PLAYLIST://05/07/2012

Head of A Cuban Trojan, Beak, White Guilt, Mombu, Joy As A Toy, K Of Gahedindie, Le Prince Harry, Betty Ford Clinic, Les Suce Pendus, Nikko, 202 Morning Side, White Ex, Holograms, Quakers, Lower, Die Nerven, Hiss, Chelsea Light Moving, Dan Melchior

01 : Head of A Cuban Trojan : loose lips & tongue tied “Amazing Lion” Autoprod 2012

L’un des plus beaux titres de l’année en droite concurrence avec Extra Life. Une trompette isolée accompagne une descente d’accords sublime. La mélancolie du chant transperce l’âme et cette chanson envahit brusquement votre quotidien durablement. The Fall, Moonshake, Neptune sublimés le temps de ce premier maxi tout simplement éblouissant. Un groupe à découvrir de toute urgence si ce n’est pas déjà fait !!!

02 : Beak : yatton “st” Invada Records 2012

En 2009, peu après avoir sorti le somptueux troisième album de Portishead, l’inusable « Third », Geoff Barrow s’autorisait une nouvelle fois une parenthèse musicale sous le nom de Beak avec l’aide de Billy Fuller et de Matt Williams. Le premier album était assez décousu et  pénible à écouter en entier malgré la présence de deux très bons morceaux. Leur vision blafarde du Kraut Rock manquait singulièrement de panache. Ce nouvel opus est quant à lui nettement plus affirmé, révélant une formation sûre de son propos et en pleine ascension artistique. Les ombres de Neu, The Hair & Skin Trading Cie et du Section 25 rodent aux alentours mais Beak possède désormais un ton qui lui appartient. Une respiration lente, sourde, peu à peu étouffée par une transe inquiétante. Cette musique répétitive est enivrante et le disque passe et repasse les heures sans lasser une seule seconde. Geoff Barrow, toujours à l’écoute de nouvelles sonorités a constaté que la plupart des formations intéressantes utilisaient bandcamp pour faire découvrir leur musique, vous pouvez donc écouter librement ce terrible album ici.

03 : White Guilt : forgiveness “ep” Video Disease/Feeble Minds 2012

Une nouvelle formation américaine à suivre de très près. Après un premier album assez réussi, le groupe durcit le ton et le propos le temps de ce single qui renvoie autant aux VSS qu’à Today Is The Day (période Amphetamine Reptile). Une voix sous effet  scande sa rage sur un tempo haché et saccadé, le tout porté par des guitares incendiaires.

04 Mombu : orichas “Zombi” Subsound 2012

Très bonne initiative du label  italien que de ressortir en vinyle le premier album du duo formé par Luca T Mai et Antonio Zitarrelli, respectivement saxophoniste chez Zu et batteur au sein de Neo. La première mouture de ce disque s’appelait « Mombu » mais le groupe a décidé changer le nom de cet opus. On y redécouvre avec plaisir cette musique libre, rythmée, à la croisée du free jazz et des musiques tribales. Un groupe que je vous recommande également en concert car leurs prestations sont explosives.

05 : Joy As A Toy : subway to your brain « Dead As A Dodo” Cheap Satanism 2012

Lester Brome : « Ces français expatriés en Belgique livrent un qui pourrait être une B.O de films d’horreur où les zombies domineraient le monde. Electro, pop, psyché, cet album, sorti sur Cheap Satanism Records (Vitas Guerulaitis) est une vraie réussite ».

06 : K Of Gahedindie : ADD Noise “Nausea” Noiserap 2012

Après avoir tout juste découvert son premier album, voici un extrait de son prochain enregistrement. Le son est saturé à souhait et son hip hop sombre prend une toute autre ampleur. Vous pouvez découvrir ici un autre titre de cet album très attendu tant cette musique à connotation industrielle vitriole les productions actuelles en matière de hip hop.

07 : Le Prince Harry : fancy for a cancer “It’s Getting Worse” Rockerhill/Teenage Menaupause  2012

Un autre extrait de leur premier album. Devo, Clinic balisent leur terrain d’expression mais le groupe belge a trouvé sa personnalité entre Total Control et Pop 1280. L’album est gorgé de hits et il est très difficile, voire impossible de ne pas se déhancher à l’écoute de  ces brûlots de noise discoïde enfiévrée. La grande force du disque est de varier les tempo et les ambiances.  Le Prince Harry ne se contente  pas d’appliquer durant ces neuf titres une seule et même formule, offrant une relecture pertinente du spectre post punk dans toute sa diversité. On a pu découvrir sur leur énergie scènique Bar’Hic le vendredi 06 Juillet 2012. La preuve par l’image.

08 : Betty Ford Clinic : moonlight “st” Vidi Vici Records 2012

Ce groupe rennais n’en n’est pas à son premier coup d’essai. Formé au début des années 200, le groupe a fréquemment changé de formation, souvent après chaque sortie discographique, les pénalisant en matière de promotion. Stabilisé depuis 2010, le groupe nous offre un chouette ou l’on retrouve avec plaisir leurs marottes de toujours : Hot Snakes, Undertones, Art Brut, pop, indie, noise. A l’image de ce titre, les Betty Ford Clinic réussissent sur cet album à composer des chansons entêtantes dont les refrains se sifflotent de manière désinvolte.

09 : Les Suce Pendus : mort à l’hopital « split ep with Judas Doneger » Brique Record 2012

Lester Brome : « Encore un titre pour ce groupe qui n’existe malheureusement plus. Froid et terriblement entêtant, la musique des suce pendus ne laisse pas indifférent. Quant aux paroles (en français), elles racontent l’horreur avec ironie et poésie, ce groupe est déjà culte ! ».

10 : Nikko : you are loved “Gold & Red” Tenzenmen 2012

Enormissime !!!!!!!!!!!. On sort de la nouveauté pour toucher du doigt un reflet d’intemporalité. Ce groupe de Brisbane vient avec son deuxième album d’écrire l’une des plus belles pages du swamp rock. Les progrès par rapport au précédent disque sont immenses. Nikko est influencé par les Tindertsticks, Bad Seeds, Drones et les Swans mais son expression mélodique le rapproche également de Smog. Et cette touche plus americana le distingue singulièrement de ces références. La production est sublime, magnifiant cette mélancolie colérique, inhérente au swamp. Tenzenmen tien là un album dantesque. On espère voir un jour en France cette jeune formation au talent insolent.

11 : 202 Morning Side : train from town “The Place The Space” Autoprod 2012

Derrière ce nouveau projet se cache l’inévitable chanteur d’Oxbow, Eugene Robinson (Avez-vous déjà écouté son groupe punk, les Whipping Boy ???)  et JP Marsal responsable du 202 Project. Le résultat de leurs échanges n’est pas sans évoquer par moments les échanges du dernier Psykick Lyrikah. Front Wave poisseuse, blafarde et pourtant oh combien touchante. On y découvre un Eugène rendant hommage à Ian Curtis sans chercher à singer le leader mancunien. Ces quelques morceaux sont véritablement touchants, à l’image de cette somptueuse ballade neurasthénique et méritent une sortie discographique en vinyle digne de ce nom.

12 : White Ex : nothing comes “Heat” Avant 2012

White Ex est un nouveau projet australien porté par Jimi Kritzler (guitariste des Slug Guts) et Tara Green. On retrouve sur ce premier album les obsessions mélancolique de Kritzler dans des suites d’accords désenchantés mais ici l’ombre de Birthday Party s’est évaporée au profit des volutes du Sonic Youth de la période « Evol », « Sisters » et plus précisément encore des Live Skull. L’album, bien que répétitif est tout simplement somptueux, ode définitive à l’ennui dont les multiples façettes se dévoilent au fil des écoutes. Un charme vénéneux !!

13 : Holograms : monolith “st” Captured Tracks 2012

Durant l’été 2002, à l’écoute du premier album album d’Interpol, je me languissais d’un revival post punk assez sympathique. Bis repetita avec ce disque du groupe suédois. Tandis qu’Interpol cherchait le point d’équilibre chez Joy Division, Holograms quant à lui surfe sur les décombres de Killing Joke et de The Sound. L’album est très agréable à écouter, le temps défile lentement, le pardessus devient cérébral mais Holograms manque encore de personnalité pour que l’on se souvienne de leurs enregistrements l’année prochaine et la route qui mène à Placebo est parfois très proche !!!

14 : Quakers : war drums feat Phat Kat & Guilty Simpson « st » Stones Throw 2012

Lester Brome : « Le projet hip-hop produit notamment par Geoff Barrow réunit la crème de l’underground anglais. Un double album où tout n’est pas transcendant mais qui comporte quelques pépites comme ce  “War Drums” ».

15 Lower : craver « walk on heads » Escho 2012

Un véritable classique que ce premier ep du groupe danois. Plus abrasif qu’Ice Age et beaucoup plus bruyant qu’Holograms, ce disque invente un futur pour des sonorités aujourdh’ui oubliées et véhiculées naguère par les Wolfhounds, Venus Beads, Pale Saints…Mélodiquement et soniquement, un titre parfait !!!!!!!!!!!!!!!!

16 : Die Nerven : George Michael « Asoziade Mediem» Autoprod 2012

Ce groupe allemand marche sur les chemins empruntés par Iceage et Lower, en martelant un post punk noisy à souhait et à la limite de l’épilepsie. Le tout va très vite, fleure bon la jeunesse ivre et la candeur insouciante. Le groupe aurait pu se contenter d’un maxi car de nombreux titres flirtent avec l’anecdotique mais certaine plages donnent envie d’y revenir.

17 : Hiss : video games « st » Disasters By Choice 2012

Ce duo Italien propose sur ce premier ep une Front Wave sourde et basique, quelque part entre les Cramps et Suicide mais avec la technique d’un Beath Happening. Tout n’est pas encore bien maitrisé rythmiquement mais un charme indéniable se dégage de ces quatre évocations sordides d’une lutte inéluctable contre l’ennui.

18 : Chelsea Light Moving : burroughs « st » Matador 2012

Lester Brome : « Le nouveau groupe de Thurston Moore sortira prochainement un album sur Matador. Un premier titre qui fait espérer un grand album ! ».

19 : Dan Melchior : ghost in the supermarket “ep” MNKR 2012

Ce musicien prolifique n’a pas son pareil pour disséminer de véritables fulgurances musicales sous un fatras garage bien souvent indigeste le temps d’un album. Une fois de plus cette merveilleuse chanson digne du meilleur de Jonathan Richman est glissée sur un ep difficile à dénicher et pourtant savoureux mélodiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>