????

10 : Divorce : love attack “ep” Night School 2011

Ce groupe de Glasgow semble vouer un certain intérêt pour les dissonances d’Arab On Radar. On frôle le copier-coller mais on mettra sur le compte de la jeunesse cette influence omniprésente. Néanmoins, les intentions pour en découdre sont palpables et il vaut mieux s’inspirer d’Arab On Radar que des Young Gods.

11 : Native Cats : you need a driver “Process Praise” Ride The Snake 2011

Encore un titre énormissime!!!!!!!!!!!!!!!!! Un refrain imparable. Ce disque est touché par la grâce. Un point c’est tout. Ce deuxième album du duo d’Hobart en Tazmanie est tout simplement fabuleux. Le précédent nous avait enchantés mais ce nouvel essai dépasse toutes nos espérances. Entre The Fall, The XX et Young Marble Giant, Native Cats nous offre une musique minimale, limpide et d’une qualité mélodique incroyable. Chef d’œuvre absolu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

12 : Black Bug : machine “Police Helicopter” Hozac Records 2011

Retour du duo suédois pour un nouveau single assez marqué Kas Product. Ils seront prochainement sur Paris (jeudi 13 octobre au Glazart) pour y proposer leur Front Wave sournoise et vénéneuse.

13 : Total Control : one more tonight « Henge Beat » Iron Lung 2011

Après trois singles des plus efficaces, voici le premier album de ce groupe australien emmené par le chanteur d’Uv race et le guitariste d’Eddy Current Suppression Ring (qui doivent sortir très prochainement leur nouvel album). Je ne serai pas surpris que Born Bad décide prochainement de sortir ce disque également tant la musique de Total Control reflète assez bien l’esprit du label. Leur Front Wave emprunte autant à Suicide qu’à Wire tout en s’inspirant pas mal de Cheveu. Ce « Henge Beat » est un délice du genre et on n’a pas fini de vous diffuser ces plages grinçantes et minimales du plus bel effet.

14 : All Leather : we eat gauche caviar « ep » 2011

Justin Person nous livre sa version des faits concernant l’affaire DSK : « Instant Tonnerre de Feu ».

15 : Bone Dance : devil’s arithmetic “Snakecharmers” Prototype 2011

J’ai toujours eu un peu de mal avec des formations comme Black Flag ou Coalesce. J’aimais assez bien la musique mais le fait de placer le chant devant les instruments me gênait un tant soit peu. Et Bone Dance a décidé de mettre en avant la voix, d’où mon manque d’intérêt lors des premières écoutes de ce single, porté aux nues par l’ami Bilou. Et pourtant, en y revenant, toutes mes appréhensions ont volé en éclat et je me suis pris en pleine tronche ces morceaux explosifs qui puisent leur origine dans Rorschach, Deadguy, Botch, Craw. La musique est rageuse, les plans de guitares précis et harmoniques. La rythmique tétanise mes sens et je succombe littéralement sous le charme de ce maelstrom tellurique. J’aurais certes préféré un chant plus en retrait mais jusqu’à preuve du contraire, je ne joue pas dans Bone Dance et donc je ferme ma gueule et savoure pleinement ce déferlement sonique.

16 : The Party Girls : in the white house “spilt ep w The Mock” Louisville is for lovers  2011

Un très bon morceau d’inspiration Make Up pour cette formation de Louisville qui n’existe malheureusement plus. On va se pencher prochainement sur ce label qui ne sort que des disques enregistrés par des musiciens de Louisville. Pas mal de split 45t à découvrir.

17 : Slices : modern bridge “ep” Kemado 2011

Si les noms de Pachinko, Cows, Shorty vous font  saliver et que vous adorez par-dessus tout écouter des brûlots de noise punk sauce rock’n roll, précipitez-vous sur le nouveau single de ce groupe de Pittsburgh. On espère que cette sortie sur Kemado va leur apportez une plus grande reconnaissance car depuis bientôt quatre ans, Slices ne cesse de sortir des disques d’une très grande qualité, nettement plus vicelards que ceux des Pissed Jeans.

18 : Retox : bastard on father’s day “Ugly Animals” Ipecac 2011

Après un chouette premier single, voici donc l’album de Retox, le énième projet de Justin Pearson et de Gabe Serbian (The Locust, Crimson Curse, Swing Kids…). Le disque distille avec bonheur un rock’n roll torride, empruntant autant au noise rock qu’au hardcore, ses décharges électriques. 11  titres en 12 minutes et un vrai plaisir d’écoute. A noter sur ce morceau, un joli clin d’œil surf aux Dead Kennedys.

19 : Water Signs : these weapons “ep” Autoprod 2011

Un « instant supercopter » entièrement dévolu ce soir à ce jeune groupe de Manchester qui propose une relecture tonique et vivifiante des productions de Section 25 ou d’A Certain Ratio. Cette chanson aurait pu figurer sur les excellentes compilations du label DCR : « Death Before Distemper ». Une Front Wave hypnotique qui ravage le Dance Floor. En concert à l’Ubu le 23 septembre !!!

20 : Hoop Dreams : xcpk « ep » Captured Tracks 2011

Un chant proche de Maximo Park, une production très Sarah Records et un refrain entêtant, voici donc les clés de la réussite pour ce jeune groupe américain, les yeux tournés vers l’Angleterre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>