PLAYLIST://30/10/2014

Birthday Girl, Basement, Gerda, The Blind Shake, Scofferlane, Corbeaux, Doomsday Student, Ddash, Jessica 93, Exhaustion, Hoarse, Run The Jewels, Apollo Brown & Ras Kass, The Dead Space, Braining, The Grave Walks, Burn In Hell, Cool Band, Mules, Dog Beach

Birtdhay Girl

01 : Birthday Girl: eat « Démo » Autoprod 2014

Très belle découverte avec ce nouveau quatuor d’Oakland. Le riff de basse est terrible, évoquant le meilleur de Flipper et de Killdozer. Ce titre est fabuleux et les autres morceaux plus punk sont très agréables à écouter. A suivre !!!

Basement

02 : Basement : stains« Counterclockwise ep » Some Produkt/Day Off/ After Before 2014

Deuxième diffusion indispensable pour ce nouveau single. Ce titre évoque un croisement parfait entre l’écurie 31G et l’artillerie Hydrahead. Et sinon pour le reste, tout a déjà été écrit ici.Un Must Have !!

Gerda

03 : Gerda : tua sorella « Your Sister » Wallace, Sonatine, Fallo, Lafine 2014

Quatrième album pour cette formation italienne qui depuis 2005 ne cesse de nous offrir des disques noise rock hardcore de haute intensité. Ce dernier n’est pas en reste, tout aussi jouissif que ses prédécesseurs et pas très éloigné au final du dernier Pord.

The Blind Shake lp

04 : The Blind Shake : old lake « Breakfast of Failures » Goner 2014

Lester Brome : Un album de plus pour le trio de Minneapolis emmené par les frangins Blaha. Garage, punk avec un poil de psychédélisme mais surtout, comme à leur habitude, un son énorme. The Blind Shake ne nous a jamais déçu et ce n’est pas avec cet album que ça va commencer.

scofferlane

05 : Scoffer Lane : in the name of rebellion « Rebellion » Museum Of Sound 2014

Lester Brome : Tout premier album pour les moscovites. Les plus vieux d’entre vous diront « Oh mais on dirait du Cop Shoot Cop ! » Ce besoin qu’on les anciens de se rassurer sans cesse en citant des références, tout ça pour lutter vainement contre la maladie d’Alzheimer. Un saxophone en liberté, un chanteur à la voix grave sur un son assez garage et même swamp par instants, cet album est une véritable bombe, vous voilà au courant.

corbeaux

06 : Corbeaux: where is Dave « Hit The Head » Autoprod 2014

Deuxième album pour ce quatuor hexagonal qui a décidé de laisser de côté un post rock alcalin pour se confronter à un noise rock tendu et fiévreux. Le son est surpuissant et certaines compositions ne sont pas évoquer les arabesques sonores des défunts For Damage. Le groupe est en tournée actuellement, ne les loupez pas !!

doomsday student

07 : Doomsday Student : the lean « A Walk Through Hysteria Park » 31G 2014

Deuxième album pour ces anciens Arab On Radar, un des groupes essentiels de la décennie passée, on ne saura assez le répéter. Aucune surprise mais une constance dans l’excellence. Leur musique est toujours aussi abrasive, tarée et donc similaire à celle d’Arab On Radar. Une furie sonore souvent imitée mais jamais au grand jamais égalée.

ddash

08 : Ddash : animal machine « Ease Up Jerk » Tsunami Addiction/Fin de Siècle 2014

Lester Brome : Jean Baptiste Hanak, moitié de Ddamage livre ici un disque bourré de pépites indie rock saupoudrées, on le devine voire on le souhaite, de drogues diverses et variées. Entêtant, parfois lancinant mais toujours imparable. Un bien beau travail que cet Ease Up Jerk.

Jessica Rise

09 : Jessica 93 : white noise « Rise » Teenage Menopause/Music Fear Satan 2014

Lester Brome : Deux ans après « Who Cares », le top model du 9-3 balance « Rise », son nouvel album. Le son est plus épais grâce à l’abus de kebabs de l’ami Geoff Laporte et on peut dire sans se tromper qu’on est loin d’une simple redite du disque précédent. Enregistré de main de maitre par Vincent Grégorio du studio 20G, « Rise » est une drogue dure à consommer sans modération. Un parfum de révolte urbaine où les armes sont des épées trempées dans la glace et les chars sont des visas Citroën.

Exhaustion

10 : Exhaustion : silverfog « Biker » Aargt Records 2014

Deuxième album pour ce groupe australien basé à Melbourne. Ce nouvel enregistrement s’inscrit dans la droite lignée du précédent. Une musique hautement inspirée par la No Wave, Live Skull et les premier Sonic Youth. Le désenchantement irrigue chaque titre et cette mélancolie agitée est de plus en plus fascinante à chaque écoute.

Hoarse

11 : Hoarse: sour meat « st » Autoprod 2014

Premier album ravageur pour ce power trio de Melbourne totalement habité par un noise rock en fusion. Si les noms de Six Horse, Big’n, Table, Laughing Hyenas vous sont familiers, vous ne pourrez résister bien longtemps à ces compositions rageuses et intenses. La voix est caverneuse à souhait et la rythmique totalement frondeuse. 7 titres imparables qui n’existent pour l’instant que sous format digital.

Run the Jewels 2

12 : Run The Jewels : oh my darling don’t cry « Run The Jewels 2 » Mass Appeal Record 2014

Lester Brome : Second album pour El-P & killer Mike, peut-être un peu moins passionnant que le précédent, il en ressort pourtant quelques pépites comme ce « oh my darling don’t cry », du hip-hop à l’ancienne comme on aime dans Kérozène

apolo ras

13 : Apollo Brown & Ras-Kass : how to kill god « Blasphemy » Mello Music Group 2014

Lester Brome : Rencontre au sommet entre Apollo Brown producteur bien connu de nos services et le MC californien Ras Kass. Hip-hop, soul, cet album est imparable et impeccable comme la plupart des sorties de Mr Brown. Cet extrait en est la preuve.

the dead space

14 : The Dead Space : fall away « Faker » 12XU 2014

Mon gros coup de cœur depuis quelques semaines. Une musique qui ressemble à tellement d’autres et qui pourtant me parle tout particulièrement. Le premier album de ce groupe texan est un véritable enchantement, révélant un trio d’une candeur désarmante. Ils mettent leurs petits pas dans les premiers Chameleons, Echo & The Bunnymen mais avec un ton personnel qui n’est pas sans m’évoquer les myhiques Néo Zélandais : The Gordons (désormais Bailter Space). Mélodies entêtantes et mélodiques, instrumentation minimale, peu ou pas d’effet. Le résultat est saisissant de grandeur alors qu’on sent le groupe hésiter dans sa manière de jouer. C’est sans doute ce doute mis en lumière qui rend ce disque si attachant.

Braining

15 : Braining: counterhunter « Peel Off The Coating  » Already Dead 2014

La grosse découverte de la semaine avec le premier single de ce groupe américain originaire de St Louis. Le chant tout d’abord est fascinant, sorte de croisement entre Steve Austin de Today Is The Day et Al Johnson de Shorty. La musique est d’ailleurs assez proche de ces derniers, dévoilant un noise rock fiévreux, rythmique et pas mal aussi influencé par des formations comme Table Swob, Glazzed Baby. Braining ne cherche pas la facilité mais affiche une redoutable efficacité. A suivre !!!!

the grave walks ep

16 : The Grave Walks: she’s a suicide « ep » Windian Records 2014

Lester Brome : Projet de Dan Sartain et de Jacob Turnbloom (Mrs Magician), du rock et du roll sans fioritures et cette voix de crooner de l’animal Sartain. « She’s a suicide » est un tube !!!

burn in hell

17 : Burn In Hell : drunkyard dogs « Monkey Bones » Beast Record 2014

Lester Brome : Retour des australiens, affreux, sales et méchants (mais pas trop) avec leur troisième album, « Monkey Bones ». Beaucoup d’invités pour ce qui ressemble à un grand cabaret déglingué mélangeant folk, country, chaines de vélo crevé, boomerang fêlé et autres friandises.

cool band ep

18 : Cool Band : fuck you you’ve not even cops « ep  » Autoprod 2014

Quel titre, un putain d’hymne slacker  !!! Ce groupe de Perth joue une musique de purs branleurs mais avec un tel talent que cette morgue attitude passe très bien au final. Sous ses côtés déconneurs, Cool Band arrive à établir un pont stratégique entre Killdozer et Pavement, la guitare au ralenti me rappelant même le premier Love 666. Très bon ep

Mules ep

19 : Mules : shock ya « ep » Boston Hassle 2014

Excellent premier single à notre connaissance pour cette formation américaine qui réussit l’exploit de proposer une détonante rencontre sonore entre les B-52’s et Make Up. Ils commencent par un post punk funky irrésistible avant de partir dans des travées plus aventureuses. Deux morceaux imparables qui devraient vous pousser illico sur le dancefloor le plus proche.

dog beach

20 : Dog Beach : song about our town « ep » Autoprod 2014

Une K7 hautement Lo FI délivrée par un groupe australien dont la fougue et la candeur sont assez communicatives. Le son est assez foireux mais les compositions sont plutôt pas mal troussées, évoquant tout aussi bien les débuts d’At The Drive In que les TV Personalities. Ce morceau envoie un gros clin d’œil aux Cure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>