PLAYLIST://04/08/2011

Football etc, Balkans, Doe, Rubble, Blast & The Detergents, Native Cats, the Dreams, Baxter Dury, Conger Conger, Feral Coda, Pink City, Vile Gash, The Laureates, The Funeral and The Twilight,Shut Eye, Suedehead, The Night Marchers, Ending Satellites, Patrick Kelleher & His Cold Dead Hands

Pas de podcast cette fois-ci, bug général de l’ordi de Canal B mais il y a moyen via nos liens d’écouter tous les morceaux diffusés ce soir là

(No Podcast for that show this week, sorry, bug in radio computer but you can listen the songs with the links in our comments)

01 : Football etc… : sudden death « The Draft » Count Your Lucky Star 2011

Un morceau qui n’aurait pas dépareillé sur le premier album du groupe allemand Monochrome. Vous l’aurez compris, début d’émission avec un titre emo indie très appréciable qui nous renvoie 15 ans en arrière. Une chanson qui devrait ravir le fameux Gregoula Selecta du Secret du Son d’Abba. Cette formation de Houston peine à convaincre sur la longueur d’un album, comme la majeure partie des groupes de l’époque d’ailleurs.

02 : Balkans : edita V “st” Double Phantom 2011

On quitte l’émo pour entrer de plein pied dans l’indie rock avec le deuxième album de ce groupe d’Atlanta. Unwound, les Feelies, Arcwelder ne sont pas très loin mais Balkans possède sa propre sensibilité et une sacrée capacité à écrire de très bonnes compositions. Un album qui n’a l’air de rien mais qui prend peu à possession de votre platine pour ne plus vouloir la quitter.

O3 : Doe : discriminating chewers “ep” Autoprod 2011

Une bien belle surprise avec ce groupe d’Adelaide qui propose sur ce premier ep un habile mélange de post punk à la This Heat et d’un noise rock hérité de June of 44 ou de Shipping News. Instrumental, mélodique et très subtile rythmiquement. Un vrai plaisir d’écoute !!!!

04 : Rubble : you cant’ ever come down “Farewell Drugs” Latino Burger 2011

Encore un groupe américain féru des productions du label Trance Syndicate et des enregistrements des Butthole Surfers. Une musique hallucinée et débridée qui aime le non sens et les contre feux. Prometteur

05 : Blast & The Detergents : paranoid future “Brain Time Now “Autoprod 2011

Un véritable tube qui rappelle les grandes heures de Richard Hell & The Voivods.  Ce groupe de Floride en est déjà à son troisième album. Ce dernier est un poil trop long (17 titres !!) mais ce croisement de punk 77 et de noise rock est néanmoins assez réussi pour s’y intéresser.

06 : Native Cats : power in “Process Praise” Ride The Snake 2011

Un disque touché par la grâce. Un point c’est tout. Ce deuxième album du duo d’Hobart en Tazmanie est tout simplement fabuleux. Le précédent nous avait enchantés mais ce nouvel essai dépasse toutes nos espérances. Entre The Fall, The XX et PIL, Native Cats nous offre une musique minimale, limpide et d’une qualité mélodique incroyable. Chef d’œuvre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

07 : The Dreams : seis seis condor “Morbido” Kill Shaman 2011

Depuis une petite série de 45 tours, nous espérions vivement écouter un jour le premier album de  ce duo, membre historique de la Grande Triple Alliance Internationale de l’Est. Nous retrouvons avec plaisir leur Front Wave classieuse et tropicale. Les Raincoats, Magazine et Kas Product balisent un spectre sonore intense et strident. Les compositions sont des plus entêtantes et l’album n’en finit plus de hanter notre inconscient musical. Kill Shaman continue son histoire d’amour avec l’hexagone (Cheveu, Feeling of Love…) et nous lui somme infiniment reconnaissant de publier des albums d’une telle qualité.

08 : Baxter Dury : afternoon “Happy Soup” Regal Recordings 2011

Lester Brome : « Bon, dans la lignée des fils ou filles de star du rock’n’roll, j’ai eu la main heureuse. Pensez donc, pour un peu, j’aurai pu me retrouver à écouter je ne sais quel rejeton d’Hendrix voire pire, une des filles de Lio… Là, évidemment, pour cette dernière, il n’y avait pas beaucoup de danger, Lio étant au rock’n’roll ce que Franck Ribéry est aux mathématiques appliqués, c’est à dire, rien. Les mélodies sont entêtantes, les voix profondes et les choeurs aériens. Un album mélancolique, rempli de tubes pop, sorti le 15 aôut, jour de la saint Marie pour les plus pieux d’entre vous, sur Regal Recordings.

09 : Conger Conger : when i was a nigger « At The Corner of The World” Katatak 2011

Un extrait du nouvel album du groupe marseillais, découvert via un maxi avec les anglais d’Ox Scapula. Les ouvrages du journaliste Jean Hatzfeld consacré au génocide Rwandais ont servi de matrice aux textes de Conger Conger. Musicalement, le groupe semble s’inspirer de formations comme No Means No, Condense ou Prohibition. La rythmique occupe une place centrale dans cette mise en douleur.

10 : Feral Coda : Polaroid “ep” Autoprod 2011

Une nouvelle formation US assez marquée par les premiers At The Drive In et Drive Like Jehu. Très bon morceau. Le reste du single est quant à lui assez quelconque.

11 : Pink City : condescend « Designing Women » Autoprod 2011

Les deux premiers singles de ce duo anglo-américain nous avait plus qu’alerté quant à la singularité et le talent de cette jeune formation. La rage, l’insolence et la dissonance irrigue ce premier album de bout en bout. Entre Godflesh, Unsane, Distorted Pony et Joy Division, Pink City a trouvé sa voie : exigeante,suffocante et troublante. Une forme d’éloge du sordide en mode majeur. Eblouissant de noirceur et un album phare en matière de noise rock dans les années à venir.

12 : Vile Gash : nothing left « deluded » Youth Attack 2011

Hardcore noise tendu à situer entre les premiers Husker Du et le dernier Pygmy Shrews. Rapide et efficace.

13 : The Laureates : the wagon “The Year of the Cover” 2010

Ce groupe de Chicago s’est essayé à l’art de la reprise l’année dernière, offrant chaque mois une version plus ou moins réussie de titres du Velvet, des Breeders, des Soft Boys. Cette cover de Dinosaur Jr est l’occasion de vous annoncer l’emission spéciale de la semaine prochaine qui sera consacrée à Lou Barlow et d’une durée exceptionnelle de 3h à l’occasion de la venue de Sebadoh à la Route du Rock cet été.

14 : The Funeral and The Twilight : thomas Bracket « Sullen Life/Blighted Death » Autoprod 2011

Il était grand temps de découvrir cette formation de Minneapolis formé en 2008 et auteur d’un premier lp en 2009. Musicalement, le groupe oscille entre la new Wave d’And Also The Trees, Chameleons et le swamp d’un Clockcleaner, Bad Seeds. Le chant est vraiment très prenant et l’écriture mélodique raffinée. Une musique référencée certes mais qui à l’instar des défunts Phantom Limbs réussit à dévoiler une personnalité forte et singulière. L’une des révélations de la semaine.

15 : Shut Eye : if it makes you “soft for sight” Autoprod 2011

Dans une même veine que les deux premiers Snowman, à savoir une Front wave insolente et tendancieuse, Shut Eye propose une vision contrastée des aspérités dissonantes du rock’n roll. Déviant, inspiré, roublard et vicieux, Très bon premier ep qui laisse transpirer une certaine dose de créativité.

16 : Suedehead : no pain like this pain « In motion ep » Autoprod 2011

Quelle tuerie ce titre entre Make Up et les Clash. Ce jeune groupe américain est formé par des vieux de la vieille puisque on y retrouve des membres de TSOL. Si leur patronyme évoque l’un des meilleurs titres de Morrissey, leur musique évoque plus la Northern Soul et les Mods. Elvis Costello, les Four Tops et les Redskins se télescopent pour notre plus grand bonheur le temps de ce second ep. Les compositions sont terriblement entêtantes, la production superbe. La grande classe !!!

17 : The Night marchers : Thar she blows « ep » Swami 2011

Le retour de Speedo (Hot Snakes, Rocket From The Crypt….). Un bon titre de rock’n roll, bien meilleur que la majorité des morceaux de leur premier album. Ah oui, Hot Snakes donnerait des concerts en France  en fin d’année (novembre-décembre). Si quelqu’un en sait plus, nous sommes preneurs….

18 :Ending Satellites :  drive through this ghost on the side of the road

Lester Brome : Ending Satellites est le projet d’une photographe, Sèverine Godissart et d’un musicien (également photographe), Damien Dufour. De leur union accouche une musique propice aux rêves et aux voyages. Imaginez vous à bord d’une voiture sans conducteur, fonçant à travers le brouillard les yeux grands ouverts. Le paysage défile, se déforme et vous ne maitrisez plus rien. Il suffit de se laisser embarquer, comme sur le premier titre, « drive through this ghost on the side on the road » où la voix de Laurent Orthlieb (Redlight) vient vous coller des frissons.

19 : Patrick Kelleher & His Cold Dead Hands : too many harsh words “Golden Syrup” Osaka recordings 2011

Deuxième album pour cet adepte du son Factory et de l’Italo Disco. Ce titre fait mouche et marque le retour de « L’Instant Supercopter ». Le reste de l’album est quant à lui assez anodin.

Un commentaire pour “PLAYLIST://04/08/2011
  1. D.S dit :

    Hot Snakes en concert : Usine (Kab) – Genève (Suisse) : 6 décembre 2011
    http://www.lekab.ch/site/hot-snakes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>